En ce début de Tour de France, la rédaction de la Chronique du Vélo a balayé le peloton et le parcours pour voir quels étaient les chiffres à retenir. Entre les records qui pourraient tombés, la surreprésentation française au départ et la disette qui se poursuit pour certaines équipes, petit tour d’horizon.

6

Six coureurs peuvent entrer dans le cercle fermé des coureurs ayant remporté au moins une étape sur les trois grands tours : Elia Viviani, Simon Yates, Caleb Ewan, Mikel Landa, Matej Mohoric et Rein Taaramae.

7

Les coureurs de ce Tour de France passeront à sept reprises au-dessus de 2000 mètres d’altitude, un palier difficile pour beaucoup de coureurs.

2751 mètres : Col de l’Iseran
2622 mètres : Col du Galibier
2365 mètres : Val Thorens
2354 mètres : Col d’Izoard
2115 mètres : Col du Tourmalet
2104 mètres : Col de Vars
2092 mètres : Montée de Tignes

12

Douze coureurs auront la chance de porter sur leur épaule le maillot de champion national. Le plus reconnu sera bien évidemment Warren Barguil. Voici la liste dans le détail.

Sur route :
Allemagne : Max Schachmann (Bora-Hansgrohe)
Afrique du Sud : Daryl Impey (Mitchelton-Scott)
Argentine : Max Richeze (Deceuninck-Quick Step)
Autriche : Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe)
Danemark : Michael Morkov (Deceuninck-Quick Step)
Erythrée : Natnael Berhane (Cofidis)
France : Warren Barguil (Arkea-Samsic)
Kazakhstan : Alexey Lutsenko (Astana)
Lettonie : Toms Skujins (Trek-Segafredo)
Monde (+ Espagne) : Alejandro Valverde (Movistar)
Norvège : Amund Jansen (Jumbo-Visma)
Suisse : Sebastien Reichenbach (Groupama-FDJ)

Contre-la-montre :
Afrique du Sud : Daryl Impey (Mitchelton-Scott)
Allemagne : Tony Martin (Jumbo Visma)
Australie : Luke Durbridge (Mitchelton-Scott)
Belgique : Wout van Aert (Jumbo-Visma)
Danemark : Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step)
Espagne : Jonathan Castroviejo (Ineos)
Estonie : Rein Taaramae (Total Direct Energie)
Grande-Bretagne : Alex Dowsett (Katusha-Alepcin)
Kazakhstan : Alexey Lutsenko (Astana)
Monde : Rohan Dennis (Bahrain-Merida)
Nouvelle-Zélande : Patrick Bevin (CCC)
Portugal : José Gonçalves (Katusha-Alpecin)
Suisse : Stefan Küng (Groupama-FDJ)

21

C’est le nombre de coureurs belges au départ du Tour de France. Il s’agit d’un record depuis 1994. Le départ de Bruxelles en est certainement l’une des raisons. Sur les huit coureurs qui découvrent les grands tours, on retrouve aussi cinq Belges, dont Wout van Aert et Jasper Philipsen.

24 %

C’est la pente la plus raide de ce Tour de France, sur les derniers hectomètres de la Planche des Belles Filles. Ce sera sans aucun doute le premier grand rendez-vous de cette édition.

34

La France sera la nation la plus représentée au départ de cette Grande Boucle. Mais avec 34 participants, ce total est l’un des plus faibles de l’histoire. La délégation française n’a jamais été aussi peu nombreuses au 21e siècle.

35 / 50

35 coureurs de notre top 50 sont présents au départ de ce Tour de France. Parmi les absents, on note Nacer Bouhanni, pas retenu par Cofidis, Primoz Roglic et Rafal Majka, fatigués de leur Giro, ou encore Marcel Kittel, pour le moment retiré du vélo.

69

C’est le nombre de tops 10 acquis par Peter Sagan sur le Tour de France – après celui décroché à Bruxelles. A noter que le leader de Bora-Hansgrohe a levé les bras à 11 reprises. C’est le coureur le plus victorieux du peloton 2019 avec un certain André Greipel, pensionnaire d’Arkéa-Samsic.

82

Le Col du Tourmalet a été grimpé à 82 reprises dans l’histoire du Tour de France. Cette année, le peloton l’escaladera lors de l’étape 14, le 20 juillet prochain.

2008

La dernière fois que Cofidis a levé les bras sur le Tour de France, c’était en 2008. Samuel Dumoulin s’était alors imposé à Nantes, puis Sylvain Chavanel, en fin d’épreuve à Montluçon.

Buy me a coffeeOffrir un café
Vous avez aimé cet article de Renaud Breban ? Participez à l'élaboration du prochain en contribuant aux frais d’hébergement du site.