Deux examens en une semaine, sur ce Dauphiné les candidats au maillot jaune sur le Tour de France passent presque le baccalauréat avant l’heure. Il y avait le chrono, ce mercredi, et il y aura la montagne, ce week-end. Alors après le premier rendez-vous important, la Chronique du Vélo livre ses notes. Avec la moyenne pour tout le monde, à l’exception d’un Romain Bardet en retrait.

Richie Porte : 09/10

Depuis un an, l’Australien ne semble vivre que pour une chose : battre son ancien leader Chris Froome. Et ce mercredi, il l’a plus que bien fait. Le boss de l’équipe BMC s’est même payé le scalp de Tony Martin pour finalement remporter l’étape sans la moindre contestation possible. L’Allemand a de quoi s’inquiéter à trois semaines de Düsseldorf. Il espérait y décrocher le maillot jaune à domicile, sur le chrono inaugural. Mais il devra compter sur Richie Porte, désireux de profiter de chaque kilomètre de contre-la-montre pour distancer ses rivaux. Venu pour gagner sur le Dauphiné, il est sur la bonne voix. Reste à conserver la forme jusqu’en juillet.

Alejandro Valverde : 08/10

Troisième du jour, à seulement 23 secondes de Richie Porte, l’Espagnol a fait fort. L’effort solitaire n’est pas son domaine de prédilection, mais il y a fait fort bonne figure. Deuxième du « Club des Cinq » annoncé à la lutte pour la victoire finale – à la fois sur ce Dauphiné et sur le Tour dans quelques semaines -, il peut se féliciter de sa performance. Le temps où Alejandro Valverde restait campé au pied du podium à cause de ses piètres qualités de rouleur est révolu. Le Murcian, après un printemps encore fantastique, est de retour dans la bagarre. A 37 ans. Bluffant, comme toujours.

Alberto Contador : 07/10

On a semblé retrouver par moments le Contador rouleur d’il y a quelques années. Rappelons-nous 2009 : à la manière d’un Froome, il avait remporté le dernier chrono du Tour à Annecy. Même Fabian Cancellara n’avait pas été en mesure de le battre ce jour-là. Alors huit ans plus tard, l’Espagnol ne peut pas être aussi dominateur, mais le voilà à un niveau rassurant, comme tout au long de son début de saison finalement. Il ne reste plus qu’à faire étalage de la même assurance en montagne et il abordera la Grande Boucle dans des conditions quasi parfaites : en retrait par rapport à l’outsider Porte, mais en forme et en confiance.

Christopher Froome : 05/10

Lui devait profiter du chrono pour frapper un – grand – coup. Il n’en a pas été capable. Il a concédé 37 secondes à son ancien lieutenant Richie Porte, et deux petites secondes anecdotiques mais terriblement symboliques à son rival Alberto Contador. Au classement du jour comme au général, il ne devance donc qu’un seul de ses adversaires : Romain Bardet. Résultat, les interrogations des derniers mois restent présentes. Au moins jusqu’à ce week-end, où le Britannique tentera d’enfin les lever. La Sky doit attendre ça avec impatience tant la tension autour de son leader commence à monter.

Romain Bardet : 04/10

Il est le seul des cinq à ne pas figurer dans le top 10 du général après ce contre-la-montre (33e). Alors on savait qu’il perdrait plus que les autres dans cette discipline qui ne lui correspond pas. Mais Alejandro Valverde est la preuve qu’un non-rouleur pouvait s’en sortir. On n’attendait pas de Romain Bardet qu’il vienne faire aussi bien que Porte, Froome ou Contador. Mais 1’53 de perdue sur « seulement » 23,5 kilomètres, c’est beaucoup. Beaucoup trop. Heureusement, sur le Tour, il n’y aura au total que 36 kilomètres d’effort solitaire. Compte tenu de ce qu’on a vu aujourd’hui, on a envie de dire « ouf ».

Buy me a coffeeOffrir un café
Vous avez aimé cet article de Robin Watt ? Participez à l'élaboration du prochain en contribuant aux frais d’hébergement du site.