VIDÉO

Alaphilippe sacré à Imola, le débrief

Julian Alaphilippe a arraché le graal sur le circuit d’Imola : le titre de champion du monde. Retrouvez un nouvel épisode de votre émission Roue Libre. Retrouvez sur le plateau Paul Harrer, Joseph Ruiz et Robin Wattraint.

On revient sur ces championnats du monde, la tactique des hommes de Thomas Voeckler et la performance décryptée de Julian Alaphilippe.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube pour ne rien manquer des vidéos.


28 septembre 2020
Par Renaud Breban  
S'abonner
Me prévenir
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

60 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Angelo Pardi
Angelo Pardi
1 mois plus tôt

Non seulement je ne m’attendais pas à le voir à ce niveau par rapport à son Tour de France, mais pendant toute la course il est resté caché bien au chaud loin des avant postes, on se demandait s’il avait vraiment les jambes.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Angelo Pardi
1 mois plus tôt

Ha je vois que vous avez eu la même impression !

Pierre
Pierre
Reply to  Angelo Pardi
28 jours plus tôt

On a tous eu cette impression je pense. Et je me suis dit “pourquoi les bleus roulent si tôt !”. Cf les déclarations de Voeckler.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Pierre
28 jours plus tôt

Je suis arrivé après (mais j’aurais pensé ça aussi). Surtout pendant toute la course je voyais Alaphilippe très mal placé dans le peloton et je me disais qu’il n’avait pas les cannes…

Angelo Pardi
Angelo Pardi
1 mois plus tôt

Au fond je trouve que c’est la première année que le parcours lui convenait vraiment. Innsbrück, c’était davantage pour de vrais grimpeurs, en Norvège et en Angleterre c’était plutôt pour des profils flandriennes qu’ardennaises (rien qu’à voir les vainqueurs !).

Angelo Pardi
Angelo Pardi
1 mois plus tôt

Le truc que WvA a raté c’est quand il sort avec Landa, Nibali et Uran. Il y avait moyen d’aller au bout avec ce groupe.

Christophe
Christophe
Reply to  Angelo Pardi
1 mois plus tôt

Dans ce cas là, qui roule avec WvA ? Il faisait figure d’épouvantail. A moins de faire comme son compère van der Poel sur l’Amstel 2019 : rouler à bloc devant et sprinter sur la fin sans rien demander à personne.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Christophe
1 mois plus tôt

A 20 km avec encore une bosse à passer c’est différent, le groupe aurait collaboré notamment parce qu’ils auraient pu espérer le lâcher dans la dernière bosse.

Christophe
Christophe
Reply to  Angelo Pardi
29 jours plus tôt

Nibali se savait pas au top et les 2 autres avaient déjà ramassé 1 semaine plus tôt sur le Tour. Pas sûr qu’ils aient signé pour aller en reprendre une.

highlander
highlander
Reply to  Christophe
29 jours plus tôt

C´etait quand mème jouable de s´entendre sur ce coup à 4 mecs pour 3 tickets médaille..

Last edited 29 jours plus tôt by highlander
Christophe
Christophe
Reply to  highlander
29 jours plus tôt

Oui, c’était jouable.
Et c’est ce qui a rendu les 20 derniers km très intéressants : tout était possible jusqu’à la flamme rouge.

highlander
highlander
Reply to  Christophe
29 jours plus tôt

Tout etait possible à la condition que W Van Bionic prenne son destin en main; or il m´a semblé trop frileux pour provoquer son facteur chance; tout en laissant généreusement les clefs de la reussite aux francais ..

henri
henri
Reply to  highlander
27 jours plus tôt

pas vraiment ! une medaille ne vaux pas grand chose pour des coureurs de ce niveau par rapport au titre.
Sur les JO, ca aurait pu etre different mais pas sur le championnat

Tywin
Tywin
1 mois plus tôt

Si tout était planifié au niveau où c’est relaté dans l’émission, alors là chapeau Voeckler! Car faire tout sauter à 70 km de l’arrivée pour donner la responsabilité ensuite au autre grosse écurie et faire croire que l’équipe de France n’est finalement pas en forme c’est vraiment très fort. Avec un Martin et un Molard en grande forme pour cadenasser c’était vraiment très bien joué.

