Après une traversée des Pyrénées compliquée, Chris Froome a su réagir sur le contre-la-montre et reprendre la troisième place du général à Roglic - Photo ASO / P. Ballet
28 juillet 2018
Espelette
Par  Robin Watt 
pub Grupetto Shop

Le roi reste debout

A vingt-quatre heures de Paris, Chris Froome a récupéré sa place sur le podium, ce samedi, aux dépens de Primoz Roglic. Le roi est détrôné, mais pas encore mort. Pour la première fois depuis 2012, il va rallier les Champs-Elysées sans le maillot jaune, qui revient à son coéquipier Geraint Thomas.

Un habitué contre un paralysé

Sur la rampe de lancement, Chris Froome arborait le maillot blanc de l’équipe Sky. Il n’y est pas habitué. Depuis cinq ans, à chaque fois qu’il avait eu à disputer un contre-la-montre individuel sur le Tour, il l’avait fait avec le maillot jaune sur le dos. Cette fois, il a dû laisser cet honneur à son coéquipier et compatriote Geraint Thomas. Lui partait six minutes plus tôt, dans la peau d’un quatrième du classement général, chose tellement inhabituelle pour lui. Mais il n’était pas question de rendre les armes vendredi soir, à Laruns, où il avait été éjecté du podium par la victoire d’un Primoz Roglic rayonnant. Même en difficulté dans l’Aubisque, comme quarante-huit heures plus tôt dans le col du Portet, Froome s’est accroché au dernier espoir qui lui restait, celui de monter sur le podium, un honneur qui ne se refuse pas pour un garçon aussi attaché aux traditions et à l’histoire du Tour, malgré ce que l’épreuve lui réserve, parfois, sur le bord des routes.

Dès les premiers kilomètres, il fut alors évident que le rapport de force ne serait pas aussi déséquilibré que dans les Pyrénées, entre Roglic et Froome. Le Slovène, bien parti, a d’abord creusé. Puis s’est effondré. A l’arrêt dans la moindre bosse, le parallèle avec son aisance d’hier était saisissant. Le Britannique, lui, semblait avoir retrouvé ses jambes, il moulinait comme il fallait et à l’arrivée, il passe tout près de la victoire d’étape, battu de seulement une seconde par le champion du monde de la discipline Tom Dumoulin. L’écart entre Froome et Roglic est alors sans appel : une minute et onze secondes, les positions s’inversent de nouveau au général et le leader de LottoNL, étincelant pendant trois semaines, paye cher ce qui peut s’apparenter à son seul jour sans. Pourtant, on ne veut pas croire que le Slovène ait perdu ses qualités de rouleur dans la nuit. Il a sans doute davantage perdu ce podium dans la tête que dans les jambes.

Un roi sur ses deux pattes

Pour sa première expérience comme leader sur trois semaines, Roglic a couru sans pression. Du moins jusqu’à hier. Personne ne l’attendait là et c’est comme si, d’un coup, il s’était retrouvé paralysé en rendant compte de ce qu’il était en train de faire. Froome, à l’opposé, est sans doute l’homme qui a subi le plus de pression, ces dernières années, dans le peloton professionnel. Six victoires dans des courses de trois semaines, avec la tension et la concentration de tous les instants que cela implique, l’affaire du salbutamol, l’animosité de certains, depuis toujours, envers l’équipe Sky dont il est depuis qu’elle gagne l’un des hauts représentants : le Britannique est blindé, mentalement au-dessus d’une bonne partie – si ce n’est l’intégralité – de ses adversaires. Ça s’est vu, samedi.

