Personne ou presque ne l'en pensait capable, Chris Froome l'a fait : 4e ce matin, il a récupéré le maillot rose ce soir - Photo Team Sky / Russ Ellis
25 mai 2018
Par  Robin Watt 
pub Grupetto Shop

La renaissance du Chris

Invraisemblable. Epique. Déjà mythique. En une journée, Chris Froome vient de renverser le Giro et de prendre le maillot rose. De tous ses succès, celui-ci est sans aucun doute celui qui restera le plus dans l’histoire. Lui le garçon que l’on a raillé car trop moderne à notre goût vient de nous gratifier d’une étape légendaire. Avec les quelques interrogations que cela ressoulève.

En manque de superlatifs

On savait que cette étape pouvait redessiner le classement général. Mais on n’imaginait pas qu’elle viendrait rayer tout ce qui avait été fait jusque-là pour tout recommencer à zéro ou presque. Parce qu’on ne pouvait pas prévoir, en réalité, que Chris Froome partirait seul à 80 kilomètres de l’arrivée, dans une épopée homérique qui n’a rien d’habituelle pour lui et qui nous aurait surpris même venant des plus grands spécialistes du genre, Vincenzo Nibali ou jadis Alberto Contador en tête. Sur les routes du Colle delle Finestre, non goudronnées sur sa deuxième partie, le décor, s’offrait il faut le dire à une telle partition. Le Britannique l’a parfaitement mis en musique, creusant doucement mais sûrement l’écart sur ses rivaux pendant plus de 70 bornes, avant de le maintenir dans l’ascension finale. Le temps d’une journée, les favoris ont donc replongé les plus de quarante ans dans un cyclisme dont ils sont nostalgiques et ont montré aux plus jeunes ce qu’ils ont loupé, il y a quelques décennies.

« On a écrit une page de l’histoire », disait très justement Thibaut Pinot à l’arrivée, au micro de la chaîne L’Equipe. Pendant 80 kilomètres, les cadors de ce Giro se sont retrouvés complètement livrés à eux-mêmes, face à leurs capacités et leurs stratégies, dans un monde où seul le Français, justement, pouvait encore compter sur un coéquipier. Chris Froome, tout ce temps, n’a vu que sa roue avant, sans jamais faiblir, et derrière, jamais ceux qui ont lâché plus de quelques mètres n’ont pu se rattraper ensuite, exception faite à un Pinot victime d’une crevaison malheureuse et attendu par un Dumoulin lucide. A l’arrivée, les écarts se comptent donc en minutes : le Britannique, nouveau maillot rose, en a repris trois au duo franco-néerlandais, plus de huit à Pozzovivo et presque quarante à Yates, qui a vécu un calvaire ce vendredi, vingt-quatre heures seulement après avoir eu une première alerte sur les pentes de Prato Nevoso.

Une admiration méfiante

Pourtant, difficile de s’enthousiasmer ce soir sans arrière pensée. Chris Froome n’a pas encore gagné le Giro, parce que Tom Dumoulin pointe à seulement quarante secondes et qu’avec tous les efforts qu’il a consenti aujourd’hui, la dernière étape de montagne, demain, pourrait être difficile. Mais sa prise de pouvoir, avec à la clé le premier maillot rose de sa carrière, remet sur la table les débats autour de son contrôle anormal au salbutamol. Jusque-là, tranquillement en retrait, aux alentours de la cinquième place du classement général, c’est comme si la présence de « Froomey » ne dérangeait plus. Ses détracteurs étaient heureux de le voir échouer. Les autres se disaient qu’au moins, s’il ne gagnait pas ce Giro, le vélo éviterait les polémiques. Même au sommet du Zoncolan, où il avait décroché sa première victoire d’étape il y a une semaine, il s’en était tiré sans trop de remarques, laissant à son compatriote Simon Yates le soin de se coltiner les suspicions.

Mais vers Bardonecchia ce vendredi, Froome a rebattu les cartes. Son coup de maître est l’un des plus grands du cyclisme moderne. Mais il en rappelle un particulièrement traumatisant pour le cyclisme : celui de Floyd Landis, sur le Tour de France 2006. Avec un autre que Froome, le parallèle n’aurait peut-être pas été fait. Mais quand l’exploit du jour est signé d’un homme en pleine procédure pour tenter de justifier un contrôle anormal, forcément, la confiance que les observateurs sont prêts à lui accorder fond comme les dernières neiges du Finestre à la fin du mois de mai. Ce soir, Froome est en rose, en passe de réussir la première partie de son pari Giro-Tour. Personne ne l’avait imaginé il n’y a ne serait-ce que deux jours. Mais ce soir, Froome est aussi au cœur de débats qu’il aurait aimé éviter, et qui inéluctablement, vont lui coller à la peau jusqu’à Rome, et même, sans doute, jusqu’à Paris.