En sachant cela, je ne peux que regretter que Voeckler soit rester dans l’équipe de Bernaudau dont je trouve l’esprit tactique plus que limité. J’ose imaginer que ce coureur avec Fignon ou Guimard en directeur sportif, dans un contexte de dopage différent et au regard de son tour 2011 aurait pu gagner un Tour de France.

tranquillo
tranquillo
Reply to  Tywin
1 mois plus tôt

Un Tour de France, je ne pense pas (il y avait vraiment des circonstances exceptionnelles en 2011), mais une Doyenne ou une Amstel, oui !

Tywin
Tywin
Reply to  tranquillo
1 mois plus tôt

Je le voyais davantage comme un coureur de course par étape. Pourquoi pas un Paris-Nice, Tour du Pays Basque, Romandie etc.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Tywin
1 mois plus tôt

Voeckler a gagné pas mal de courses grâce à son intelligence tactique.

henri
henri
Reply to  Angelo Pardi
1 mois plus tôt

Voekler a durant sa carriere eu un sens tactique exceptionnel qui lui a permis globalement d’obtenir un palmarès plus étoffé que ce que lui aurai logiquement permis ses simples qualités physiques.
dimanche il a clairement été un maitre tacticien.

Mais il faut tout de meme mentionner la magistrale erreur de l’étape de l’Alpe d’Huez où il reste en chasse patate alors qu’il a des équipiers derriere, cette erreur lui couté le podium voir la 2ieme place du tour

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  henri
1 mois plus tôt

À sa décharge, il n’a jamais vraiment eu l’occasion d’aiguiser son sens tactique de coureur de classement général.

Tywin
Tywin
Reply to  Angelo Pardi
1 mois plus tôt

Oui mais je pense qu’il aurait pu avoir un palmarès plus étoffé dans une équipe qui ne l’aurait pas étouffé par son amateurisme et le manque d’ambition de victoire de son équipe. Sans oublier le dopage car il a traversé des heures troubles. C’est d’ailleurs peut-être une simple coïncidence mais la période ou il est le meilleur c’est 2008-2011 qui correspond une période de dopage moindre selon moi.

Alors mes souvenirs me trahissent peut être mais je ne crois pas qu’il se soit préparé pour jouer la gagne d’un Paris-Nice ou un autre tour d’une semaine ou une classique et c’est vraiment dommage quand même. Selon moi c’est notamment parce que son équipe n’existait que pour le tour de France avec un manager et des sponsors qui je pense avait une courte vue. Mais c’est probablement plus compliqué que cela. C’est en tout cas un point que j’aimerais bien se voir éclairer. Peut être une idée d’interview pour ce site, un exercice dans lequel Chronique du Vélo excelle !

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung
Reply to  Tywin
1 mois plus tôt

Je pense que Voeckler à carement le meme profil d’Alaphilippe, y’a qu’à voir ses années 2011 et 2012 c’est du Alaph tout cracher :

4eme du Tour, le meme tour qu’Alaph en 2019 a presque la même place.
En 2012 il fait exactement le même tour qu’Alaph en 2018
1er Fleche Brabanconne
4eme Liège
5eme Amstel
7eme Quebec
7eme des championnants du monde que Gilbert gagne
8eme du tour des Flandres

Sans compter les innombrables victoire d’etapes.

C’est juste du Alaph en un peu moins bon. Si il etait chez Quickstep nul doute qu’il aurait encore plus etoffé son palmarès.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Lance Neilstrung
1 mois plus tôt

Par contre la plupart de ses victoires sont à partir d’échappées, alors qu’Alaphilippe gagne en général en sortant du peloton – ce qui est plutôt plus dur.
Ceci dit c’est vrai qu’à revoir son palmarès je réévalue mon commentaire un peu plus bas – il aurait sans doute pu accrocher une grande course WT dans une autre équipe.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Tywin
1 mois plus tôt

Il aurait sans doute eu le niveau pour jouer les classiques ardennaises dans une meilleure équipe – encore qu’il manquait vraiment de qualités physiques intrinsèques : ni bon rouleur, ni bon puncheur, ni bon sprinteur, ni bon grimpeur, mauvais nulle part mais loin du top dans tous les domaines quand même.

