Maillot jaune éphémère sur le Dauphiné, Gianni Moscon a impressionné sur les classiques italiennes, ces derniers jours - Photo ASO / A. Broadway
24 septembre 2018
Par  Robin Watt 

Moscon, sulfureux outsider

Il est celui que pas grand monde voudrait voir gagner. Parce qu’il cumule les polémiques depuis quelques années, Gianni Moscon est un des personnages les plus sulfureux du peloton actuel. Mais lui se soucie guère de l’opinion publique et prendra le départ de la course en ligne des Mondiaux, dimanche, dans la peau d’un très sérieux outsider.

Au-dessus des tensions

Le garçon n’a jamais vraiment fini de nous surprendre, et pas spécialement dans le bon sens du terme. Il y a une douzaine de jours, à peine revenu d’une suspension de cinq semaines infligée par son équipe, l’Italien s’est étalé dans la Gazzetta dello Sport pour faire part de sa frustration. Sur le Tour de France, pris en flagrant délit de violence envers Elie Gesbert, il jure avoir été sacrifié par la Sky, pour l’image. Le ridicule ne l’effraie pas le moins du monde. Mais dans cet entretien, il disait surtout faire sa route sans se soucier de ce qu’on disait de lui. Pas vraiment le discours d’un repenti, plutôt celui d’un élément perturbateur qui n’a pas l’intention de s’excuser. Moscon répond avant tout sur la route, où ses victoires mettent chaque fois de l’huile sur le feu. Quelques jours seulement après sa sortie médiatique, il remportait ainsi la Coppa Agostini et le Tour de Toscane, puis terminait troisième de la Coppa Sabatini.

Ses détracteurs ont de quoi l’avoir sacrément en travers de la gorge. Parce que ces performances annoncent clairement la couleur : Gianni Moscon sera à prendre très au sérieux, dimanche, sur un circuit qu’il connaît bien puisqu’il vit à Innsbruck depuis plusieurs mois maintenant. Il y a un an, à Bergen, il avait déjà été l’un des acteurs du final, en attaquant avec Julian Alaphilippe. Cette fois, il espère être davantage et la formation italienne semble consciente du phénomène qu’elle a entre les mains. Le sélectionneur Davide Cassani a ainsi fait abstraction des tensions passées au moment de faire sa liste. L’altercation entre Moscon et son compatriote Alessandro De Marchi, il y a quelques mois, a été mise sous le tapis, au même titre que les déclarations piquantes de Vincenzo Nibali à l’égard de son cadet, l’été dernier au moment des championnats d’Italie.

Mettre de la glue

Ces trois-là porteront bien le même maillot, ce week-end, et devront faire avec. Nibali, capitaine de route de la sélection, semble s’en être accommodé. Plus que ça, il pourrait même être tenté de faire de Moscon le leader italien. Ces derniers jours, le Squale a en effet révélé qu’il n’était pas encore dans les meilleures conditions physiques, fatigué par la Vuelta. Et d’ajouter, à propos de son coéquipier : « Il est un pilier de notre équipe et ses résultats montrent qu’il est prêt pour un rôle important, même pour un rôle de leader. » Le Sicilien, 33 ans, est sûrement face à sa dernière chance de revêtir le maillot arc-en-ciel. Alors est-il vraiment prêt à se mettre au service d’un autre, qui plus est avec qui il a des relations loin d’être idéales ? Peut-être Nibali la joue-t-il à l’intox. Mais s’il venait à avoir un souci, ou à réellement travailler pour un autre, Moscon serait clairement la solution de rechange – encore plus depuis le forfait de Fabio Aru.

Son histoire avec les Championnats du Monde, tortueuse depuis ses années chez les jeunes, pourrait être une source de motivation supplémentaire pour le très critiqué Moscon. L’épisode de l’an dernier, où il a cru un instant au titre mondial, n’était que le dernier d’une série démarrée chez les espoirs en 2014 à Ponferrada, où il avait été contraint à l’abandon, et poursuivie à Richmond, où il avait déchaussé au moment de placer son attaque pour finalement se contenter de la quatrième place. Le maillot arc-en-ciel, cette année, ne ferait donc pas oublier toutes ses erreurs du passé, mais l’installerait davantage dans un peloton qui ne le porte pas dans son cœur. « Je vais coller mes mains au guidon avec de la glue, je ne prendrai même pas un bidon », disait-il en rigolant à la Gazzetta. Ce sera déjà un premier pas pour se faire accepter.

20
Poster un commentaire

avatar
2 Threads de commentaires
18 Réponses
0 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
8 Auteurs de commentaire
michel gougiCastabouinJamesLance NeilstrungMAKLEB Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
michel gougi
michel gougi

je n’aime pas la sky , et pas Moscon, mais il faut reconnaitre qu’il peut être CDM , et si il y arrive , il pourra dire que c’ est seul contre tous !!!! J’ai du mal a croire Nibali qui se sacrifierait pour lui..Mais une question concernant ses équipiers pendant l’année …Thomas et froome . Pourquoi ne disputent t’il pas ce CDM ? alors que ce sera peut être la seule occasion qu’ils auraient eu ! Moscon et et kwiato sont sur la route depuis Février … Thomas et Froome sont en mode cyclo depuis le tour. En allemagne ( pour thomas ) et en GB ils ont fait de la figuration. Décevant .

highlander
highlander

Pas de soucis pour les brittons; Simon Yates va se faire un plaisir d´endosser le premier role sans modération .

michel gougi
michel gougi

oui mais je ne comprend pas cette façon de concevoir le cyclisme. Surtout quand vous avez un parcours qui à l’évidence , du moins pour Thomas, pouvait lui être favorable. Froome , on sait que les classiques c’est pas son truc, a sa décharge ce n’était pas non plus celui de contador . Mais thomas a déja prouver qu’il pouvait y être compétitif. D’autant que à lire l’interview de Zoetemelk ( excelent ) , édité sur ce site , les pros savent bien gérer les prépa sur les classiques, et qu’ a l’évidence un mec comme thomas pouvait prolonger la charge d’entrainement pour aller jusqu’a Innsbruck; et la lombardie

James
James

HS un article sur Evenepoel ?

guyon
guyon

ce jeune est MONSTRUEUX!!!! et dire que c’était un crack au foot aussi!!

