YOUTUBE

 Thibaut Pinot va-t-il gagner le Tour ?

On se rapproche petit à petit du Tour de France et les coureurs peaufinent leur condition. A moins de deux semaines du grand départ de la Grande Boucle, retrouvez un nouvel épisode de votre émission Roue Libre. Retrouvez sur le plateau Paul Harrer, Robin Wattraint et Téo Barbey-Duquil.

Au programme de cette semaine, focus sur Thibaut Pinot et ses chances de remporter le Tour de France, le debriefing du Tour de Lombardie avec la victoire de Jakob Fuglsang et la terrible chute de Remco Evenepoel. On parle aussi du prochain rendez-vous : les championnats de France.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube pour ne rien manquer des vidéos.


18 août 2020
Par Renaud Breban  
Buy me a coffeeOffrir un café Vous avez aimé cet épisode avec Renaud Breban ? Participez à l'élaboration du prochain en contribuant aux frais d’hébergement du site.
S'abonner
Me prévenir
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
R7814
R7814
1 mois plus tôt

Pour moi, la réponse est non, parce que je pense que la Jumbo-Visma va cadenasser la course pour Roglič (ou Dumoulin). Le seul point noir pour le slovène, c’est sa chute mais bon ça n’a pas l’air trop grave. En tout cas, je ne suis pas convaincu par l’argument selon lequel il serait en forme trop tôt. Déjà, le parcours du Tour est difficile d’entrée. Roglič peut donc assommer la course très vite et ensuite compter sur le soutien de son équipe et sur le fait que tout le monde va vite ravaler ses ambitions de victoire pour viser un podium final. Je pense que l’hypothèse évoquée par Robin (Roglič aura au moins 3 minutes d’avance au pied des Alpes) est de loin la plus probable, même si c’est dommage pour le spectacle. Ensuite, vous dites qu’il ne faut pas être celui qui marche sur l’eau en juin pour gagner le Tour. Si on se penche sur les années 2010, il n’y a pas de raisons de le penser. 1) Même s’ils sont tous chez Sky/Ineos, on ne peut que contaster que les vainqueurs du Dauphiné 2012, 2013, 2015, 2016 et 2018 et du Tour de Suisse 2019 ont gagné… Lire la suite »

highlander
highlander
Reply to  R7814
1 mois plus tôt

On va voir.. Je pense que ce Tour va etre plus ouvert que certains autres. Avec le contexte actuel, les chutes, la malchance et la pression pèseront certainement bien plus fort que d´habitude sur l´epreuve, Rude et Compliqué á gerer car il faudra etre fort dés le début; tenir la distance et eviter de se faire piéger sur un instant de déconcentration. Pinot ??

tranquillo
tranquillo
Reply to  R7814
1 mois plus tôt

Je me demande quand même d’où vient cette idée selon laquelle Roglic aura trois minutes d’avance aux pied des Alpes. On parle d’un garçon qui n’a jamais été dominateur en montagne (où il n’a jamais approché le niveau qu’avait Pinot l’été dernier, par exemple), que ce soit sur une semaine ou sur trois, et les Alpes arriveront avant le contre-la-montre (qui lui sera favorable). Alors oui, pour régler au sprint un groupe de favoris dans une arrivée au sommet et empocher les bonifications, il est redoutable. Mais de là à avoir une avance de trois minutes au terme de la deuxième semaine, alors qu’il n’a jamais ne serait-ce que remporté une étape de montagne autrement qu’au sprint (ou en échappé loin au classement général) ? Sérieusement ? Mais il faudrait que tout les autres cadors aient totalement craqué ! C’est certes très à la mode de mettre Roglic ultra-favori du Tour, et peut-être gagnera-t-il, d’ailleurs, mais on ne m’ôtera pas de l’idée qu’il est à ce stade très prématuré de l’imaginer si facile. Rien que dans son équipe, il ne semble pas offrir davantage de garanties qu’un Dumoulin, qui monte en puissance. Mais si cette focalisation sur le Slovène peut… Lire la suite »

henri
henri
Reply to  R7814
1 mois plus tôt

La premiere semaine est moins “facile” que d’habitude, mais elle n’est pas non plus si difficile. Je ne vois pas comment Roglic pourrait assommer le tour d’entrée.
Par ailleurs, on imagine Jumbo cadenasser la course, mais cette stratégie a pour effet mécanique de favoriser le meilleur coureur de la course. Le meilleur sera-t-il Roglic? peut etre mais pas si sur.