Par contre une grande intelligence tactique, de la volonté et de la hargne à revendre, et au final un palmarès bien au-dessus de ses capacités physiques.

Flo
Flo
Reply to  Angelo Pardi
29 jours plus tôt

Je suis un peu en désaccord avec vous concernant les capacités physiques “limitées” de Voeckler. On en a toujours fait beaucoup avec son intelligence tactique qui lui aurait permis de gagner des courses sans avoir de très bonnes jambes mais cette analyse ne me paraît pas satisfaisante. Il a toujours su attaquer au bon moment, lors des temps morts ou lorsque tout le monde se regarde après une succession d’attaques mais il faut avoir la force pour le faire. Il ne suffit pas de se dire que c’est le bon moment. Et puis il a terminé 4ème du Tour ou de la Doyenne à la pédale et en “suiveur”. Ces performances démontrent quand même un gros moteur qui en faisait quand même un très gros client dans une échappée. Par ailleurs, j’ai revu il y a quelques mois sur l’équipe 21 une étape du Tour 2004 qui passait au Pas de Peyrol. Voeckler s’accrochait dans le col avec le maillot jaune et par curiosité, j’ai essayé de regarder combien de coureurs encore présent dans ce groupe de tête n’avaient jamais été pris par la patrouille. Je me suis rendu compte que très peu de coureurs propres ou présumés propres lui… Lire la suite »

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Flo
29 jours plus tôt

Je pense certainement qu’il aurait eu un palmarès bien supérieur dans un peloton propre. Une autre équipe aurait sans doute aidé aussi (encore que chez QS il n’aurait peut-être pas eu la liberté qu’il avait chez Bernaudeau).

On ne peut évidemment pas gagner sans avoir les jambes, mais avoir la tête permet de gagner quand on n’est pas le meilleur, ce qui était souvent le cas avec Voeckler. Intrinsèquement je pense que Rolland était meilleur que Voeckler en montagne – Voeckler n’aurait jamais été capable de gagner comme Rolland l’a fait à l’Alpe d’Huez, le fait est qu’il n’a pas eu la même carrière.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Angelo Pardi
29 jours plus tôt

Notez que ce n’est pas une critique de Voeckler, c’est au contraire un compliment. Faire mieux que ce que son moteur laissait promettre, c’est plus admirable que de gagner la loterie génétique.

R7814
R7814
29 jours plus tôt

Mauvaise nouvelle du jour : le Tour d’Italie féminin ne sera plus une épreuve WT en 2021, à cause notamment de l’absence de couverture télévisée (bon, faut dire aussi qu’en plein Tour de France il n’y a pas grand-chose qui puisse intéresser les médias) et une organisation parfois folkorique. Je trouve ça navrant, je trouve que l’UCI se fout un peu de la gueule du cyclisme féminin, parce que c’est la plus grande course par étapes du calendrier féminin… Tout cela est bien dommage en tout cas.

Autre nouvelle du jour : Circus-Wanty Gobert devrait monter en WT l’an prochain, grâce au rachat de la licence de l’équipe CCC. Tant mieux pour eux, mais en même temps ça veut dire un circuit WT avec encore 19 équipes, et ça c’est pas terrible, ça fait une place de moins pour les équipes invitées.

chris83
chris83
Reply to  R7814
29 jours plus tôt

Pas certain, NTT en grosse difficulté et Education First qui semble perdre pas mal de monde, mauvais signe.

Tywin
Tywin
Reply to  R7814
29 jours plus tôt

Merci de donner des nouvelles du cyclisme féminin. C’est bien dommage que Chronique du Vélo n’en parle jamais par ailleurs. Je vais tâcher de regarder davantage le cyclisme féminin pour davantage interagir avec toi sur les courses.