En conférence de presse, dans la soirée, il disait avoir été motivé par le traitement reçu par lui et ses coéquipiers, depuis plusieurs mois et surtout sur le Tour. Il a aussi lancé quelques banalités, comme le fait d’avoir cru au maillot jaune jusqu’à la ligne d’arrivée du chrono, parce qu’avant ça, tout pouvait arriver. Mais Chris Froome a surtout fait du Chris Froome. Avec le sourire, il a félicité ce Geraint Thomas avec qui il court depuis dix ans, un « bon ami », dit-il à répétition, qui a eu une grande part de responsabilités dans ses propres victoires et avec qui la communication serait facile. Le maillot jaune le remerciera plus tard pour le service après-vente. Ce qu’il faut retenir, au-dessus de tout, est sûrement que Froome vient de terminer troisième du Tour après avoir remporté le Giro, et que rien que ça, c’était inimaginable il y a quelques moi. Il le sait, alors il a dit à plusieurs reprises qu’il croyait toujours en ce doublé. Si on lit entre les lignes, on dira qu’il veut le retenter l’an prochain. Il n’a pas confirmé. Mais s’il n’est plus le roi, il n’est pas dit qu’il ne le redevienne pas prochainement.

Logo Tour de France

Tour de France 2018
à l'issue de l'étape 20

1.Geraint Thomas 6.Romain Bardet
2.Tom Dumoulin 7.Mikel Landa
3.Chris Froome 8.Dan Martin
4.Primoz Roglic 9.Ilnur Zakarin
5.Steven Kruijswijk 10.Nairo Quintana
Alaphilippe
Bardet
Chavanel
Colbrelli
Degenkolb
Dumoulin
Dupont
Froome
Fuglsang
Gaviria
Gilbert
Groenewegen
Jungels
Kittel
Kragh Andersen
Kristoff
Kruijswijk
Landa
Laporte
Majka
Martin
Matthews
Naesen
Nibali
Porte
Roglic
Quintana
Sagan
Thomas
Valverde
Van Avermaet
Van Garderen
Uran
Yates
Zakarin
1 2 3 4 5 6 7 8 9 R 10 11 12 13 14 15 R 16 17 18 19 20 21
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2
3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3
4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5
6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6
7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7
8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8
9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9
10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10
1.Tom Dumoulin 6.Bob Jungels
2.Chris Froome 7.Ilnur Zakarin
3.Geraint Thomas 8.Primoz Roglic
4.Michal Kwiatkowski 9.Marc Soler
5.Soren Kragh Andersen 10.Michael Hepburn
IndividuelGeraint Thomas
SprintPeter Sagan
GrimpeurJulian Alaphilippe
JeunePierre Latour
EquipeMovistar
  • Etape 2
    Luis León Sanchez
    Tsgabu Gebremaryam Grmay
  • Etape 4
    Axel Domont
  • Etape 5
    Michael Matthews (non partant)
    Robert Kišerlovski (maladie)
    Tiesj Benoot (non partant)
  • Etape 9
    Tony Martin (non partant)
    Richie Porte
    José Rojas
  • Etape 9
    Alexis Vuillermoz
  • Etape 10
    Jens Keukeleire
  • Etape 11
    Mark Cavendish (hors délais)
    Mark Renshaw (hors délais)
    Marcel Kittel (hors délais)
  • Etape 12
    Rigoberto Uran (non partant)
    Tony Gallopin
    Fernando Gaviria
    André Greipel
    Dylan Groenewegen
    Dmitriy Gruzdev (hors-délai)
    Marcel Sieberg
    Rein Taaramae (hors-délai)
    Rick Zabel
  • Etape 13
    Vincenzo Nibali (non partant)
  • Etape 14
    Patrick Bevin
  • Etape 15
    Gianni Moscon (mis hors course)
  • Etape 16
    Damien Howson
    Tim Declerq
    Serge Pauwels
  • Etape 17
    Philippe Gilbert
  • Etape 19
    Jelle Vanendert
Logo Tour de France Tour de France
Où voir le direct vidéo de la course
pub Grupetto Shop

32
Poster un commentaire

avatar
9 Threads de commentaires
23 Réponses
1 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
17 Auteurs de commentaire
SilapaulDomdeLyonmichelpaul Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
Sila
Sila

Froome a fait un merveilleux contre-la-montre aujourd’hui. Et j’en suis très heureuse pour lui. C’est un immense champion, un monstre du vélo.
Et je ne serais pas étonnée qu’il soit sur le podium des Champs l’an prochain. Tout en haut peut-être…
En tout cas, bravo à lui !

