Dans la lumière depuis plusieurs saisons, Chris Froome a basculé en quelques heures du côté sombre du cyclisme avec ce contrôle anormal - Photo ASO
18 décembre 2017
Par  Robin Watt 
pub Grupetto Shop

Froome fausse la donne

Il devait être le lauréat de notre dernière récompense, la plus importante, celle qui couronne le meilleur coureur de la saison. Mais l’annonce de son contrôle anormal, cette semaine, a tout chamboulé, et nous avons pris la décision de ne pas décerner cette récompense.

Le spectre nouveau du dopage

Dans les votes, il n’y avait pas eu débat. Notre rédaction avait élu Chris Froome coureur de l’année, quasiment à l’unanimité, devant Greg Van Avermaet et Tom Dumoulin. Mais il y a eu débat ensuite, lorsque mercredi matin, le contrôle anormal du Britannique sur la dernière Vuelta a été révélé. Que devait-on faire ? Ne rien changer, et décerner la récompense comme si de rien n’était ? Cela revenait à ignorer l’actualité et une information qui a chamboulé le monde du vélo cette semaine. L’offrir, sur un plateau, à GVA, que nous avions placé en deuxième position ? Cela voulait dire faire fi de la présomption d’innocence, et déjà considérer Froome comme coupable, dopé et tricheur. Alors finalement, une autre option s’est imposée, dans notre esprit, comme la meilleure : ne pas désigner de coureur de l’année pour cette saison.

Bien sûr, on n’oubliera pas l’année 2017 de Froome. Celle où, sportivement d’abord, pour la première fois, il a remporté une autre épreuve de trois semaines que le Tour de France, réalisant un doublé historique, qui lui a même ouvert l’appétit pour plus encore, lui donnant envie d’aller redécouvrir ce Giro qui ne lui a pas laissé que des bons souvenirs. Mais malheureusement, et quel que soit le dénouement de cette « affaire du salbutamol », on retiendra surtout l’extra-sportif et ce contrôle anormal intervenu sur une Vuelta qui, d’ici quelques semaines, pourrait d’ailleurs lui être retirée. Un premier vrai scandale dans la carrière du Britannique, passé par beaucoup de galères jusqu’ici mais jamais plongé à tel point dans le dopage.

Le paradoxe Froome

Il y aurait pourtant eu tant à raconter sur la saison de Froomey. A 32 ans, il n’est jamais passé aussi prêt d’être détrôné sur le Tour, et pourtant, il a réussi quelques semaines plus tard à aller conquérir une Vuelta qui s’était toujours refusée à lui jusqu’ici. Il a ainsi montré qu’il pouvait gagner différemment, moins dominateur, plus humain, sans doute. Pour la première fois, il a d’ailleurs remporté le Tour sans avoir levé les bras une seule fois. Sa première victoire de la saison est même intervenue, justement, lorsqu’il a ramené le maillot jaune sur les Champs-Elysées. Ce nouveau visage l’aurait presque rendu populaire.

Depuis deux ans, Chris Froome avait en effet clairement fait remonter sa côte d’amour auprès du public, quasiment à zéro entre 2013 et 2015. Mais paradoxalement, c’est au moment où il était le plus apprécié, et peut-être le moins fort, qu’il se retrouve empêtré dans une affaire qui risque bien de ruiner tous ses efforts passés. De notre côté, plongés dans le doute, on ne sait trop quoi penser de sa saison. C’est pourquoi nous avons décidé de n’élire aucun coureur de l’année. Parce que sur ce qu’on a vu en 2017, un seul homme méritait cette distinction, mais qu’un contrôle potentiellement positif nous oblige forcément à revoir notre jugement.

pub Grupetto Shop

16
Poster un commentaire

avatar
7 Threads de commentaires
9 Réponses
0 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
11 Auteurs de commentaire
Robin WattDomdeLyonchris83Lance NeilstrungJEAN PAUL Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
chris83
chris83

De toute façon, le scandale est là. La logique voudrait que Froome soit suspendu au moins autant qu’Ulissi dont le cas, à ma connaissance, est similaire. S’il ne l’est pas, le monde du vélo risque d’être terriblement agité et divisé dans les mois qui viennent. Beaucoup d’équipes auraient suspendu immédiatement leur coureur par mesure de précaution. Mais Sky, visiblement considère qu’elle est au dessus de tout cela.
Vivement que cette équipe aille rejoindre l’US Postal dans les poubelles de l’histoire du cyclisme.

Gabyzak
Gabyzak

Attendons les suites de l’affaire, pour ne pas impliquer des personnes par erreur qui sont réellement innocentes. C’est déjà arrivé malheureusement, faut pas mettre tout le monde dans le même sac, on ne sait même pas tous les détails de l’affaire Froome.

highlander
highlander

07 09 2017 … Mais qui est le plus coupable dans l´affaire Froome ? Le coureur au contrôle anormal ou le laxisme de l´uci qui laisse lamentablement trainer cette affaire en mettant le peloton, les sponsors et le public dans une situation malsaine pour le cyclisme .