Navrant concernant le Giro et je te rejoins complètement sur l’UCI, ils sont en dessous de tout. C’est une attitude purement sexiste.

Paul
Paul
Reply to  Tywin
29 jours plus tôt

Pourquoi sexiste? la réalité est que le cyclisme féminin n’intéresse a peu prés personne!
Pourquoi donc investir dans ce domaine?

Pour ma part, mon niveau d’intérêt pour le cyclisme féminin est a peu près celui que j’ai pour le foot (c’est a dire quasi nul), en quoi es-ce sexiste??? franchement ! C’est ridicule

Tywin
Tywin
Reply to  Paul
29 jours plus tôt

Manifestement les ressorts des rapports de domination vous dépasse… Il y a toujours une bonne raison (économique, audience, un soi disant biologique ou naturel) pour que les femmes soient dévalorisées.

Pardonnez moi de penser que priver ces athlètes de la course la plus importante de la saison alors que les courses des garçons sont maintenus, c’est proprement inégalitaire. Qu’entendrait on si le Giro féminin avait eu lieu et non le Tour de France des garçons car celui-ci draine trop de monde dans une période de Covid-19 ?

Last edited 29 jours plus tôt by Tywin
Paul
Paul
Reply to  Tywin
29 jours plus tôt

inégalitaire?? Dévalorisées? en quoi??? rapports de domination (bigre!) ? encore des théories fumeuses venant de nos pseudo-ecolos – qui d’ailleurs ne veulent pas du tour de france!- et des feministes extrémistes!
Arreter de voir le monde comme une compétition entre hommes et femmes!
Et surtout arretez de vous laisser influencer par des théories soi disant féministes mais stupides qui sont loin des vrais combats pour les femmes (violence , saliares notamment )

La realité est simple: le tour est financierement rentable, pas une course féminine c’est aussi simple que cela! Aucune discrimination la dedans , juste une realite economique

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Paul
29 jours plus tôt

A part les grands tours et les monuments, je doute que beaucoup de courses masculines ne soient rentables.

Flo
Flo
Reply to  Paul
29 jours plus tôt

Pourquoi une course masculine est-elle rentable alors qu’une course féminine ne l’est pas ? Dire que c’est une réalité économique n’aide en rien à comprendre les choses et pour ma part l’explication ne me paraît pas très compliqué à trouver. Tout dépend de l’exposition médiatique et du matraquage publicitaire fait autour. Personne ne peut se passionner pour un sport qu’on ne voit pas et dont on n’entend jamais parler. Regardez le biathlon, personne ne s’intéressait à ce sport pratiqué par quelques centaines de licenciés. L’équipe 21 a acheté les droits pour une bouchée de pain et aujourd’hui c’est un sport suivi par des centaines de milliers de téléspectateurs (quelques millions lors des grands événements) avec une réussite équivalente ou presque en termes d’audience pour les hommes et pour les femmes. J’avoue également m’être intéressé au cyclisme féminin tardivement et uniquement lorsque les courses ont commencé à être retransmises, sur France Tv notamment. Je me suis rendu compte que j’avais été victime de préjugés et qu’il n’y avait quasiment aucune différence entre le cyclisme féminin et le cyclisme masculin. Elles roulent quelques km/h moins vite, ce qui ne change pas grand chose devant sa télé, mais les courses sont plus débridées… Lire la suite »

DomdeLyon
DomdeLyon
Reply to  Flo
28 jours plus tôt

Je ne voulais pas rentrer dans ce débat, et comme vous résumez parfaitement ce que je pense… Pour info, le site “Direct-Vélo” parle à part égale du cyclisme féminin et masculin (mais aussi de la piste et du cyclo-cross !), amateur comme professionnel, ce qui en fait un site fort intéressant et “Vidéos de Cyclisme” présente également des vidéos de courses féminines (y compris piste et cyclo-cross, là aussi).A lire et à voir, donc, pour les passionné-e-s de cyclisme !

