Déjà discret sur Paris-Nice au début de saison, Warren Barguil n'est pour le moment pas plus en vue sur le Dauphiné, son dernier test avant le Tour - Photo Mathilde L'Azou
Débat
7 juin 2018
pub Grupetto Shop

Faut-il s’inquiéter pour Barguil ?

A Lans-en-Vercors, ce jeudi, on n’attendait pas vraiment que Warren Barguil vienne disputer la victoire à des puncheurs plus aguerris. Mais le voir lâché dans la montée finale a de quoi poser question. A un mois du départ du Tour, doit-on s’inquiéter pour celui qui est devenu le chouchou du public en juillet dernier ?

Oui par Robin Watt

En façade, chez Fortuneo-Samsic, on joue la carte de la confiance. Il n’y a toujours de victoire cette saison, mais du manager Emmanuel Hubert jusqu’aux coureurs et aux directeurs sportifs, personne ne tire vraiment la sonnette d’alarme. Pourtant, ce qui aurait été en temps normal une mauvaise première partie de saison le devient encore plus avec le recrutement de l’hiver et l’arrivée de Warren Barguil. Le Breton devait faire passer la formation dans une nouvelle dimension, il est pour l’instant à l’arrêt. Depuis quelques semaines, il concède ci et là qu’il est dans une mauvaise passe, que les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes, que ce soit les siennes ou celles de ses dirigeants. Mais cette lucidité, en vérité, ne change rien au problème.

A un mois jour pour jour du départ du Tour de France, celui qui avait décroché deux étapes et le maillot à pois l’an passé navigue encore en eaux troubles. Transparent sur ce début de Dauphiné, il a même été lâché prématurément sur la première étape de moyenne montagne, ce jeudi. Tout sauf rassurant. Certains diront qu’il avait déjà eu une mauvaise préparation avant la grande messe de juillet, l’année dernière, mais il avait réalisé un printemps plus que correct et se trouvait en reprise après une blessure au bassin. Cette fois, il court simplement après la forme depuis le début de saison. Et il n’y a pas de raison qu’elle arrive par magie. « Si ça marche sur le Tour, tout le monde aura oublié le début de saison », assurait-il à L’Equipe avant le Dauphiné. Il dit vrai. Mais pour l’instant, ça n’en prend pas le chemin.

Non par Charles Antoine Nora

N’allons pas trop vite dans nos conclusions : le Breton nous a déjà montré par le passé qu’il alternait régulièrement entre les hauts et les bas. L’an dernier, il n’a atteint son pic de forme que sur le Tour, alors que trois semaines plus tôt sur ce même Dauphiné, il finissait à une anonyme 33e place au classement général. Sur la première étape de haute montagne, qui se terminait à la Motte-Servolex, il avait même franchi la ligne avec près de six minutes de retard sur le vainqueur du jour, Jakob Fuglsang : bien plus alarmant que ce que l’on a vu aujourd’hui. Alors oui, le Barguil version 2018 n’est plus le même dans l’imaginaire des Français. Les attentes sont bien plus grandes, et légitimes, mais rien ne sert de vouloir se précipiter.

Le garçon le confiait sans détour au début du Dauphiné, au micro d’Eurosport : « Je ne suis pas là pour accrocher un top 10 ou un top 15 puis passer complètement à côté de mon Tour. C’est tout pour le Tour et, au Dauphiné, on verra bien. » Voilà la devise de quelqu’un qui sait ou se situent ses objectifs. Warren Barguil, c’est quatre victoires chez les pros : deux sur la Vuelta et deux sur le Tour. Il n’est pas du genre à s’éparpiller. Surtout, il doit cette année s’accommoder d’un transfert et d’une arrivée dans une nouvelle structure où il doit s’emparer du leadership. Avoir besoin d’un temps d’adaptation est tout sauf anormal, et Barguil, une fois ses complications du printemps – sur le vélo comme en dehors – mises de côté, pourra de nouveau faire vibrer les foules en juillet.

D'après vous, Warren Barguil aura-t-il retrouvé son niveau d'ici le départ du Tour de France ?

11
Poster un commentaire

avatar
4 Threads de commentaires
7 Réponses
2 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
7 Auteurs de commentaire
DirtukMarc D’hymengougiChristopheAch Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
Ach
Ach

Pas besoin d’avoir son meilleur niveau au départ du Tour… il suffit qu’il soit au top à partir des Alpes.

