YOUTUBE

 Alaphilippe va-t-il tout gagner cette saison ?

Comme chaque mardi, Robin Wattraint est en plateau avec nos partenaires de Roue Libre, Joseph Ruiz et Paul Harrer, pour quarante-cinq minutes d’émission.

Au programme cette semaine, on parle des Strade Bianche remportées par Julian Alaphilippe samedi et du printemps qui attend le Français.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube pour ne rien manquer des vidéos.


12 mars 2019
Par Robin Watt  
Buy me a coffeeOffrir un café Vous avez aimé cet épisode avec Robin Watt ? Participez à l'élaboration du prochain en contribuant aux frais d’hébergement du site.
S'abonner
Me prévenir
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Affreux Jojo
Affreux Jojo
1 année plus tôt

Non.

chris83
chris83
1 année plus tôt

Qu’il gagne un monument et on sera déjà comblé

R7814
R7814
1 année plus tôt

Mon favoris c’est plus Kwiatkowski que Bernal. Et pourquoi pas LLS pour un Top 5 final ?

R7814
R7814
1 année plus tôt

L’Amstel, c’est clairement une ardennaise. Pour moi, la course de transition entre les flandriennes et les ardennaises, c’est bien la Flèche Brabançonne

vincent3869
vincent3869
1 année plus tôt

Il ne peut pas tout gagner, mais il peut gagner beaucoup. Il faut qu’il passe de la quantité à la qualité. Une victoire majeure cette saison et ce serait encore une progression par rapport à 2018. Les grands tours n’étant pas pour lui, et les Flandriennes pas au programme, il reste 4 occasions à saisir : – Milan-Sanremo : possible, mais compliqué, très aléatoire, surtout qu’il sera marqué de près dans le Poggio. – Liège : sa meilleure chance, mais le nouveau parcours et la pancarte qu’il aura pourraient le freiner. Et comme il se donne beaucoup depuis le début de saison, il aura peut-être passé son pic de forme fin avril. – le Mondial : hypothétique, mais peut-être plus réaliste que Sanremo. – le Tour de Lombardie : il faudra qu’il soit au top de sa forme en fin de saison pour battre des grimpeurs du type Nibali ou Pinot, et s’il courre toute l’année à fond (on connaît son tempérament), il risque d’être cramé en octobre. Résultat : 1 victoire sur les 4 serait déjà une réussite. S’il en gagne 2, ce serait exceptionnel (du jamais vu pour un Français depuis Jalabert). Je m’attends plus à ce qu’il… Lire la suite »