EMISSION

live_tv Qui fallait-il inviter sur le Tour de France ?

Comme chaque mardi, Robin Wattraint est en plateau avec nos partenaires de Roue Libre, Joseph Ruiz et Paul Harrer, pour quarante-cinq minutes d’émission.

Au programme cette semaine, on revient sur la victoire de Julian Alaphilippe sur Milan-Sanremo, samedi, et on débat des invitations décernées par ASO en vue du Tour de France.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube pour ne rien manquer des vidéos.


26 mars 2019
Par Robin Watt  
https://www.youtube.com/watch?v=rGaPtWDQgFk

13
Poster un commentaire

avatar
6 Threads de commentaires
7 Réponses
0 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
8 Auteurs de commentaire
EverworlClandestinoLa Jonchèrehenrichris83 Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
R7814
R7814

J’aurais dit Reichenbach (pour la photo de Gaudu)

LAURENT Michel
LAURENT Michel

Parlons sport, si l’on se réfère aux Classements UCI du 25/03/2019:
a) l’invitation de Direct Energie est logique puisque 20 ème juste derrière Cofidis ( 19 ème) et Wanty (18 ème).
b) Voyons les deux autres équipes:
Vital (25 ème avec 2648 Pts)
Arkéa ( 28 ème avec 2311 Pts)

Donc si la logique Sportive était suivie, ce serait Vital qui aurait du être invitée d’autant que fin 2018, l’équipe de Jérôme Pineau ( et pour sa 1 ère année) terminait 11 ème de l’Europe Tour devant Fortunéo (15 ème) qui est loin d’être une débutante et qui avait fait le TDF.

J’en déduis que le choix s’est fait à la tête du client: Barguil l’emporte sur Pierre Rolland mais surtout, le banquier est préférable à une petite PME de matériels et produits pour l’élevage agricole.

Belle notion du sport !!!!!

DomdeLyon
DomdeLyon

Je n’ai pas vu la vidéo (je préfère l’écrit) et je ne sais pas ce qu’il est dit sur le sujet mais je suis assez d’accord avec votre interprétation sur le « mode de sélection » car d’un point de vue purement sportif au regard de ce début d’année, la Vital Concept semble quand même un cran au-dessus d’Arkéa, tant en terme de victoire qu’en terme d’actes de course. Qui chez Arkéa à part Gesbert ? Greipel semble bel et bien « fini » et sans train… On s’extasie sur un top 10 pour Barguil qui n’a rien prouvé depuis plus d’un an… et après ?… On a quand même plus vu les Vital C B&B depuis Manzin et Coquard en passant par Gauthier, Rolland, Pacher, Turgis… de quoi faire une équipe plus qu’honnête pour le Tour. Cela dit, pour moi, aucune des deux équipes ne « mérite » véritablement sa sélection. Pourquoi pas Delko ou St Michel, ou même Israël Cycling dont certains coureurs n’ont pas à rougir de leurs performances ? Si la sélection, elle, de Direct énergie ne souffre à mon sens aucune contestation possible du point de vue sportif l’on pourrait d’ailleurs aussi se poser la question des sélections quasi automatique, et… Lire la suite »

DomdeLyon
DomdeLyon

Je fais le « naïf pour la Cofidis qui est aussi sponsor sur l’organisation de nombreuses courses… ça doit « aider »… Cela dit une pensée pour Yoann Offredo.

henri
henri

@DomDeLyon: comme vous le dite vous -meme, aucune des deux equipes ne merite vraiment la selection. Alors que faire? sur quel critère? en l’absence de perf convaincante de Vital Concept et d’Arkea, le choix s’est fait sur le potentiel des deux équipes , et la il n’y a pas photo. Rien ne dit que Barguil retrouvera son niveau de 2017, mais c’est dans le domaine du possible! 2017 ce n’est pas si loin.
Chez Vital, Rolland est sur la pente descendante, Vichot n’a jamais rien fait sur le tour, Coquard n’est pas convaincant, donc pas de vrai potentiel meme s’ils peuvent animer la course.

Potentiellement Arkea grace à Barguil peut donc faire quelque chose, pas Vital. Sélection donc très logique sur le plan sportif , même si j’aurai aime qu’ASO prenne tout le mode.

henri
henri

Les classement UCI comme seul critère pour la selection au tour???? franchement c’est ridicule, ce classement, au barème bien souvent absurde, et qui n’interesse personne, ne permet pas de discrimer la 25 ieme equipe de la 28 ieme !!!

DomdeLyon
DomdeLyon

Je pense effectivement que le classement UCI est un moins bon argument que l’épaisseur du carnet de chèque pour ASO… Quand à Barguil… j’espère me tromper en craignant qu’il ne nous fasse plus vibrer comme en 2017… Et surtout : QUELLE équipe autour de lui ??!!

henri
henri

Pour refaire ce qu’il a fait en 2017, son équipe de baroudeur est suffisante. La question est de savoir s’il retrouvera le meme niveau.C’est difficile a dire, mais c’est très loin d’être impossible

Quand a l’argument du carnet de cheque, franchement, je ne vois pas d’où ça sort! Si ASO avait choisi Vital Concept on aurai eu exactement les mêmes arguments!