Mais c’est quand même inquiétant là oui.

Steftoup
Steftoup

Oui, il aura retrouvé le niveau parce qu’il ne fait sa saison que sur le tour de France
Et si il ne termine pas trop cuit peut-être qu’il lui restera un peu de force pour le mondial
Dans tous les cas sa saison n’est pas bien partie et rien ne dit qu’elle sera bonne

gougi
gougi

quelle deception ! manque d’ambition, choix d’une petite équipe .Pour être compétitif au plus haut niveau , il faut pouvoir faire le world tour;. il n’ y a pas que le tour . Coquard, Barguil même combat.Le pognon ne fait pas tout… Et pendant ce temps Alaphilippe nous démontre toute sa classe

Marc D’hymen
Marc D’hymen

Très juste, des mauvais choix, dans une équipe worldtour il pourrait déjà avoir une meilleure préparation. Et dire qu’il ne visera que des victoires d’etapes et pas le classement général sur le tour, c’est un manque d’ambitIon de base! Vu son changement de statut, il doit offrir plus et ça il n’en est pas conscient!

Ach
Ach

Quel rapport avec le pognon ? Barguil aurait gagné considérablement plus ailleurs (sûrement >2x plus chez une équipe richissime comme UAE par exemple), il a fait un autre choix.

Alaphilippe démontre toute sa classe mais pas sûr que ce soit encore le cas ce we ou au Tour… Je le lui souhaite quand même !

Christophe
Christophe

Alaphilipe a dit lui même que la suite du Dauphiné, c’était pas pour lui et qu’il allait se mettre au service de Jungels.
Toujours est-il qu’il avait une étape typiquement pour lui et qu’il ne s’est pas raté.

gougi
gougi

pas sûr ! .. dites moi quel intérêt a Barguil de courir chez fortunéo.. le plaisir de ne courir que le tour ? Ah oui, je vois c’est de l’ambition.. j’ai du confondre avec Pognon… Parce que si c’est pour être leader unique , il aurait pu l’être dans d’autres équipes .. et même être double leader, ça fait du bien , ça motive..landa , quintana.. thomas à la sky.. non j’ ai beau rêflechir.. ah oui j’ai trouvé… C’est par patriotisme..ou alors il va nous faire le coup de l’équipe familiale.. C’est un coureur que j’aime bien , mais là il me déçoit.. et pusi tous ces coureurs qui ne courre que pour préparer le tour , ça me crispe au plus haut point.. Bon sang ce sont des pro, c’est insultant pour les organisateurs de course.. même si je suppose que c’est un pretexte pour justifier qu’il est hors de forme.. Je comprend mieux pourqoi on paye sagan si cher, lui fait le show de mars à octobre.. il mérite son argent

gougi
gougi

pour répondre a votre paragraphe alaphilippe ! il n’ ya pas que le tour, il avait une étape pour gagner il l’a fait …. Coquard on n’avait deux ils les a ratées.. il aurait fini 2 ou 3 on n’aurait dit super mais là il décroche à la première montée… Alaphilippe connait ses qualités, il sait que pour l’instant le tour ou le CG du dauphiné ne sont pas pour lui,, alors il fait avec ses moyens.. mais quels moyens !!!!

Dirtuk
Dirtuk

on revien a ce que je disais y’a quelque jours, le problème c’est pas barguil, c’est toute cette équipe, et depuis longtemps, elle n’a jamais eu aucun resultat, si ils ont pas de resultat sur le tour, ils n’y seront pas l’an prochain. Quand je pense que saur sojasun marché beaucoup mieux qu’eu et qu’ils ont disparu…En Bretagne tout est politique, Emannuel Hubert est bon la dedans, il survit comme ça, n’empeche qu’un jours ça suffira plus.

Marc D’hymen
Marc D’hymen

C’etau pourtant un des plus beau coureur du tour l’an dernier! Il sera là en troisième semaine mais pourquoi ne pas le mettre pour le général

Dirtuk
Dirtuk

On est plus l’an dernier, il est en aujourd’hui dans la plus mauvaise conti pro d’europe. Il à aucun resultat (comparé a l’an dernier), il fera rien, j’en mes deux mains à couper.