green_greg
green_greg
Reply to  Flo
28 jours plus tôt

Pour le biathlon, L’Equipe21 est arrivé en pleine épopée Fourcade et n’a fait que surfer sur la vague. La réalisation et la retransmission TV ont toujours été très bien organisées (en Norvège et Allemagne surtout) et l’IBU a, de mon point de vue, toujours fait en sorte de mettre au même niveau les hommes et les femmes en termes de calendrier et de diffusion TV (à part peut-être pour les horaires). Pour le cyclisme, qui est un sport traditionnellement masculin, il y a un peu tout à mettre en place pour les femmes (équipes, encadrements, organisation, parcours, calendrier, retransmission). Bref, de partir un peu de zéro, même si je conçois que l’existant côté masculin est certainement une bonne base de départ. Pour en revenir au biathlon, c’est un sport très télégénique, facile à comprendre et surtout avec un format court (à part l’individuelle, mais il y en a peu). Donc apte à attirer rapidement beaucoup de téléspectateurs. Pour le vélo, c’est assez compliqué à comprendre (pour un connaisseur, ça paraît simple, mais discutez-en avec un néophyte pour mieux comprendre) en termes de type de courses (courses à étapes, classiques, flandriennes, ardennaises…), de type de coureurs (sprinteur, grimpeur, rouleur…), de stratégies… Lire la suite »

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  green_greg
28 jours plus tôt

La pratique du vélo “de déplacement” dont l’électrique fait partie n’a pas grand rapport avec l’aspect sportif et compétitif – sinon les trois premières nations mondiales seraient la Chine, le Vietnam et l’Inde, ou quelque chose comme ça.

D’accord avec vous sur le biathlon par contre : extrêmement télégénique, mais n’a démarré en France que grâce à Fourcade. Si Fernand-Prévost avait eu la carrière promise, le cyclisme féminin serait sans doute retransmis bien davantage en France.

D’accord également sur l’inaccessibilité du vélo aux non-connaisseurs. Allez expliquer à un béotien qu’Alaphilippe ne peut pas gagner le Tour, que les championnats du monde sont aussi prestigieux, qu’il y a différentes spécialités…

Pierre
Pierre
Reply to  Paul
28 jours plus tôt

La domination masculine existe, elle n’est en rien une vue de l’esprit. Mais bon, les arguments économiques jouent aussi. Difficile de comprendre parfois la logique. J’ignore encore pourquoi le Critérium International qui bénéficiait d’un plateau intéressant et d’une couverture télé, mais également d’une histoire a disparu.

paul
paul
Reply to  Paul
26 jours plus tôt

9 avis négatifs! le nombre de gens qui se laissent influencer par le féminisne extrémiste est sidérant

Flo
Flo
Reply to  paul
26 jours plus tôt

Il était seulement question des inégalités entre les hommes et les femmes dans le monde du vélo. Si reconnaître ce point doit faire de moi un féministe extrémiste, ( expression d’une rare bêtise et sans signification précise au demeurant) et bien soit !
Concernant votre surprise de voir autant d’avis négatifs, il faut sans doute chercher l’explication du côté de la confusion de votre message qui mélange critique de l’écologie, du féminisme “extrémiste” et injonction à penser comme vous. Quelle est la place du sport et du vélo dans tout cela ? On ne sait plus et c’est quand même dommage sur un site comme celui-ci.

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  Tywin
29 jours plus tôt

Le Giro Rosa n’est pas supprimé, il est dégradé dans la catégorie en-dessous (pro-conti, ou l’équivalent) car il ne respecte pas les règles imposées par l’UCI pour les épreuves WT (notamment d’avoir une retransmission télévisée).

On peut penser que ces règles sont crétines et conduisent à privilégier des courses exotiques sans intérêts comme le tour de Pékin à d’anciennes courses prestigieuses comme Paris-Tours ou le Grand Prix de Plouay, mais ce n’est pas un problème de sexisme*.