Christof86
Christof86

Tout à fait d’accord, cette date est quand même choquante !! on en a peu parlé et Froome était au courant fin septembre également comme dit par Robin dans un de ses commentaires il me semble.
La Vuelta s’est courue alors que l’UCI était au courant, et les organisateurs de la Vuelta aussi très certainement.
pourquoi alors ne pas en informer Froome et la Sky tout de suite ?
l’affront aurai touché le cyclisme de la même façon mais la Vuelta n’aurai pas été gagnée par Nibali au tribunal (même si ce n’est pas encore le cas…à

Amaury
Amaury

Simple curiosité: qui était le troisième de la rédaction, derrière Froome et GVA?

Jean-Baptiste Caillet

Je crois que c’était Dumoulin (à titre perso j’avais désigné Sagan)

Amaury
Amaury

Merci. Pour rebondir sur le « Gilbert j’espère » de Woui, à titre personnel, je trouve qu’il manque dans vos récompenses 2 catégories plus génériques, intermédiaires entre, d’une part, les domaines de spécialité que vous pointez et, d’autre part, le titre de coureur de l’année: ce seraient les catégories « coureur d’épreuves par étapes de l’année » et « coureur des courses d’un jour de l’année ». Toujours à titre personnel, je trouve que cette deuxième catégorie, notamment, permettrait cette année de mieux valoriser les prestations de Gilbert et Kwiatek. Il est d’ailleurs particulièrement dur de trancher entre GVA, Gilbert et Kwiatek sur cette thématique.

Woui
Woui

Gilbert j’espère!

JEAN PAUL
JEAN PAUL

dans les Années 90 INDURAIN à été plusieurs fois positifs au même produit,de même que ROMINGER ,et combien d’autres,plus près de nous PEIRERO ,tous non sanctionnés ,et de nos jour ,avec la pollution ,nous aurons de plus en plus de cas, 40% de la population souffrait de problèmes respiratoires à l’effort dans les années 90 ,contre 60% de nos jours, mais la je crois que la faute incombe à l’équipe SKY .
concernant la réaction de certains directeurs sportifs actuels ,et d’anciens champions des années 80 ils ont tous pour ce taire car pour eux c’était les amphétamines ,la cortisone et d’autres saloperies ,je précise que je suis de la génération de ces anciens champions ,mais un petit coureur,qui continue à faire du vélo plaisir. si FROOMY est coupable de tricherie volontaire ,c’est suspension à VIE ,sinon ,le doute doit prévaloir au coureur ,mais une suspension ferait plaisir à de nombreux coureurs ,d’un niveau égal ou légèrement en dessous .

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

« Tim Wellens (Lotto – Soudal) a signé sa meilleure saison en 2017 avec sept victoires. Pourtant, et malheureusement pour le Belge, son abandon sur le Tour de France a presque trouvé plus d’écho médiatique que ses bons résultats. En cause, son refus de recourir à une AUT (Autorisation à Usage Thérapeutique) pour soigner ses problèmes d’allergies dus à la chaleur. Une question d’éthique pour le natif de Sint-Truiden. » Source : cyclingpro.net

Comme dirait Madiot si il est affaibli ba il abandonne ou il continue quitte à perdre du temps (comme Quintana l’an dernier il me semble). A trop vouloir tirer sur la corde Sky a ce qu’elle mérite. Un suspension à la Ulissi serait tout à fait logique et juste. Plus, ce serait peut être dur, et moins le peloton sera indigné.

chris83
chris83

Je ne sais pas si Froome a fraudé ou pas, tout comme Wiggins en son temps d’ailleurs, mais je ne peux admettre qu’il y ait DEUX POIDS DEUX MESURES selon que l’on s’appelle X ou Y ou Froome de l’équipe SKY. Tout les coureurs appréhendés clament et c’est normal leur innocence. Froome ne doit pas être suspendu parce qu’il s’est dopé mais simplement parce que ses analyses ne sont pas conformes au règlement. En Formule 1, le règlement tatillon est un véritable couperet et déclasse une voiture non conforme de quelques milligrammes même s’il n’y a pas eu volonté de frauder. C’est la rigueur qui crédibilise la lutte anti-dopage, même si cela peut parfois paraitre injuste. De nombreux coureurs plus anonymes ont été suspendus et ont vu leur carrière démolie sur des analyses non conformes semblables. DANS LE CAS PRESENT,VISIBLEMENT, l’UCI prend beaucoup de précautions parce qu’il s’agit d’un gros poisson pris dans les filets; il n’y a qu’à se rappeler la saga Amstrong, protégé par l’UCI et qui serait resté impuni sans l’action de la justice américaine. Mais Imaginez vous un seul instant le déroulement de la saison 2018 si Froome est totalement blanchi par un rapport médical ad… Lire la suite »

DomdeLyon
DomdeLyon

Froome « coureur de l’année » !?… Mais comment être dupe des « performances » de ce « coureur » ?!… Et Dumoulin !!!??? Le meilleur coureur de l’année c’est sans aucun doute possible et encore une fois Peter Sagan qui ne se contente pas d’être « performant » (hum !) sur un tour, mais qui est là et bien là (quel panache !) de mars à septembre !

DomdeLyon
DomdeLyon

Je trouve étrange que vous puissiez attribuer un « titre » aussi « prestigieux » (et même deux : « meilleur grimpeur » ???) à un personnage qui fait autant de tord au cyclisme…