Tour d'Italie
Où voir le direct vidéo de la course
pub Grupetto Shop

31
Poster un commentaire

avatar
16 Threads de commentaires
15 Réponses
0 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
19 Auteurs de commentaire
Robin WattgougiThomeguyoncalbuth59 Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
Bebene
Bebene

La bonne nouvelle n’est pas venue d’une attaque de Thibaut mais bien de sa résistance.
Reste à ne pas craquer demain et conserver le podium, sachant qu’il peut etre deuxieme, doit etre deuxieme sur tapis vert…

chris83
chris83

Ces grands asthmatiques sont capables de tout

Gaul
Gaul

Il n’est pas un grand asthmatique. Aucun coureur du Giro ne l’est d’ailleurs !

Gaul
Gaul

C’est bien rare maintenant qu’un col à 100 kms de l’arrivée fasse la décision dans un grand tour.Remercions Sky et Froome d’avoir osé ce coup de poker et de l’avoir réussi.Du point de vue du spectacle c’était magnifique. Le 11 mai dans cette rubrique, on parlait du fantôme de Froome. Que de chemin parcouru depuis par ce fantôme ! Après on ne peut pas s’empêcher de se poser des questions surtout après un exploit pareil.Mais à quoi servent les suspicions si elles ne sont pas étayées par des données sérieuses ? Froome c’est vrai c’est un mystère depuis 6 ans. Il domine les tours et semble défier les lois de la physiologie. Et après ? Y a t’il des concurrents sérieux qui puissent rivaliser avec lui ? Pourquoi le dopage, si dopage il y a dans son cas ne permet pas à ses concurrents de réussir aussi bien que lui avec les mêmes « moyens » ?

Christophe
Christophe

 » Armstrong c’est vrai c’est un mystère depuis 6 ans. Il domine les tours et semble défier les lois de la physiologie. Et après ? Y a t’il des concurrents sérieux qui puissent rivaliser avec lui ? Pourquoi le dopage, si dopage il y a dans son cas ne permet pas à ses concurrents de réussir aussi bien que lui avec les mêmes « moyens » ? »
J’ai juste remplacé un mot dans le commentaire …
C’est pour ça que c’est difficile de s’enthousiasmer.
Et puis, un Landis nous a déjà fait le même coup en 2006.
C’est malheureux mais à force, on devient un tantinet suspicieux.

DomdeLyon
DomdeLyon

Merci ! En gros, j’avais envie de répondre la même chose…

gougi
gougi

c’est justement qu’ils n’ont pas les mêmes moyens…
on sait aujourd’hui, que certains coureurs mettent des fortunes colossales dans le dopage , le plus pointus, et que les autres se font gauler parce qu’ils utilisent des moyens archaiques , dépassés et surtout facilement détectables, ce qui explique pourquoi se sont souvent des petits poissons qui se font gauler ou des mecs très cons..comme ce français il y a un mois , dont j’ai mangé le nom

DomdeLyon
DomdeLyon

Rémy di Grégorio… Le petit qui paie pour les gros… Et merci pour cette piqûre de rappel pour les crédules naïfs !

Gaul
Gaul

Je suis loin d’être un crédule naïf crois moi et je sais que le dopage gangrène tout. Froome je suis sceptique mais je n’ai pas de preuve qui m’indique qu’il est un tricheur alors je préfère me taire que clamer dans le vide. Je n’y peux rien j’aime le cyclisme et quand je regarde une course je ne m’empêche pas de la regarder parce qu’il y a un anglais douteux au départ ! On verra plus tard si Froome restera dans l’histoire du dopage ou du cyclisme…

gougi
gougi

un miracle quoi !

DomdeLyon
DomdeLyon

Et si ce n’était pas si triste, je serai mort de rire !

henri
henri

Clairement Dumoulin a gagné le Giro bravo a lui, il le mérite, meme si ce ne sera officiel sur tapis vert que dans quelques mois (ou quelques années!).
Froome doit être viré du cyclisme c’est une honte, zero crédibilité.

Peter Winnen
Peter Winnen

Je reste sans foi.

James
James

On parle quand même d’un type qui a gagné 4 Tours de France.
Prendre 3 minutes sur Pinot et Dumoulin sur une étape comme celle-ci n’a pas grand chose de surprenant.

henri
henri

Froome a le meme palmares qu’Armstrong: rien!

tranquillo
tranquillo

Ne vous inquiétez pas, la malédiction Sky va frapper demain.

DomdeLyon
DomdeLyon

HAHAHA !!! Excellente cette petite vidéo (6 secondes !) de la chaîne « L’Equipe » où l’on voit des supporteurs déguisés en infirmiers courir à la poursuite de Froome, un vaporisateur géant de Ventoline dans les mains ! A voir en boucle :)

Castabouin
Castabouin

Tiens tiens tiens, il me semblait avoir lu il y a quelques jours que DomdeLyon arrêtait de regarder le Giro … :-)

Ah, les mecs, heureusement que la plupart d’entre vous n’a jamais connu Eddy Merckx !

