Malchanceux sur le prologue de ce dimanche, où il a chuté après un très bon départ, Geraint Thomas va devoir s'employer pour rassurer la Sky - Photo ASO / A. Broadway
3 juin 2018
Par  Robin Watt 
pub Grupetto Shop

Thomas, montrer qu’il n’est pas dépassé

Dans une équipe Sky toujours aussi pléthorique, Geraint Thomas doit saisir chaque opportunité pour montrer qu’il mérite une nouvelle chance sur trois semaines. Problème, les obstacles sont nombreux. Mikel Landa parti l’hiver dernier, il doit désormais faire face à la concurrence interne de Michal Kwiatkowski et Egan Bernal.

Toujours aussi poissard

Le Britannique n’est clairement pas le coureur le plus chanceux du peloton. Ce dimanche encore, alors qu’il était parfaitement parti dans le prologue du Dauphiné, il a chuté et fait une croix sur la victoire du jour. Et peut-être même davantage, puisqu’en laissant les lauriers de la victoire à son coéquipier Michal Kwiatkowski, il a sans doute laissé filer le rôle de leader pour toute la semaine. C’est pourtant ces jours-ci, en préparation du Tour, qu’il lui faut prouver beaucoup de choses, à savoir qu’il est capable d’enchaîner les étapes de montagne sans sourciller afin de se poser en solution de rechange numéro une pour Christopher Froome. Le passé, surtout en juillet, a montré qu’il pouvait tenir la baraque un certain temps, mais jamais jusqu’au bout. A sa décharge, il devait bosser pour son leader et ça n’a pas aidé. Mais aura-t-il vraiment l’opportunité de jouer sa carte personnelle un jour ?

Il y a quelques jours, Thomas a fêté ses 32 ans et logiquement, la Sky aurait des raisons de regarder vers les plus jeunes pour désigner le successeur de son chef de file. Le Gallois, lui, a tenté de rassurer ses dirigeants sur le Giro, l’an dernier, mais une chute à cause d’une moto avait mis fin à ses rêves de maillot rose. En juillet, après un abandon précoce, c’est l’autre lieutenant de Froome, Mikel Landa, qui avait crevé l’écran, impressionnant à peu près partout et pas loin de monter sur le podium à l’issue du chrono final. Thomas devait s’en mordre les doigts. Le départ de l’Espagnol et l’affaire du salbutamol, à l’intersaison, avait cependant ravivé tous ses espoirs. « Je me suis assis avec Tim (Kerrison) et Dave, et je leur ai dit que je voulais cibler le Tour, disait Thomas cet hiver. Froome sera le leader de l’équipe, mais je veux y aller pour faire le meilleur résultat possible. »

Frustré mais prévoyant

Thomas ne s’était pas arrêté à ces ambitions que certains pourraient juger mal placées, il avait aussi pointé du doigt le fait que toute l’équipe soit désormais ternie par une affaire qui ne le concernait pas. « Je ne peux pas changer ce que font les autres, je peux juste faire, moi, du mieux que je peux », lâchait-il presque désabusé. Mais le garçon n’est pas fou. Il n’a jamais couru le Giro et le Tour la même année, mais il sait à peu près ce qui attend Chris Froome, vainqueur à Rome la semaine dernière et qui se projette désormais sur juillet. Il sait que sur les routes du Tour, son leader pourra craquer à tout moment et dans les grandes largeurs. A ce moment-là, il faudra être celui sur qui le manager Dave Brailsford reportera les ambitions, et autant dire que Thomas, considéré comme la roue de secours depuis le départ de Richie Porte, n’a jamais vu son statut autant contesté en interne. C’est donc tout l’enjeu de ce Dauphiné chez Sky.

Critérium du Dauphiné
Où voir le direct vidéo de la course
pub Grupetto Shop

10
Poster un commentaire

avatar
1 Threads de commentaires
9 Réponses
1 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
6 Auteurs de commentaire
AchDomdeLyonLance NeilstrungJamesFlo Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
chris83
chris83

Pas de français dans les dix premiers. Et pourtant le plateau sur ce Dauphiné n’est pas exceptionnel ( voir le plateau du tour de Suisse en comparaison). La carence dans les contre la montre des français est problématique depuis pas mal de temp set ce n’est pas en pratiquant la politique de l’autruche, c’est à dire réduction ou carrément disparition des clm dans les courses à étape françaises qu’on remontera le niveau.