*En parlant de sexisme, si l’UCI avait laissé les choses en l’état, nul doute que certains objecteurs de conscience se seraient empressés de crier au loup en dénonçant l’absence de retransmission télévisée sur les courses féminines.

R7814
R7814
Reply to  Tywin
29 jours plus tôt

Certes, la course n’est pas annulée. Mais rétrograder une telle course alors que le WT masculin compte des courses dont tout le monde se fout comme le Tour de Turquie, c’est très agaçant. Alors, certes, je comprend que cette décision est logique par rapport aux critères de l’UCI (qui sont stupides en effet). Le pompom, c’est quand même la référence aux problèmes d’organisation, qui sont loin d’être absents aussi des épreuves WT masculines (je n’ai pas entendu l’UCI menacer le Tour de Pologne de ne plus être en WT, par exemple…). Je comprend aussi les télés qui ne diffusent pas du cyclisme féminin, parce que ça intéresse moins les gens, et encore moins pendant le Tour de France (de toute façon, rien n’intéresse les gens pendant la Grande Boucle, même Tirreno-Adriatico n’était pas diffusé cette année – en France en tout cas). Mais le problème c’est que c’est un cercle vicieux. Moins ces courses seront diffusées, moins les gens s’intéresseront aux cyclisme féminin. Personnellement, si je me suis mis à suivre le cyclisme féminin, ce n’est pas pour faire plaisir aux femmes, mais parce que des courses étaient diffusées à la télé et que j’aime ce sport. Le cyclisme féminin… Lire la suite »

Angelo Pardi
Angelo Pardi
Reply to  R7814
29 jours plus tôt

“Mais le problème c’est que c’est un cercle vicieux. Moins ces courses seront diffusées, moins les gens s’intéresseront aux cyclisme féminin. Personnellement, si je me suis mis à suivre le cyclisme féminin, ce n’est pas pour faire plaisir aux femmes, mais parce que des courses étaient diffusées à la télé et que j’aime ce sport.”

Et c’est pourquoi l’UCI lutte contre le problème en exigeant que les courses WT soient diffusées, et en rétrogradant celles qui ne le sont pas. En somme, en faisant son boulot.

chris83
chris83
Reply to  R7814
29 jours plus tôt

En fait le cyclisme feminin qui existe depuis les origines ne s’est développé que récemment sous l’heureuse influence du changement de vision du sport féminin et il a fait des progrès considérables, considerez que le cyclocross était interdit aux femmes il y a peu, que les courses étaient limitées à 60 km! Les pionnières telles Longo et d’ autres doivent être saluées pour avoir fait sortir de l’ombre le velo feminin. Du fait de ce retard de développement le cyclisme féminin n’a pas (encore) le prestige de son équivalent masculin dû à sa légende véhiculée par les Coppi, Merckx, Hinault, etc… Le Tennis féminin a pu bénéficier pour sa promotion de sa présence dans les grands tournois EN MEME TEMPS ET LIEU que les hommes, donc télé et même public .Le cyclisme pro ne peut pas logistiquement caser les courses hommes et femmes le même jour. Un gros handicap publicitaire donc financier. Le Tour n’a pas pu poursuivre son expérience du Tour féminin qui arrivait 2 heures avant les hommes et du coup connaissait une audience très importante de ce fait car la logistique devenait impossible et par la suite les différentes tentatives de Tour féminin ont capoté faute de… Lire la suite »

Pierre
Pierre
Reply to  chris83
28 jours plus tôt

C’est surtout qu’une femme sur un vélo c’est moche comme dit Marc Madiot !

chris83
chris83
Reply to  Pierre
27 jours plus tôt

Complètement et définitivement faux

Pierre
Pierre
Reply to  chris83
27 jours plus tôt

Ironie, humour, second degré, les gars ! Je ne faisais que répéter les arguments (idiots) de Madiot.

green_greg
green_greg
Reply to  Tywin
28 jours plus tôt

Bon, ben, on va pouvoir monter un groupe de discussion sur le vélo féminin alors ;)