Castabouin
Castabouin

Un crack au quoi ? C’est quoi, le foot ? Je sais que ça veut dire « pied » en anglais mais à part çà ?

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

Pourquoi il ne fait pas les championnats du monde espoir ?

Je met Bjorg Lambrecht en favori pour ma part

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

My bad, il est chez les juniors et a deja remporté le chrono haha

MAKLEB
MAKLEB

Y’a beaucoup a dire sur Evenpoel pourtant, personnellement je pense que c’est dangereux de s’emballer à ce point sur un juniors. Des coureurs ultra dominateur a cet age veux pas dire qu’il va tout casser chez les pros.. Surtout qu’on parle d’un gars qui avait un préparateur physique personnel avant même de faire du vélo, il jouait chez les jeunes au PSV eindoven, un club de cet envergure a des moyens pour les jeunes supérieur a la moitié des world tour(on parle d’un sport ou les plus gros club claque 200 milions sur un seul joueur quand même). Je pense vraiment qu’il a un niveau physique déjà trés perfectionné par rapport à la concurrence, même par rapport aux autres meilleurs juniors. Pour moi il aurait fallu faire quand même une saison pleine en espoirs avant de le qualifier de futur craque, pour le voir évoluer sur des course avec plus de distance. Parce que la différence entre un sportif hors norme et un champion cycliste, c’est dans la 3eme heure de course qu’on la voit. Si y’a des cycliste amateurs parmis vous, je pense que vous avez tous déjà rencontrer un type de coureur qu’on voit beaucoup : les rois… Lire la suite »

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

Ouais un peu comme tous les espoirs francais qui gagnent plein de courses espoirs juste parce qu’ils sont mieux entrainés et une fois qu’ils sont pro bizarrement ils disparaissent.

michel gougi
michel gougi

peut être qu’a un certain moment l’entrainement n’est plus suffisant ? Voir Gaudu face a bernal par exemple.. et bien qu’étant anti sky j’aime bien Bernal… une explication sinon ?

michel gougi
michel gougi

je ne sais pas qui me met les pouces en bas, mais avez vous une explication , sur tous ces jeunes coureurs français qui domine les amateurs et s’écroulent chez les pros ? Mauvais choix d’équipe ? pas de moyens donné pour les entrainements ? on les grillent trop vite ? Je me répete pourquoi Bernal et Gaudu faisaient jeu égal chez les amateurs , et que Gaudu , même s’il n’est pas mauvais, ne joue pas dans la même catégorie que Bernal chez les pros ? et ce n’est pas un cas unique . et ce n’est pas du parti pris, puisque j’avoue bien aimé Bernal… Je suis sûr que le jeune prodige Evenpoel , on n’en reparle dans deux ans .. il a bien choisi son équipe..et il n’ y a pas de sous entendu… lefevere a visiblement , des moyens qui lui permettent d’amener à éclosion des champions .. Alaphilippe, Jungels , Mas et tant d’autres… pourquoi des gens comme Bernaudeau ou Madiot n’y arrive pas ??? encore une fois sans y voir du dopage.. du moins je l’espère. Que je sache en en terme de palmares Madiot , c’est pas le premier venu…Est ce un problème… Lire la suite »

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

Ba s’entrainer avec Gilbert, Gaviria, Viviani, Alaphilippe, Terpstra et Jungels ca fait plus progresser que Delage, Bonnet, Ladagnous et Pinot qui stresse avant une course de plat sur le Tour.

James
James

huhu

michel gougi
michel gougi

ça c’est sûr !

MAKLEB
MAKLEB

J’ai longtemps été reticent aux soupçons contre la Sky, mais récemment j’ai vu quelque chose qui m’a supris, sur le tour de toscane, Eddy Dunbar, qui arrive tout juste d’Aqua blue a fait peter tout le monde la roue dans un col a part Bardet, Pozzo et Moscon, depuis quand il est à ce niveau Dunbar dans un col ?! Ça m’a franchement mis le doute.

Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

En 2018, il est huitième du Tour de Yorkshire, quatrième du Tour de Belgique et huitième du Tour de l’Avenir.
Dans une interview en novembre 2014, il déclare : « Je ne quitterai pas le cyclisme avant d’avoir remporté le Tour de France. »

+ fin de saison

michel gougi
michel gougi

oui mais si c’est pour tout gagner les doigts dans le nez, est ce nécessaire ? bien drivé chez quick step , il peut passer ce fameux cap des 150 , puis 200 bornes en douceur…

michel gougi
michel gougi

j’allais demander la même chose ! ce mec a l’air phénoménal

Castabouin
Castabouin

Adrien Costa est phénoménal aussi. Je ne peux m’empêcher de penser souvent à lui.