Après trois jours de course, et le premier tournant qu'était le chrono par équipes, Romain Bardet est plus que dans les temps au général - Photo Mathilde L'Azou
9 juillet 2018
Par  Robin Watt 
pub Grupetto Shop

Largement dans les temps

S’il y a une semaine, quelqu’un avait pu assurer à Romain Bardet qu’il ne pointerait qu’à vingt secondes de Chris Froome et vingt-quatre de Richie Porte après le contre-la-montre par équipes de Cholet, il aurait signé sans aucun doute. Ce lundi, après trois jours de course, il a donc toutes les raisons d’être satisfait.

Le tout avec une équipe diminuée

Du côté d’AG2R La Mondiale, ce soir, on doit se poser une simple question, avec une pincée de regrets largement atténuée par la bonne performance générale. Qu’aurait donné ce chrono par équipes si Silvan Dillier et Tony Gallopin, deux des meilleurs rouleurs du collectif entourant Romain Bardet, l’avaient disputé à 100 % de leurs moyens ? Malheureusement, on ne saura jamais précisément, et rentrer dans un calcul d’apothicaire, dans lequel on peut estimer que l’équipe savoyarde aurait perdu environ quinze secondes de moins, n’a pas grand intérêt. Il montre, simplement, que l’équipe alignée par Vincent Lavenu sur le Tour n’a jamais été aussi forte. Après l’arrivée, en train de tourner les jambes sur son home-trainer en même temps qu’il répondait à la presse, Romain Bardet avait le sourire. Il le sait, il a bien passé la première des trois grosses embuches de ce mois de juillet, avec l’étape des pavés dimanche et le dernier chrono la veille de l’arrivée.

Au moment d’évoquer le temps qui le sépare des autres favoris, et notamment Porte et Froome, piégés samedi lors de la première étape, le Français a fait non de la tête. Pour lui, il n’était pas question de temps gagné sur cette étape, juste de temps qu’il n’a pas perdu. Sans se cacher, il donnait ainsi rendez-vous en montagne pour les vrais écarts, à la pédale. C’est tout à son honneur, mais on n’imagine pas que lui, si pragmatique, ne regarde pas ce classement général avec un petit sourire en coin. On lui prédisait un éclat dès le troisième jour de course, il a plus que limité la casse, et profite déjà des erreurs de certains de ses rivaux. Certains font mieux que lui, bien sûr : Geraint Thomas est troisième du général à trois secondes du nouveau maillot jaune, Greg Van Avermaet, et Tom Dumoulin ou Rigoberto Uran ne sont pas beaucoup plus loin. Mais à chaque jour suffit sa peine, et il sera temps dimanche soir de voir qui peut encore viser quoi.

Joue-la comme Schleck

C’est d’ailleurs sur les pavés que Romain Bardet aura un coup à jouer. Avec Richie Porte et Rigoberto Uran, il est le seul favori à compter dans sa garde rapprochée l’un des cinq meilleurs flandriens du peloton. Mais en plus d’Oliver Naesen, qui sera le chef de file, il pourra aussi compter sur Silvan Dillier et Tony Gallopin s’il est totalement remis d’ici là. Le dernier grimpeur aussi bien entouré sur une étape du Tour jonchée de pavés s’appelait sans doute Andy Schleck, en 2010, et malgré sa crainte face à cette difficulté, le Luxembourgeois, dans la roue de Fabian Cancellara, avait fait un très gros coup à Arenberg. Pour Bardet, il faudra donc passer sans encombre les prochaines étapes, et espérer que le plan se déroule sans accroc vers Roubaix, dimanche. Jusqu’ici, en tout cas, tout se passe mieux que prévu, donc il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Tour de France  
Où voir le direct vidéo de la course
pub Grupetto Shop

12
Poster un commentaire

avatar
5 Threads de commentaires
7 Réponses
0 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
6 Auteurs de commentaire
MAKLEBDomdeLyonrolfsorensenhenriNibali Ni Sumatra Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
Gaul
Gaul

La performance en elle même n’est pas mauvaise. Dommage que leur départ ait été si poussif, mais cela leur a peut-être permis de bien gérer la deuxième partie de course. Malgré tout, tous les favoris, à part Quintana, sont tous devant Bardet au général ce qui est tout de même embêtant même si c’est plus symbolique que chronométrique. Bien sûr il y avait 2 blessés qui ont fait ce qu’ils ont pu. Dillier on n’y peut rien il chute hier ça aurait pu être plus grave, mais c’est un leader de chrono et il n’a pas pu assurer complètement. Par contre je m’interroge sur le fait de n’avoir pas pu remplacer Gallopin qu’on savait blessé depuis 8 jours. Les traumatismes aux côtes ne sont pas très graves mais sont handicapants, surtout au tout début du tour. Dans 8 à 10 jours les choses iront mieux pour Gallopin et il pourra aider son leader on l’espère ! Mais aujourd’hui ?

henri
henri

Gallopin une aide dans 8-10 jours? oui peut etre mais c’est surtout aujourd’hui et dans les jours a venir qu’il aurai pu etre vraiment utile sans sa cote cassée

DomdeLyon
DomdeLyon

On peut s’étonner d’ailleurs du choix de Gallopin, que j’aime beaucoup cela dit, si si, mais qui n’a quand même pas montré grand chose cette année au vu de ce que l’on est en droit d’attendre de lui, bien sûr, et qui en plus est blessé depuis le championnat de France. Avec ce qu’il a, je doute qu’il se refasse sur les étapes à venir (dimanche, aïe aïe aïe !) et qu’il passe la montagne ! Choix fait au détriment de Gauthier qui est quand même autrement méritant, sur la brèche de février à septembre… Ah, mais j’oubliais, Gallopin, très photogénique, fait parti des « chouchous » de la télé et du public !

rolfsorensen
rolfsorensen

Non, mais Gallopin, il fait un bon Dauphiné en soutien de Bardet, c’est un capitaine de route expérimenté, qui sait gérer une course de 3 semaines et sait aussi gérer ses blessures sur une course de 3 semaines (voir l’an dernier). Il est beaucoup plus complet que Gautier en plus (ne serait-ce qu’en descente par exemple). Donc, s’il est apte à rouler, il va rouler et dans les derniers jours de course, effectivement, il peut être déterminant aussi.