Michel
Michel

@sila: mais oui bien sur! quel naiveté! Froome c’est le nouvel Armstrong!

Sila
Sila

C’est trop facile de parler de dopage quand un coureur est au-dessus des autres.

Michel
Michel

sauf que Froome a ete positif et qu’il aurai été logiquement déclassé (comme au moins deux autres coureurs dans le meme cas mais avec des doses moins fortes! ) si SKY n’avait pas investi 7 millions d’euros dans sa defense. L’AMA et l’UCI ont eu peur et on baissé leurs culottes, mais les faits sont tétus froome s’est bel et bien dopé ! seulement le fric a gagné !

Everworl
Everworl

Où avez vous trouvez ce chiffre de 7 millions, même pour un bon cabinet d’avocat, ça me parait énorme.

Michel
Michel

ces chiffres sont sortis dans la presse a plusieurs reprises et n’ont pas été dementis. Il faut voir que Sky a commandite plusieurs études « scientifiques » pour tenter de prouver l’innoncence de Froome.
L’UCI et encore moins l’AMA n’ont les moyens de lutter financièrement
Lorsqu’on voit que mon message a « gagné » 8 votes négatifs, on comprend qu’en réalité même une bonne partie des fans de velo ne veulent pas d’une véritable lutte contre le dopage. D’ailleurs a l’époque énormément de fans de vélo soutenaient Armstrong contre toute évidence…
Chacun a ses valeurs morales, c’est bien triste.

En tout cas bravo a tout ceux qui ont sifflés les SKY durant le tour

Sila
Sila

Je suis pour une véritable lutte contre le dopage, et à tous les niveaux. Mais pas pour qu’on fasse semblant de lutter contre en essayant d’épingler de temps en temps les têtes d’affiche (Contador, etc…)
Et non, pas bravo à ceux qui ont sifflé les SKY. Vous êtes vraiment satisfait que ces hommes qui courent tous les jours 200 bornes, qui souffrent et peinent sur le vélo se fassent en prime insulter et huer par un public qui ne sait pas de quoi il s’agit ? Tout le monde mérite le respect et je ne trouve pas que venir sur le Tour (qui est censé être une grande fête populaire) pour blesser les coureurs soit une bonne attitude.

paul
paul

c’est tellement étonnant la fascination que les tricheurs provoquent chez certains…

Sila
Sila

Pas de la fascination, du respect pour un grand coureur.

paul
paul

@sila: je suppose que vous étiez fan d’Armstrong??? (lui aussi un grand coureur, sic…)

Sila
Sila

Rien à voir. Pour le coup, Amstrong est un tricheur.

paul
paul

exact Armstrong etait un tricheur, tout comme Froome, mais il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir

Sila
Sila

Froome a été blanchi.

Et maintenant, je propose qu’on arrête là. Aucun de nous deux ne convaincra l’autre et là, le débat tourne en rond.

Thome
Thome

Troll ??

Sila
Sila

Non.

James
James

« il s’était retrouvé paralysé en rendant compte de ce qu’il était en train de fer »

vous êtes sérieux ?

Sampiero
Sampiero

Ce qui est impressionnant c’est lui et dumoulin. Podium avec le Giro dans les jambes.

DomdeLyon
DomdeLyon

Bravo surtout à Dumoulin qui a été aussi impressionnant et entreprenant que sur le Giro bien que souvent très isolé face à l’armada Sky ! Et Bravo à Roglic, 4ème de son deuxième grand Tour !

gougi
gougi

Kwiato va exiger d’être le prochain programmé par la sky. je sais bien qu’il prend des sous pour son abnégation. mais j’ai lu plusieurs fois qu’il rêvait de gagner le tour, et que c’était une des raisons qu’il l’avait poussé a signer chez sky. Retour d’ascenseur d’ici deux ou trois ans ? ou le prochain sera t’il Poels ? Pas de chance pour eux Bernal pousse déja a la porte. Quand a Thomas, s’il quitte la sky et gagne le tour l’an prochain, je dirais chapeau bas

moon
moon

J’espère qu’on aura droit à un bel article dont vous avez le secret sur Tom Dumoulin, sur cette édition. L’équipe Sky a déjà eu – et c’est logique – une sacrée peletée d’articles.

