Peter Sagan, habitué des bons mots, est cette année encore dans notre sélection de déclarations - Photo ASO / P. Ballet
23 novembre 2018

Ils ont dit ça en 2018

Entre énervement et émotion. Entre politiquement correct et parole libre. Entre pression et nostalgie. Il y a un peu de tout, dans ces quelques déclarations de l’année qui nous ont marqué. On y parle beaucoup de Sky, parce qu’entre le Giro et le Tour, Froome et Thomas ont souvent été à la Une. Mais d’autres ont aussi laissé leur trace, cette année, par leurs saillies bien senties. Tom Dumoulin en est un spécialiste. Et on n’a pas pu résister à vous redonner un peu de Frédéric Moncassin.

5
Poster un commentaire

avatar
2 Threads de commentaires
3 Réponses
1 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
3 Auteurs de commentaire
CastabouinRobin WattPeter Winnen Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
Castabouin
Castabouin

« Je suis super content d’avoir gagné. Je remercie mes équipiers qui ont fait un super boulot toute la journée. C’est une équipe de copains. J’essaierai de garder le maillot et de faire mieux la prochaine fois ».

Prononcé par … (Liste ouverte)
:-)

Peter Winnen
Peter Winnen

Une fois que j’ai pris le bon wagon, j’ai senti que j’avais la socquette légère. Je me suis alors mis à la planche mais en filochant quand même un peu, histoire de ne pas trop porter la pancarte. Il vaut mieux en garder sous la pédale si on veut en mettre un coup sur la meule pour enrhumer ses adversaires. Alors, à ce moment-là, j’ai bien vu que certains commençaient à pédaler avec les oreilles et que d’autres suçaient la roue. Il y en a même un qui descendait en patapon et qui a fini par aller brouter la luzerne. Moi, je chatouillais les pédales. Alors, dans la dernière bosse, j’ai essayé de faire le ménage au risque de passer par la fenêtre. J’ai mis de la braquasse et j’ai posé une mine. J’ai vu que les autres étaient restés collés au goudron. Dans la descente, j’avais la selle dans le trou du cul et j’ai un peu roulé dans le jardin mais il fallait être sûr que mes adversaires ne se referaient pas la cerise. Cette descente à tombeau ouvert m’a permis de finir seul et de fumer la pipe à la flamme. Et c’est comme ça que je… Lire la suite »

Castabouin
Castabouin

Superbe, Peter WinneR :-)

Peter Winnen, ça commence à dater et je ne sais pas si beaucoup sur le forum l’ont connu. Il me faisait penser à Rini Wagtmans, le coureur à la mèche blanche.

Deux expressions qui se disaient du temps (lointain) où je courais et qui se disaient du temps (encore plus lointain) où mon père courait :

Le môme et le père. Est-ce que ça se dit toujours sur Radio Peloton ?

En parlant d’un coureur plus jeune que soi « Il marche bien le môme Untel ».

En parlant d’un vieux coureur expérimenté « Il marche toujours le père Untel ».

Je ne les entends plus.