Non, si vous vouliez voir Gautier, c’est davantage de lui préférer Domont qui pouvait paraître un brin étonnant.

DomdeLyon
DomdeLyon

Oui, oui, vous avez raison… Domont, c’est clair… enfin bon, je ne suis pas Vincent Lavenu (et je suis persuadé qu’il a fait « au mieux » ! ;-)

DomdeLyon
DomdeLyon

Tous les favoris se tiennent dans une fourchette de deux minutes (même Roglic ;-) ! Autrement dit « rien » (ouf !) et les grimpeurs se frottent les mains !… Cela dit magnifiques victoire des BMC et troisième place des Quick-step. Avec des si, ils auraient même pu l’emporter ! Et bravo aux Ag2r, qui eux aussi, avec des si… Mais bon, n’oublions pas qu’avant la montagne, il y a quelques belles étapes qui peuvent permettre de « créer des surprises » et pourquoi pas des écarts !

Nibali Ni Sumatra
Nibali Ni Sumatra

Un constat étonnant c’est qu’au bout de trois jours le classement est déjà largement décanté avec les leaders qui émergent et les équipiers en retrait (alors qu’il est habituellement beaucoup plus mélangé à ce stade, malgré les pièges de première semaine). Pratiquement tous les candidats au top 10 sont dans les 30 premiers (sauf Martin et Quintana) où au contraire il n’y a pas beaucoup d’ « imposteurs » et encore c’est la crème des coureurs de classiques (Van Avermaet, Alaphilippe…).

Les raisons me semblent être – outre les incidents à l’issue desquels les équipiers ont été sacrifiés aux leaders – le temps pris sur le quatrième dans le chrono, qui a provoqué des sacrifices supplémentaires, et les éclats subis par les équipes qui ne visent pas le général.

DomdeLyon
DomdeLyon

« Les Sky, en calculant leur effort pour arriver 4 secondes derrière la BMC, ont soigneusement évité de remporter le contre-la-montre par équipes, et donc prévenu tout risque de recevoir des tomates sur le podium où ils auraient dû venir saluer la foule en cas de victoire ». ;-) C’est pas moi qui le dit, c’est sorti d’un très bon article du Monde qui nous informe en outre qu’il y a plus que de l’eau dans le gaz (de la sky) entre Dave Brailsford et David Lappartient !…

henri
henri

un article du monde??? j’ai pas lu l’article, mais le « journaliste » qui a dis cela raconte vraiment n’importe quoi! Pas étonnant d’ailleurs, le Monde est toujours très prompt a critiqué le cyclisme depuis très longtemps, sport surement trop populaire pour son électorat bobo.

concernant SKY et l’UCI, SKY aurai depensé 7 millions d’Euros dans le cas Froome, l’UCI 2 ou 3 cents milles … tout est dit le fric a gagné! donc oui Lappartient toi etre furax, d’autant que l’UCI avais deja du se dégonfler dans le cas Moscon.

DomdeLyon
DomdeLyon

Salut « henri » ! Tu peux consulter l’article sur le site « Le Monde.fr », il y est depuis ce matin… Et il y en a quelques autres du même acabit et tout aussi intéressants sur la page sport-cyclisme du même site… Quand à tes critiques vis à vis de ce média, je te trouve particulièrement injuste car il n’a de cesse de dénoncer… ce que nous dénonçons sans cesse nous même (pas tous, certes) à longueur de commentaires sur ce magnifique site de « Chronique de vélo » !!! (et nous sommes souvent d’accord, non ? ;-) c’est à dire, en gros, le règne du pognon roi et de la triche impunie dans le sport en général et pas seulement le cyclisme ! Le foot et le tennis, notamment et entre autres, en prennent pour leur grade également, crois moi ! Quand à le qualifier de « journal pour électorat bobo », c’est ton droit et ton avis, mais… Je crois que je préfère ça à la presse populiste et démago qui va toujours dans le sens de la pensée dominante (dans le sport comme en politique).

henri
henri

oui il est vrai que le monde sais etre clair sur le dopage dans le velo, et cela c’est bien. Mais il serai encore mieux si ce journal faisait la meme chose pour le dopage dans les autres sports! Par exemple en rappelant l’absence de vrais controles en foot ou le dopage doit a mon avis etre generalise

En parlant de journal bobo je voulais surtout souligner que globalement dans la ligne editorial du monde le velo c’est trop populaire

bon ceci-dis, si l’UCI etait bien plus strict contre le dopage, le cyclisme ne donnerai pas le baton pour se faire battre

MAKLEB
MAKLEB

J’ai hate de voir comment Sky va gérer Geraint Thomas sur les pavés. il a deja une petite avance sur tout le monde, et j’imagine que sur les pavés il peux prendre beaucoup de temps à tout les autres. Va t’il rester paux coté de froome ou va t’il tenter de tout faire péter ? le fait qu’il n’ai pas attendu Froome sur sa chute me laisse penser qu’on à vraiment 2 leader chez Sky, sur les pavés Thomas est clairement au dessus de tout les autres sur le papier. Si Quickstep cours de la même façon que sur les classique en envoyant un leader devant a plus de 40 bornes de l’arrivée, il peut y’avoir de trés gros écart entre Thomas et les autres.