Le principal, c’est que Pinot ne soit pas dopé (je plaisante); il est de quel pays déjà ? Il n’est pas britannique au moins ? :-)

Un merci à Cyrille Guimard que d’aucuns critiquaient l’an dernier comme sélectionneur. C’est fou le nombre de détails qu’on apprend avec lui. Quelle expérience, le sorcier !

chris83
chris83

C’est moi qui avais dit que je ne regardais plus le Giro et c’est ce que j’ai fait. Il est vrai que quand j’ai lu les résultats sur un site, je n’ai pas pu m »empêcher de faire savoir mon admiration pour les asthmatiques capables de réitérer les exploits des Armstrong et autre Llandis..
Un mot quand même sur un fait presque historique et bien plus réconfortant, la victoire d’un français dans un contre la montre sur une course à étapes et devant les belges, même si ce n’était que sur 5 km. Je veux parler de l’excellent Christophe Laporte.

chris83
chris83

Pardon, presque 11 km

LAURENT Michel
LAURENT Michel

D’autant que pendant la journée de repos, l’équipe « du ciel » à reçu la visite de son nouveau gourou hollandais: un certain Van Toolinn

LeCobra
LeCobra

Ce devait être pour moi l’année de Landa, ce sera celle de Landis…
Vivement qu’il prenne sa suspension la chaudière à granulé !

LeCobra
LeCobra

Je crois que finalement le catch ce n’est pas si truqué que cela après voir vu ce Giro : Yates, Aru au CLM, Froome….

veloman49
veloman49

Résurrection ? Miracle ? Froome ressuscité ? La crise de foi(e), Froome ne connait pas. La crise d’asthme, si ! Le Grand Pharmacien a encore frappé !

frank13
frank13

tien?! Landis a terminé sa suspension et est de retour dans le peleton?

Castabouin
Castabouin

Une petite remarque sur les articles et les commentaires avant qu’on ne me considère comme un troll.

Pas une seule fois, on n’a lu des informations sur le style des coureurs (le beau style de Yates pour un petit gabarit par exemple), ni sur la fluidité ou la lourdeur de coups de pédale, ni même sur les braquets utilisés (36 x 32 sur le Zoncolan selon la télé; la dernière fois qu’ils l’ont monté, ils avaient l’air bien plus collés à la route) , ni sur le matériel et son évolution…

A titre personnel, cela m’intéresserait beaucoup plus que de lire des diatribes sur l’évolution de la pharmacopée ou des techniques de plomberie au sujet des chaudières, sur lesquelles chacun a des idées sur tout et a surtout des idées (Michel Colucci).

Je ne fréquente plus les pelotons depuis longtemps mais du temps où j’en étais, des cadets aux vétérans, radio-peloton (et radio-parents/dirigeants) fonctionnait déjà de la même manière à propos des gars qui gagnaient souvent et qui, forcément étaient des chargés sans que personne ne puisse le prouver.

Merci cependant pour vos articles quotidiens très bien écrits.

calbuth59
calbuth59

Merci Castabouin, tu ne pouvais pas mieux exprimer ce que je ressens aussi. Sortons de cet encrage et exprimons nous aussi sur des sujets plus réjouissants que les suspicions récurrentes dès que le résultat ne va pas dans le sens des commentateurs (et je n’évoque pas ici Froome mais bien tous les coureurs qui pour x raisons notamment leur nationalité se retrouvent accusés et calomniés). Par exemple, je trouve intéressant d’évoquer ici les déclarations de Dumoulin après course sur son manque de clairvoyance en ayant attendu Reichenbach. Ou quelle stratégie adopter aujourd’hui pour renverser l’anglais?

gougi
gougi

je ne vois pas pourquoi on ne peut pas parler des deux ? Mais quand la tactique de course est faussé par des cyclistes malhonnêtes , on fait quoi ? Pourquoi a t’on des doutes sur froome, ? Pourquoi ce monsieur courre un giro ou il risque d’ être déclassé . Pourquoi Diego Ulissy coupable de la même infraction n’a pu courir pendant 6 mois et mr Froome peut … Y ‘ a rien qui vous dérange la dedans ? Quel image ce coureur donne au vélo ? C’est une machine programmé par des biologistes a qui l’on fait des pont d’or , et qui se régalent a anticiper les progression de la lute anti dopage. j’aimerai m’extasier devant la course de froome, je vous prie de me croire , mais je suis comme beaucoup , je doute, et je ne suis pas le seul.. certains ne cache pas leurs doutes ..Guimard , que l’on peut ne pas aimer , en cache pas ses doutes ;;et pourtant dieu sait s’ il n’est pas un ange .. et que le dopage il connait.. Pourquoi un mec comme Calmejeanne et Bennett qui sont adversaire de Froome sur la route , se permettent… Lire la suite »

guyon
guyon

Oh putain pinot..

Thome
Thome

Dégouté du cyclisme ! Ce sport ne sortira jamais la tête de l’eau …