Quatrième du général et vainqueur d'une étape l'an dernier, Thibaut Pinot va revenir sur le Giro cette saison - Photo RCS Sport
31 janvier 2018
Par  Robin Watt 

Thibaut, en mai fais ce qu’il te plait

Il n’était pas écrit qu’il allait retenter le coup, un an après sa première expérience sur la course rose. Mais Thibaut Pinot a finalement décidé de revenir sur le Giro en 2018. Cela jouera sans doute sur ses performances de juillet, sur le Tour de France, mais on a presque envie de dire que c’est secondaire. Qu’on le laisse aller là où il veut.

Vive le Giro

Il y a quelques jours, le Franc-Comtois semblait presque s’excuser d’avoir privilégié le Giro aux dépends du Tour, la saison dernière. « Le fait d’avoir des saisons où je me ratais quand même assez souvent sur le Tour de France m’a fait prendre conscience que pour l’équipe, le sponsor, les supporters, le grand public, c’est le Tour qui compte, confessait-il au Parisien. Donc je me dois de changer quelque chose. » Entre les lignes, on imaginait Thibaut Pinot retrouver un programme complètement axé autour du mois de juillet. Quarante-huit heures plus tard, on se rend compte que ce n’est pas tout à fait ça, et tant mieux. Au mois de mai, il sera l’un des candidats au maillot rose, comme Dumoulin, Aru, Chaves et éventuellement Froome. Il aurait été dommage de l’en priver et Marc Madiot l’a bien compris. Avec quelques compromis, il a accepté que son leader reparte pour une année de doublé. Malgré les risques que cela comporte.

En fait, pour le Giro, il n’y a pas trop d’inquiétude à avoir. Comme l’an passé, le chef de file de la FDJ devrait être prêt et jouer au moins le podium. C’est plus sur le Tour qu’il pourrait y avoir plantage. En août dernier dans L’Equipe, Thibaut Pinot tentait de justifier son mauvais enchaînement de 2017. « J’ai mal géré la transition entre les deux courses, je ne me suis pas assez relâché. (…) J’ai très peu coupé, or si on voulait que je sois bien pendant le Tour, il aurait fallu que je zappe le chrono des Championnats de France. » On a envie de croire qu’avec un programme plus allégé, le Français aurait affiché la même forme en mai et en juillet. Mais le garçon n’est pas le seul à s’être raté. Nairo Quintana, lui, semblait avoir pris tout le repos nécessaire, et il n’a même pas accroché un top 10 à Paris. Seul Mikel Landa a véritablement réussi à briller des deux côtés des Alpes, mais sur le Tour d’Italie, il n’avait pas joué le général.

L’impossible équation

Pour Pinot, c’est une hypothèse qu’on ne peut pas envisager, même si son manager Marc Madiot avance pour l’heure que l’objectif prioritaire est le Tour de France. Vient alors une question. Et si le Franc-Comtois n’était tout simplement pas fait pour le Tour ? Lui préfère l’Italie, et la FDJ a peut-être compris que le forcer à tout miser sur la Grande Boucle serait contre productif. L’an dernier, Pinot n’a pris aucun plaisir pendant l’été. Secrètement, il rêve même d’un doublé Giro-Vuelta. La pilule est sans doute encore un peu grosse pour passer auprès de Marc Madiot, mais le compromis Giro-Tour, s’il lui garantit presque un mois de juillet délicat, lui offre ce qui semble compter le plus pour lui, désormais : aller sur la course rose. Une victoire à Milan suffirait alors à convaincre tout le monde que c’était le bon choix. On n’en est pas encore là, mais Pinot a déjà en partie gagné : il fait ce qu’il lui plait.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Thibaut, en mai fais ce qu’il te plait"

avatar
  Subscribe  
Me prévenir
Tywin
Tywin

Je ne peux m’empêcher de regretter ce choix pour cette année. pourtant je pense que le Giro lui convient généralement davantage. Mais cette année nous avons toutes les chances d’espérer l’absence de Froome. Et cela change tout. Car le parcours du tour est fantastique et ne devrait donc pas être spoilé par SKY au profit de Froome. Ce tour devrait donc convenir parfaitement aux coureurs audacieux tels que Nibali, Pinot, Aru, Quintana (et Contador en son temps). J’avoue que je me suis laissé tenté de rêver à un Pinot jouant la victoire durant ces trois semaines au cours d’une lutte épique entre ces coureurs que j’affectionne tellement. Mais avec trois semaines de Giro dans les pattes je ne crois pas que Pinot ou n’importe quels autres coureurs d’ailleurs puissent être réellement compétitif sur le tour (ce qui est par ailleurs rassurant). Je pense également que Pinot pouvait avoir de grande ambition pour les championnats du monde. Mais là encore je doute qu’un coureur est la fraîcheur suffisante pour gagner les championnat du monde avec deux grands tours la même année.

