Cette semaine, la Chronique du Vélo décerne ses récompenses de l’année. Dans chaque catégorie, dix de nos rédacteurs ont livré leurs podiums, attribuant ainsi trois points au premier, deux au deuxième et un au troisième. De quoi vous livrer notre podium final, en attendant de savoir, via le sondage en fin d’article, si vous aussi, vous auriez récompensé le même coureur.

Si le contingent français n’a pas manqué de talents, ni d’exploits au cours de la saison, Julian Alaphilippe reste une évidence quand il s’agit de désigner le meilleur coureur tricolore de l’année. Le puncheur de l’équipe Quick-Step Floors, auteur d’un exercice 2018 grandiose, succède à Romain Bardet au palmarès de la Chronique du Vélo.

Démonstration de force

Que dire de plus sur Julian Alaphilippe ? Depuis le mois de février, il y a toujours une bonne raison de narrer ses exploits. À chaque reprise, le coureur de 26 ans nous épate par son audace, son énergie débordante et sa capacité à jouer les premiers rôles sur la majorité des courses auxquelles il participe. Enfin épargné par les pépins physiques et les faits de courses malheureux, le jeune loup de la Quick-Step a possiblement réalisé la saison la plus accomplie du cyclisme français au 21e siècle jusqu’à présent : 12 victoires dont 7 sur le World Tour – parmi lesquelles la Flèche Wallonne et la Clasica San Sebastian. Outre la statistique flatteuse, Alaphilippe a aussi conquis le cœur du grand public en s’imposant à deux reprises sur les routes du Tour de France tout en exposant le maillot de meilleur grimpeur sur l’Avenue des Champs-Élysées.

Au-delà du prestige des victoires, Alaphilippe a prouvé qu’il pouvait être le meilleur sur ses courses de prédilection, les classiques ardennaises. Sur la Flèche Wallonne, le coureur a dompté le mur de Huy avec pour seul objectif de tenir à distance Alejandro Valverde car, au moment de franchir la ligne, le Français pensait que Vincenzo Nibali était allé au bout de son échappée et qu’il allait finir deuxième pour la troisième fois en autant de participations. Sur Liège-Bastogne-Liège, Alaphilippe s’est mué en faiseur de roi en s’évertuant à contrecarrer les plans de ceux voulant se mettre sur la route de son camarade Bob Jungels. Malgré la débauche d’énergie pour favoriser la victoire du Luxembourgeois, il a arraché une quatrième place un brin anecdotique, certes, mais évocatrice de la forme affichée au cours du mois d’avril.

Trajectoire ascendante

Cette première saison « pleine » est également une formidable promesse pour la suite. Julian Alaphilippe a l’embarras du choix au moment de définir ses objectifs et un bon nombre d’années pour tous les planifier. L’horizon est encore flou, mais aucun obstacle infranchissable ne semble se dresser sur sa route. Son principal Némésis jusqu’à présent, c’est Alejandro « El Imbatido » Valverde, mais le Murcian, aussi étincelant soit-il, se trouve au crépuscule de sa carrière alors celle d’Alaphilippe se situe quelque part près de son zénith. Certaines courses sont même encore à découvrir à l’image des Strade Bianche et de Tirreno-Adriatico qui figureront en 2019 pour la première fois au programme du Français.

C’est donc en toute logique que Julian Alaphilippe s’empare du titre de Français de l’année. La concurrence était pourtant bien rude. Il y a encore cinq ans, une médaille d’argent aux Championnats du monde ou un triomphe au Tour de Lombardie auraient largement suffi à décrocher cette récompense. Il y a encore dix ans, une victoire au sprint sur le Tour ou sur la Vuelta auraient peut-être même fait l’affaire. Désormais, les coureurs français peuvent envisager davantage et s’affranchir des barrières subies par leurs aînés, Julian Alaphilippe en est la plus parfaite illustration.

Et pour vous, qui est le meilleur français de l'année ?

Voir les résultats

Julian Alaphilippe
26pts
Thibaut Pinot
24pts
Romain Bardet
9pts
portrait alaf

Julian ALAPHILIPPE

26 ans, Français, Quick-Step Floors

12 en 2018
Classement UCI : 5

alaphilippe fleche

Flèche WallonneVainqueur

2Le Français avait terminé à chaque fois 2e, avant cette année, au sommet du Mur de Huy (en 2015 et 2016)

alaf tdf pois

Tour de FranceVainqueur deux 2 étapes et du maillot à pois

5Cette année, Alaphilippe a terminé 5 des 20 étapes du Tour (hors chrono par équipes) dans les cinq premiers

alaf san seb

Clasica San SebastianVainqueur

1C'est la première fois qu'un Français remporte deux épreuves World Tour la même année