Quand au chrono, il sera tres difficile et c’est la fraicheur qui sera determinante.

Donc Roglic favori? oui a mon sens, mais grand favori, non. S’il gagne le tour ce sera avec peu d’avance, en grapillant des secondes a chaque arrivée au sommet

R7814
R7814
Reply to  R7814
1 mois plus tôt

Roglič ne prendra sûrement pas 30 secondes à tout le monde à chaque étape difficile. Mais s’il est régulier, alors il grignotera du temps sur les autres (qui en tout cas ne lui prendront pas). Certes, à chaque fois, il ne prendra peut-être que quelques secondes à la plupart de ses rivaux, mais certains concèderont forcément plus de temps. Or, si tout le monde lâche au moins une fois 30-40 secondes, au final Roglič aura une très belle avance. Pour que ce ne soit pas le cas, il faut que Pinot (ou un autre, Bernal par exemple) puisse lui reprendre du temps et/ou soit très régulier (en gros termine à chaque fois dans la roue du slovène ou presque). Le tout sans se prendre 2 minutes dans une bordure… Au passage, vous n’en parlez pas dans l’émission, mais tant qu’on aura pas passé la 10e étape (avec bordures très probables) je ne pourrais pas avoir pleinement confiance en Pinot.

Tywin
Tywin
1 mois plus tôt

Sans outrecuidance, Il me semble que ce type de question n’a pas de sens dans le sport en général et plus particulièrement dans le cyclisme et pour le tour de France compte tenu du fait des nombreux aléas qui jalonnent ce sport. Je modifirai la question en : Peut il gagner le tour de France? A mon sens la réponse est oui, il le peut très certainenement pour peu qu’il n’ai pas de blessure, chute ou maladie. En tout cas si il a les même jambes que lors de Pyrénées 2019 il sera à mon sens très difficile à battre. D’autant que le danger ne viendra finalement pas de Roglic selon moi car il me semble que tactiquement il est loin d’être infaillible voir défaillant. Le Giro et le tour de Lombardie nous ont montré que lorsqu’il n’est pas le plus fort et de loin à la pédale, il gagne rarement à l’instar d’un Nibali. Pour moi il s’est littéralement fait croquer mentalement et tactiquement par l’excellent Nibali sur le Giro 2019. Par conséquent je pense que si Pinot est à son niveau de 2019, Roglic ne sera pas si dangereux. Par conséquent je me méfie davantage de Dumoulin qui… Lire la suite »

Tywin
Tywin
1 mois plus tôt

Un petit mot au sujet de la journée de vélo d’hier pour exprimer une vraie réjouissance.
Je me suis régaler à voir les finales des deux étapes (Wallonie et Limousin) avec les victoires de deux sprinters qui ont gagné d’une bien belle manière comme deux bons coursiers et non sur un soporifique sprint massif.

R7814
R7814
1 mois plus tôt

Je n’ai rien contre Démare (qui est un coureur que j’apprécie), mais j’en ai marre de voir encore une fois la Groupama-FDJ gagner le championnat de France. J’aurais largement préféré une victoire d’Alaphilippe, sachant qu’en plus Démare en avait déjà gagné deux…

Pierre
Pierre
1 mois plus tôt

Quand on regarde les résultats de Pinot dans les grands Tours, c’est moitié d’abandons, donc il est difficile de l’imaginer gagner, lui qui n’a encore pas même remporter une course WT d’une semaine. J’aimerais beaucoup, en tant que Franc Comtois qu’il s’impose, mais je n’y crois plus, trop de déceptions.
Par contre, il semble acquis que ce sera un Tour très particulier et je me réjouis de ne pas avoir encore une fois la machine Sky Ineos sans concurrence.

Tywin
Tywin
Reply to  Pierre
1 mois plus tôt

Enfin on sent poindre le déclin (en tout cas j’espère) de Sky mais bon si c’est pour voir une équipe avec les mêmes “techniques d’entrainement” prendre le dessus et faire exactement le même cyclisme très peu pour moi.

Pierre
Pierre
Reply to  Tywin
1 mois plus tôt

C’est vrai, mais ça change et Jumbo sera peut être moins infaillible que l’a été Sky ?

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Pierre
1 mois plus tôt

Il a gagné un tour des Alpes de très haut niveau tout de même (qui certes n’était pas encore World tour)