Ach
Ach

Ça peut marcher cette fois pour juillet…

Bon pour jouer le général, ce sera très compliqué, avec la première moitié du Tour qui s’annonce, et une équipe bâtie plutôt pour Démare….

Giro/Vuelta c’était l’année idéale pour le tenter, mais intenable auprès des sponsors (surtout avec l’arrivée d’un nouveau).

S’il réussit son Giro (voire son Tour aussi), il ne pourra pas échapper à un retour au Tour à 100% pour le général (donc sans Giro) de toute façon je crois.

À moins que Démare gagne et assure (jusqu’au bout cette fois), que Gaudu ne devienne capable d’être le grimpeur complémentaire qui fait exister l’équipe hors des sprints, et que ça lui offre des perspectives d’échapper au joug du Tour – mais on n’en est pas là, et je ne sais même pas si c’est souhaitable, car ça voudrait quasiment dire qu’il se serait encore planté en juillet…

BJF
BJF

Le problème à mon sens c’est pas tellement l’enchainement giro tour .; Thibaut aime le giro et sauf chute ou maladie il devrait y performer . Mais il aime aussi tirreno, le tour de romandie , le tour de suisse ……..et le tour de France à la différence de Bardet n’est ni sa course de prédilection , ni son objectif principal . Mais quand on est leader d’une équipe française c’est difficile de faire l’impasse ( sauf si une victoire sur le giro fait passer la pilule )
Ensuite ,Madiot va avoir un problème , il va devoir partager son équipe entre Pinot et Demare , et une demi équipe pour supporter le poids de la course , c’est insuffisant , d’autant que la FDj est une équipe faible.

Tomphi
Tomphi

« sauf si une victoire sur le giro fait passer la pilule » :-)
Pour moi une victoire de sa part sur le Giro ferait passer l’ensemble des pilules d’une prescription renouvelable sur 12 mois :-P

BJF
BJF

clairement, le dernier français vainqueur du giro c’est fignon en 1989

Genghis
Genghis

je pense qu’il devra de toute façon revenir un jour sur le tour à 100 % alors pourquoi pas cette année ou le tour se tente clairement pour un outsider tandis que le Giro est hyper relevé. Des Giro désertés il y en a eu et il y en aura de nouveau, ça serait dommage de le voir jouer les places d’honneurs sur le tour à ce moment là par « obligation » et laisser la victoire à un autre de l’autre coté des alpes.

Highlander
Highlander

Okay pour Giro/ Vuelta. C´est devenu une évidence que saison après saison Madiot insiste lourdement et crame Pinot sur le Tour . Il faut essayer de faire confiance à Gaudu et le mettre sur le Tour en leader pour apprendre et tenter d´exploiter son potentiel d´ici 2020. Avec Arnault Demare pour tenir la baraque, tout le monde y serait gagnant .

chris83
chris83

J’ai l’impression que le classement général du Tour s’éloigne dans la tête de Pinot et de Madiot. Et si Pinot se sent bien sur les courses italiennes, autant qu’il se livre sans retenue.

La buche
La buche

Les gars pinot il s’en fout du tour, si il pouvait courir la vuelta il le ferait ^^
Si on regarde la startlist des 2 courses (Giro/tdf) , le tour sera bien plus relevé que le Giro cette année, même si Froome fait sont doublé prévu. Franchement Dumoulin et aru en principal adversaire , ça va , pinot peut les battre c’est possible. Sur le tour porte , quintana ça sera plus compliqué. En plus la pression du tour lui convient pas, y a rien à regretter, aller au Giro pour le gagner c’est plus intéressant que de refaire podium.
Avec 1 semaine de récup en plus, 10j de course en moin (je crois) , et une récup encore mieux calibré, y a possibilité pour pinot d’être performant en juillet.
Quand on vois sont tour de l’Ain et même à san Sebastian en 2017…