Concernant l’absence de cyclisme féminin sur La Chronique du Vélo, Robin a déjà répondu à cette question (je l’avais posé l’an dernier je crois). Robin me corrigera si nécessaire, mais il avait dit en gros que ne s’estimant pas suffisamment spécialistes, il préférait ne pas en parler.
C’est bien dommage mais aussi très respectable.

calbuth
calbuth
Reply to  green_greg
28 jours plus tôt

Je ne connais pas les modalités pour intégrer le comité rédactionnel de la chronique du vélo. Mais si l’un·e d’entre vous est motivé·e pour couvrir le cyclisme féminin, il/elle peut proposer ses compétences à notre site bien-aimé (surtout que j’ai l’impression qu’il y a une légère difficulté à entretenir le site par du nouveau contenu en ce moment…ils sont peut-être intéressé par un peu de sang neuf :)).

green_greg
green_greg
Reply to  calbuth
27 jours plus tôt

Je ne suis malheureusement pas un expert du cyclisme féminin…
Je suis l’actualité sur route et en VTT de façon générale sans pour autant être un passionné comme certains ici le sont pour le cyclisme masculin et peut-être aussi pour le cyclisme féminin. Je peux causer comme ça, mais je ne connais pas le détail de toutes les courses, de toutes les coureuses et leurs palmarès…

Angelo Pardi
Angelo Pardi
28 jours plus tôt

Sinon pour continuer ce débat : Van der Breggen, Qui vient de remporter le Giro Rosa, la Flèche, et les deux épreuves des championnats du monde, dit clairement 1) que le Giro rosa a perdu sa licence WT pour n’avoir pas prévu de retransmission vidéo et 2) que c’est une très bonne chose.

Et pour relancer la polémique : le cyclisme féminin souffre aussi d’un manque criant de compétitivité. La domination des hollandaises est un brin lassante…

green_greg
green_greg
Reply to  Angelo Pardi
27 jours plus tôt

Une idée de solution : vous pouvez suivre les courses VTT femmes :)
Aujourd’hui, en coupe du monde à Nove Mesto : victoire de Loana Lecomte (21 ans), 3ème place de PFP et 4ème de Léna Gérault !
La relève est là, comme sur route d’ailleurs !

highlander
highlander
28 jours plus tôt

Coup de chapeau tout de mème, (après ce batifollage sur les aspects des épreuves féminines) aux organisateurs italiens du mondial; il y a 3 grosses pointures sur le podium de Dimanche; dont 2 jeunes qui peuvent continuer à progresser et qui éclaboussent le milieu d´une classe hors norme; également sur le choix du circuit et des plans d´images épatants.. Cela me met en appetit pour le Giro; d´autant plus que Nibali sera au rendez vous ..

chris83
chris83
Reply to  highlander
26 jours plus tôt

Oui, encore bravo aux italiens qui ont sorti de leur chapeau en un temps record un championnat du monde sur un superbe parcours. Pas besoin pour l’Uci d’attribuer 5 ans à l’avance les championnats afin d’avoir le temps de les préparer!

Bebene46
Bebene46
24 jours plus tôt

Oups, deux boulettes pour la première course en
Allez, faut se reprendre…

Bebene46
Bebene46
Reply to  Bebene46
24 jours plus tôt

En arc en ciel

Pierre
Pierre
Reply to  Bebene46
23 jours plus tôt

Alaphilippe rêvait de lever les bras à Liège. C’est fait, bravo à lui. La prochaine fois peut être même qu’il y aura la victoire avec !

Alain Bancod
Alain Bancod
Reply to  Pierre
23 jours plus tôt

The Loulou one man show ! Je ne sais pas ce que son toubib lui a refilé comme potion energetique expérimentale mais l´effet est terrible !

Christophe
Christophe
24 jours plus tôt

Pas de préview du Giro.
Rien sur les Ardennaises.
Y’a un problème à la Chronique du Vélo ?

Kevin
Kevin
Reply to  Christophe
23 jours plus tôt

Effectivement, très peu d’articles ces derniers temps. il y a une raison ?