Cinq mois après son contrôle anormal au salbutamol sur la Vuelta, Chris Froome va s'aligner au départ de la Rutal del Sol - Photo ASO
6 février 2018
Par  Robin Watt 

Froome, en dépit du bon sens

C’est un feuilleton quasi quotidien, qui a livré hier un épisode assez inattendu. Chris Froome, même englué dans la justification d’un contrôle anormal au salbutamol, va reprendre la compétition sur la Ruta del Sol, le 14 février prochain. Les règlements l’y autorisent, mais ce n’était peut-être pas la meilleure chose à faire.

Henao avait été suspendu, pas Froome

Il y a quelques semaines dans L’Equipe, Romain Bardet parlait d’un cyclisme « illisible » et « tourné en dérision » dans le cas où Chris Froome reviendrait à la compétition avant que son affaire ne soit mise au clair. On y est. Ce lundi, via un communiqué de presse, la formation Sky a annoncé ce que l’on imaginait presque impensable : le quadruple vainqueur du Tour de France sera au départ de la Ruta del Sol, dans moins de dix jours. Tant pis pour David Lappartient, le président de l’UCI, qui espérait voir le Britannique suspendu provisoirement par son équipe. « Sans présager de la culpabilité du coureur, ce serait plus simple pour tout le monde », avait-il confié au Télégramme. On ne peut pas vraiment le contredire. De son côté, Sky profite du règlement : le contrôle de Froome n’est pas positif mais anormal, il peut donc continuer à courir jusqu’à ce que toute la lumière soit faite. Mais sur ce coup-là, il aurait peut-être fallu s’abstenir.

L’idée n’est pas de donner une leçon de morale. Mais la Sky manque actuellement de cohérence. Rappelons-nous il y a presque deux ans, lorsque Sergio Henao était visé par une enquête pour des données anormales dans son passeport biologique. A l’époque, Dave Brailsford n’avait pas hésité longtemps avant de suspendre provisoirement le Colombien. « Il n’y a aucune obligation pour nous de le faire mais c’est la politique appliquée par l’équipe », communiquait alors la formation britannique. Sky faisait le pari de l’exemplarité et prenait à contre-pied ses détracteurs. Un mois et demi plus tard, Henao était de retour à la compétition après que les conclusions favorables des experts. Aujourd’hui, quand il est question du grimpeur colombien, personne ne remet sur la table cette histoire tant tout a semblé être fait dans les règles de l’art.

Question d’opinion

Mais Sky offre à Froome un traitement bien différent. Son contrôle anormal n’a pas été révélé par l’équipe elle-même mais par les médias. Et depuis cinq mois maintenant, l’affaire traîne en longueur. Le Britannique et tout l’encadrement clament haut et fort qu’ils veulent régler le problème au plus vite. Sauf qu’ils n’ont toujours pas fourni leurs justifications pour ce taux de salbutamol trop élevé retrouvé dans les urines de leur leader, et sans ça, difficile d’avancer rapidement. L’épisode de la Ruta del Sol vient s’ajouter à ça, et c’en est désormais assez pour qu’une partie de l’opinion publique, déjà pas très favorable à Chris Froome, le prenne clairement en grippe. Or dans ce genre d’affaire, le public est un élément crucial. Avoir sa conscience pour soi est en réalité presque secondaire. Si le Britannique finit par être lavé de tout soupçon, l’impression laissée durant ces mois de doute sera primordiale, or elle vient d’être sacrément noircie.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Froome, en dépit du bon sens"

avatar
  Subscribe  
Me prévenir
henri
henri

vous dites que tant que Froome ne fournit pas des justifications rien ne peut avancer? j’imagine qu’il doit y avoir un délai légal??? dans le cas contraire il suffirai alors de ne jamais fournir de justification…
Pour ma part, je sifflerai Sky et Froome des que j’en aurai l’occasion pour une attitude aussi lamentable et irresponsable, surtout lorsque l’on sais que Sky s’est toujours vanté d’etre plus irreprochable que tout le monde ,.

Bebene
Bebene

Deux poids deux mesures !
Comment voulez vous que le monde du cyclisme soit crédible ? Dernièrement on ne prend que des petits poissons que l’on n’hésite pas à évincer rapidement, mais lorsqu’il s’agit des gros… On verra comme le dit Pasteur si l’on prend les gens pour des cons ou pas, mais en l’occurrence, oui !
Il détient quand m^eme un record : le seul à avoir monté le ventoux avec un vélo à moteur et en courant avec des chaussures à cales !!! Bravo l’escroc…
Les britanniques et le velo… Pensez à leurs cyclistes sur piste qui ne « volent » aux deux sens du terme que durant les JO
MASCARADE et pourtant j’adore le cyclisme.