Et il y a tellement de choses à dire. Son équipe, peut être la plus faible de tous les favoris, sa prestation, son enchaînement Giro – Tour qui me semble aussi impressionnant que Froome. L’un a gagné l’épreuve italienne mais l’autre était à 46 sec (le 3eme était à 4min57 !). Et ici, Geraint Thomas était au dessus mais Chris et Tom se tenaient encore sous la minute.

Chacun aura son avis mais je suis ravi de voir 2 adversaires si proches. C’est aussi pour ça que j’ai adoré le Giro 2017 (face à Quintana/Nibali) qu’il a gagné mais sur un dernier contre la montre. Puis 2018, imprévisible. Ce cher Tom aime ménager le suspense malgré lui. Et le chrono de ce samedi n’y fait pas exception.

françois
françois

arrêtons de dire que la sunweb est faible, 5 mecs dans les 30 sur le dernier chrono….

Sila
Sila

La Sunweb est faible en montagne : l’équipe avait été montée pour appuyer le sprinteur Matthews et pas Dumoulin.
Evidemment, ça n’en fait pas une mauvaise équipe mais en tout cas, elle n’a pas pu aider le Néerlandais en montagne…

DomdeLyon
DomdeLyon

Pour ce qui est d’accompagner Tom Dumoulin en montagne, Wilco Kelderman, blessé, a cruellement manqué. Seul Simon Geschke, équipier modèle, a fait ce qu’il a pu…

James
James

La vraie question c’est de savoir s’il vaut mieux finir 4e avec une étape ou 3e sans.

Genghis
Genghis

Le podium, sans aucun doute.

James
James

Ah pas sûr

Everworl
Everworl

Froome a déjà gagné des étapes, donc le podium, athétiquement c’est au dessus.

chris83
chris83

Pour moi Froome, a tort ou a raison, restera le coureur de la polémique .
Celui qui explose derrière Sky, c’est plutôt Dumoulin qui signe un doublé 2ème Giro 2ème Tour alors qu’il y a deux ans à peine, on doutait de ses capacités à gagner un grand Tour.
Le fameux théorème « on de double pas Giro et Tour » en a pris un sacré coup cette année avec deux coureurs qui grimpent deux fois sur le podium. La semaine d’écart de plus entre les deux tours a t’elle aussi joué un rôle? Ne serait’il pas alors judicieux de garder ces dates pour le Tour, facilitant la tentative de doublé?

pat
pat

Je vous trouve un peu dur avec Roglic ! Ce garçon n’a que 25 ans et joue un classement général sur un grand tour pour la première fois . Où en était Froome et Thomas au même âge ? Le slovène a fait un excellent TDF et sa marge de progression est encore énorme . Il a démontré qu’il avait le talent pour devenir un des meilleurs coureurs de grands tours dans le futur . Ce coureur redonne un peu de fraîcheur et d’humanité au cyclisme , il tente des attaques . Cela change du style robotique de la sky . Thomas et Froome doivent surtout leurs résultats à leur équipe . Quand vous vous retrouver dans le dernier col avec encore 5 équipiers forcément ça aide ! Je ne pense pas qu’ils aient un talent individuel largement supérieur à d’autres . Vous mettez Nibali , Dumoulin , Roglic dans des conditions similaires ils gagneront aussi . Dumoulin a été trop vite isolé , son équipe doit être renforcée pour lui permettre de gagner le TDF . On ne peut s’empêcher de se demander ce qu’aurait été la bagarre pour la gagne si Nibali et Porte n’avaient pas abandonné ,… Lire la suite »

Nour
Nour

Roglic a 28 ans en fait mais je pense comme toi qu’il peut peut plus progresser que les autres coureurs de son âge vu qu’il a commencé le vélo de compétition que depuis 6 ans (1 année amateur et 5 année pro).