chris83
chris83

Il faut faire un constat: l’UCI impose un maximum de 22 équipes. Elle impose aussi les 18 équipes World Tour ( qui comprennent 2 françaises). Il reste 4 places. Hors l’UCI va encore imposer en 2020 les 2 premières équipes du classement 2019 des pro tour ( c’est pourquoi je ne suis pas d’accord avec Henri sur l’inutilité du classement UCI qui prend de plus en plus d’importance) ce qu’ASO a anticipé dés cette année en sélectionnant Wanty et Cofidis. Restent 2 malheureuses places pour 4 équipes françaises qui jouent leur survie à moyen terme parce qu’un sponsor français ne va paspatienter longtemps sans Tour de France. Quelle leçon en tirer? 1. Du fait de la mondialisation, le format des équipes à dimension nationale est caduc: voyez l’Italie, l’Espagne et la Belgique qui sont dans une situation pire que la France. 2. La France a fait pour l’instant de la Résistance parce que la simple présence au Tour amenait des sponsors.ce qui a permis à Cofidis et à l’équipe de Bernaudeau de subsister sans intégrer le WT. 3. Les deux équipes bretonnes et Delko Marseille sont apparues un peu trop tard sur la scène cycliste, avec des moyens limités Il… Lire la suite »

henri
henri

Le classement UCI est absurde, ce qui ne veux pas dire que l’UCI ne veux pas lui donner de l’importance, d’où effectivement la qualification des 2 premières conti pro pour les grand tour. Cette mesure est a mon sens stupide et relève a mon sens du fait que l’UCI veut tout décider en enlevant aux organisateurs tout pouvoir de choisir les équipes.

En France, on peut espérer qu’au moins une des deux places soit prise par equipe francaise. Cela fait donc trois conti au tour. Or il yu a 4 conti pro francaise voulant être au tour, une de trop! donc sauf a voir une 3ieme equipe francaise passer en WT, on peut craindre la disparition d’une équipe francaise à terme.
Delko c’est particulier, ils ne visent pas réellement le tour du moins pour l’instant, et ca semble viable

La Jonchère
La Jonchère

Débat intéressant. Je ne pense pas qu’il y ait eu hypocrisie de la part d’ASO, ou que les dés aient été « pipés » dès le départ. Arkea avait certes un coup d’avance grâce à la présence de Warren Barguil, dont la popularité (bien supérieure à celle de Rolland même en 2011-2012, à l’époque largement éclipsé par Voeckler) et le potentiel sportif (là aussi supérieur à celui d’un Rolland ou d’un Vichot assez transparents depuis deux ans au moins) sont des atouts incontestables. Reste qu’au vu de la saison dernière et de l’effectif global, la supériorité d’Arkea n’était pas indiscutable. En conséquence, ASO a choisi de laisser passer les deux premiers mois de la saison pour voir : 1. Si Warren Barguil donnait quelques signes d’amélioration par rapport à 2018, puisque c’est en grande partie là-dessus que le choix devait se faire. Avec un Barguil totalement à la rue, je ne suis pas sûr que le résultat aurait été le même. 2. Si une des deux équipes était capable de faire pencher la balance par ses résultats collectifs Verdict après deux mois de course : 1. Même s’il n’a rien montré d’extraordinaire et a quitté Paris-Nice sur chute, Barguil a obtenu quelques… Lire la suite »

Clandestino
Clandestino

Les deux choix se comprennent. Privilégier Arkea, ça me paraît logique au regard de la présence de Greipel qui a claqué pas mal d’étapes sur le Tour et qui reste un sprinter emblématique de ces dix dernières années. Barguil, c’est le dernier coureur français à avoir fait vibrer le Tour et les spectateurs. Sa popularité demeure presque intacte. Prendre Vital Concept aurait eu du sens également. L’équipe se structure autour de coureurs notoires comme Coquard, Rolland, Vichot, Gautier, etc. Ils ont sans doute un effectif plus complet qu’Arkea et plus à même de peser tout au long du Tour. Mais, en probabilité de faire des résultats concrets sur le Tour, ils sont un cran en dessous d’Arkea. Donc non, les dés n’étaient pas pipés. Evidemment, Arkea avait cette longueur d’avance en raison de deux têtes d’affiche. Mais si l’équipe Vital avait fait des résultats en ce début de saison, elle aurait été invitée sur le Tour. Malheureusement, Rolland s’est blessé et les autres cadres ne remplissent pas non plus leur rôle. Donc par défaut, c’est Arkea qui obtient une wild card qui a la saveur d’une « dernière chance » pour l’équipe bretonne. C’est dur pour Vital Concept mais leur tour viendra… Lire la suite »

Everworl
Everworl

J’arrive après la bataille. Très sympa comme d’habitude mais j’aimerais juste évoquer quelque chose qui a été seulement moi oublié. Souvent dans la vidéo il est question du passé de Pierre Rolland avec le TdF qui date de 2014… Mais il ne faut pas oublier son formidable Giro 2017 où il est à l’avant 1 jour sur deux et remporte une victoire d’étape… la même année que le TdF d’anthologie de Barguil.
Et l’an dernier sur le TdF, il n’a pas forcément été beaucoup moins fort que Barguil sur le TdF et avait enchaîné avec une première semaine de Vuelta pas ridicule.

Je trouve ça dommage de ne pas souligner ces résultats dans une émission où la comparaison Barguil-Rolland est importante.
M’enfin le débat est un peu obsolète maintenant.