BJF
BJF
La sky a compris qu’elle était plus forte que l’institution . Sans une fuite dans la presse cette affaire aurait clairement été entérée. Cette équipe est très forte pour contourner les règlements , elle appelle ça les gains marginaux. Son contrôle n’est pas positif mais anormal . Pour le même problême Ullisi a été suspendu pas Froome . iL doit fournir des éléments mais a t il une date butoir ? Pendant le temps il a le droit de courir mais chacun attend qu’un autre prenne une décision . Lappartient à peine élu explique que c’est difficile de sanctionner la SKY car elle a beaucoup de blé et qu’en cas de procès victorieux elle pourrait réclamer un max .Donc il vaut mieux taper sur la Bardiani ou l’équipe du costa rica et lutter contre le dopage technologique . Donc on la ferme face aux plus riches et on explique que ca serait bien que la sky suspende elle même son coureur . Mais rien ne l’oblige à le faire et le suspendre c’ est avouer en partie sa culpabilité , alors que Froome considère qu’il est innocent . Donc oui on se fout de notre gueule mais comme le plus… Lire la suite »
Amaury
Amaury

La décision de Sky est évidemment néfaste à l’image du cyclisme. Maintenant, ne nous leurrons pas: très peu d’équipes auraient le courage de suspendre préventivement leur plus gros salaire dans une affaire où la sanction finale est loin d’être certaine. Aucune entreprise ne va prendre une décision contraire à son intérêt si elle n’y est pas obligée. En termes financiers, le risque est bien plus gros de suspendre maintenant Froome et d’hypothéquer sa saison alors que l’acquittement reste possible.
Au final, le coeur du problème, pour moi, c’est le règlement en lui-même. On a eu un précédent (l’affaire « Contador ») et, au lieu de mettre en place des mesures pour éviter un nouveau cas problématique, l’UCI n’a rien fait. Et on se retrouve avec son président qui dit: « ce serait plus facile pour tout le monde qu’il ne s’inscrive pas à une course ». Super, mec. C’est pas comme si tu étais la personne la mieux placée pour lutter contre ces dérives du règlement… Depuis le temps, ça se saurait si on pouvait compter sur la bonne volonté des coureurs et des équipes.

La Jonchère
La Jonchère

Certes, je suis totalement d’accord avec vous. Un contre-exemple me vient néanmoins à l’esprit : de mémoire et sans vérification, il me semble que l’équipe AG2R s’était auto-suspendue sur le Dauphiné à la suite du contrôle positif de Sylvain Georges en 2013 ou 2014, conformément à la charte du MPCC. Il est vrai que il s’agissait là d’une situation très différente (pas de superstar à singulariser par une suspension provisoire), mais la décision n’en était pas moins difficile à prendre dans la mesure où il s’agissait d’une course World Tour de premier plan, étape essentielle dans la préparation au Tour, qui se déroulait de plus dans la région d’origine de l’équipe. Tout ça pour dire que même s’il est probable que toute autre équipe que Sky aurait agi de la même manière vis à vis de leur leader, au moins une autre grande équipe a pu par le passé prendre une décision hautement dommageable sur le plan sportif même quand elle n’y était pas strictement « obligée » par les règlements.

Tomphi
Tomphi

Absolument. Et votre exemple montre bien que le MPCC va dans le bon sens en apportant un règlement plus strict que l’UCI. A quand l’inscription de ces règles au règlement UCI ? Ou bien une décision d’un organisateur de grand tour de boycotter les équipes WT non membres du MPCC ? Ca parait risible mais cette affaire les gène beaucoup, et je pense qu’encore une affaire ou 2 de ce genre et ils se poseront la question !

Highlander
Highlander

Buzz …

chris83
chris83

L’attitude de SKY est suicidaire, pour le cyclisme,pour Froome, et même pour l’équipe.
La suspension à titre préventif et volontaire aurait permis au moins de calmer les choses en attendant le verdict.
Là Sky fait preuve d’une arrogance qui va certainement se retourner contre elle. je ne vois pas comment par exemple Froome pourrait se retrouver au départ d’une course française sans grosses perturbations.

LC
LC

Je suis d’accord mais le problème est que Sky n’a aucun interet à le suspendre et elle court dans son propre interet… Même si ils le suspendaient ils ne serraient pas mieux vu alors à quoi bon le priver d’une bonne prépa L’année oû le doublé giro tour est accessible… D’autre ailleurs parlaient de ag2r y a qlqs années, je suis tout sauf ce genre de personne qui accuse Sky de dopés et veut voir Bardet gagner le tdf à tout prix mais je pense que si Bardet a le même controle anormal ag2r le suspend direct, meme pour le tour

DomdeLyon
DomdeLyon

Complicités, influence, argent… impunité… J’espère que les coureurs (les vrais !), et les spectateurs qui connaissent et aiment le cyclisme et les cyclistes, lui réserveront le « meilleur » accueil possible ce lundi…