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

Ouais mais selon Bardet c’est insignifiant de perdre 30 sec en 6km….Il va prendre 2 min au TDF, il va plus viser que le top 5 il va rien comprendre…Incroyable qu’un gars aussi intelligent que lui ait autant la flemme de taffer le CLM, il croit qu’il peut reprendre 2 min en attaquant dans les descentes. Mais mon dieu quoi.

Flo
Flo

Bien sûr 23 secondes ( et pas 30) c’est déjà trop mais je m’attendais à pire au vu de ses dernières prestations en CLM.
Et je ne suis pas certain que ce soit uniquement la flemme qui l’empêche de devenir un bon rouleur. Il pourrait prendre de la masse musculaire et s’étoffer un peu mais les 30 secondes qu’il gagnerait en CLM, ne les perdrait-il pas alors en montagne ? On a vu de grands rouleurs devenir grimpeurs, parfois de manière miraculeuse, mais je n’ai pas souvenir d’avoir vu de grands grimpeurs devenir de bons rouleurs sans rien perdre de leur efficacité en montagne.
Malgré tout, on peut espérer qu’il progresse un peu dans cette discipline mais, à mon avis, l’équilibre est difficile à trouver et il craint de devenir moins bon en montagne.

James
James

23 secondes ici mais 2 à 3 minutes sur le chrono individuel du Tour.

Ach
Ach

Le chrono individuel est dur et bizarre, c ne sera pas spécialement pour pur rouleur mais pour le plus frais/en forme…

Un encouragement à ne pas bosser le chrono en somme… Hélas

Mais 2-3 minutes ce pourrait bien être la facture totale en ajoutant le chrono par équipes du Tour oui

DomdeLyon
DomdeLyon

On a pu encore le vérifier lors du dernier Giro (cette fois-ci, je ne prends pas de références trop lointaines ! ;-) que plusieurs minutes de retard sur un contre la montre ne comptent pas beaucoup face à celles que l’on peut gagner (ou perdre !) sur une étape de montagne… Mais au fait, on est sur l’article de Thomas là ! Peut-être que pour « exister » il lui faudrait simplement changer d’équipe… les places sont chères, déjà prises et la relève est assurée chez Sky… donc pas d’avenir.

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

Tout est dans la première phrase. Giro.
On parle pas de la purge qu’est le TDF, avec les 10 etapes de plat et les arrivées en descente. Mais les mecs incapables de faire un tracé quoi

Ach
Ach

On a pu aussi voir lors de plusieurs grands tours récents que la montagne ne faisait presque pas d’écarts, pour plein de raisons, entre les 3-4-5 meilleurs, et que le chrono en faisait… Des écarts irrattrapables… Surtout quand on met le chrono à la fin, ce qui dispense les grimpeurs d’être mis face à leurs responsabilités. Tous les derniers vainquers de GT étaient soit rouleurs, soit grimpeurs mais capables de chronos très honnêtes, loin devant tout ce qu’a pu faire Bardet. Quintana, Nibali, même Aru (je ne parle pas de son ridicule chrono du dernier Giro mais de la Vuelta qu’il gagne…) limitent largement assez la casse pour ne pas être « plombé » par le clm. Je ne pense pas que Bardet ait quoi que ce soit à gagner à changer d’équipe, peut-être quelques secondes en chrono mais il perdrait sans doute beaucoup ailleurs. Déjà même là où il est, on dirait qu’il commence à se mettre plus sérieusement au chrono, mais il a bien conscience de ses limites naturelles et du fait que trop de travail en chrono se fait forcément au détriment du reste : un peu niveau qualités spécifiquees, et beaucoup par manque de temps à consacrer aux… Lire la suite »

DomdeLyon
DomdeLyon

Je suggérais que… Thomas devait peut-être quitter la Sky pour exister ! Pas que Bardet quitte AG2R ! Cela dit, même si j’essaie désespérément de lui trouver des excuses (à Bardet), je suis bien conscient que c’est encore sur le(s) CLM qu’il (toujours Bardet) risque malheureusement de perdre le Tour…

Ach
Ach

ah oui mea culpa ! évidemment en relisant je me demande comment j’ai pu comprendre de travers… :)
Thomas hésite pour la suite, bien parti pour resigner chez Sky et il veut régler ça avant le Tour, mais il intéressait qq autres (Trek…) et a dû avoir de belles propositions !