Pour sa première année d’existence, Vital Concept aurait pu rêver d’une meilleure entrée dans les pelotons. Pas d’invitation au Tour de France et trop peu de victoires pour Bryan Coquard, l’unique leader de la formation managée par Jérôme Pineau, sont les faits marquants de cet exercice 2018, qui oblige les Bretons à faire bien mieux la saison prochaine.

Le top : le recrutement pour 2019

Autant vous le dire tout de suite, il a fallu se creuser la tête pour trouver un top du côté de Vital Concept. L’épluchage des différents classements n’a amené aucun engouement, et du côté des sensations en course, il n’y a bien que la performance de Tanguy Turgis sur Paris-Roubaix, valeureux battant du haut de ses 20 ans, qui nous ait fait vibré. Nous avons alors choisi de nous tourner vers l’avenir, qui s’inscrira sans le cadet Turgis, ses problèmes cardiaques l’obligeant à mettre un terme à sa trop courte carrière. Mais les recrutements annoncés cet été de Pierre Rolland, Arthur Vichot et Cyril Gautier doivent être une promesse de résultats pour 2019. Cela amènera de la diversité dans l’équipe, qui était jusque là construite autour des sprints pour Bryan Coquard. Avec des attaquants adeptes de terrains vallonnés voire montagneux, la formation de Jérôme Pineau espère renforcer sa présence en fin de course, avec une participation au Tour de France en ligne de mire. Il faudra, pour cela, ne pas louper le début d’année 2019.

Le flop : Bryan Coquard

Bien évidemment, Bryan Coquard n’est pas le seul homme de la formation Vital Concept à avoir déçu cette saison. Mais si le Coq‘ est mis en avant, c’est parce que l’équipe bretonne s’était construite autour de lui l’hiver dernier. Et l’ancien vice-champion olympique de l’omnium a réalisé une saison en deçà des espérances, vainqueur seulement trois fois. Soit son plus petit total de succès depuis 2013, sa première saison professionnelle. Coquard l’a même avoué récemment, il pense avoir perdu en vitesse cette saison. Mais quelles sont les raisons de ses contre-performances ? La pression d’être seul leader qui l’oblige à être performant à chaque sortie ? Seulement un manque de réussite, lui qui a terminé sept fois à la deuxième place cette saison ? Toujours est-il que s’il ne sera plus leader unique en 2019, il n’en aura pas moins la charge de ramener beaucoup plus de bouquets.

La stat : 37,5 %

Malgré son faible nombre de victoires (3) cette saison, Bryan Coquard a ramené 37,5 % des succès de Vital Concept. L’équipe bretonne a connu les honneurs de la première place seulement huit fois.

La note des lecteurs : 8,8

Les notes 2018