Les saisons se suivent et se ressemblent chez Dimension Data. L’équipe sud-africaine est à la traîne sur tous les terrains et même les recrutements ambitieux n’y changent rien. Paradoxalement, la formation de Brian Smith a, pour la première fois, évité la dernière place du World Tour (en quatre années de participation), un mini-lot de consolation.

Le top : Giacomo Nizzolo

Après deux dernières saisons moribondes chez Trek, Giacomo Nizzolo est un des rares coureurs à ne pas avoir régressé en passant chez Dimension Data. Le sprinteur italien n’a pas été excellent non plus, mais il a su enchaîner les places d’honneur d’un bout à l’autre de la saison (9e à La Panne, 6e à Londres, 3e à Hambourg) et décrocher quelques victoires, trois au total, sur des courses où la concurrence était moins relevée (Oman, Slovénie et Burgos). Au cours d’une saison où Dimension Data était à la rue sur les grands tours, le bonhomme aura été l’un des rares à se distinguer en accumulant sept places dans les dix premiers d’une étape (quatre sur le Giro, trois sur le Tour). Sa quatrième place à Bruxelles est d’ailleurs le meilleur classement d’un coureur de l’équipe sud-africaine sur l’une des étapes des trois grands tours de l’année. Qu’il paraît loin le temps où Dimension Data pouvait rafler trois étapes en un seul Tour de France grâce à Mark Cavendish.

Le flop : Michael Valgren

On aurait pu citer Mark Cavendish qui a vécu une saison blanche, Edvald Boasson Hagen qui s’est montré par intermittence seulement ou Ben O’Connor qui n’a pas réussi à confirmer après un exercice 2018 prometteur, mais Michael Valgren est probablement la plus grande déception de l’équipe Dimension Data en 2019. Le Danois, vainqueur du Het Nieuwsblad et de l’Amstel Gold Race en 2018, sous les couleurs d’Astana, a vécu un printemps fantomatique avec pour meilleur résultat une dixième place sur une étape du Tour de l’Algarve. D’ailleurs, la classique néerlandaise aurait pu être le flop de cet article car Dimension Data, malgré la présence du podium de l’édition précédente dans ses rangs (Valgren, Kreuziger, Gasparotto), n’a même pas pu hisser un coureur dans les quinze premiers de l’épreuve cette année. Heureusement pour Valgren et son équipe, le regain de forme affiché en fin de saison laisse présager des lendemains moins moroses pour la future formation NTT.

La stat : 0

Dimension Data n’a remporté aucun classement général sur une course à étapes en 2019. La dernière victoire du genre pour l’équipe sud-africaine remonte au Tour des Fjords 2017 (Edvald Boasson Hagen). Son meilleur classement général cette année sont des troisièmes places obtenues sur le Tour de Norvège (Boasson Hagen encore) et le Tour d’Autriche (Stefan de Bod).

La note des lecteurs : 6,0

Les notes 2019 (sur 20)

Buy me a coffeeOffrir un café
Vous avez aimé cet article de Jean-Baptiste Caillet ? Participez à l'élaboration du prochain en contribuant aux frais d’hébergement du site.