Mikel Landa, déjà plusieurs fois échappé sur ce Giro, court chaque jour après un succès de prestige pour sauver son mois de mai - Photo RCS Sport
25 mai 2017
pub Grupetto Shop

Cap sur Ortisei

Après l’étape gargantuesque vers Bormio mercredi, le Giro en offre une autre ce jeudi vers Ortisei. Au programme, beaucoup de montées, pas mal de descentes, et forcément une belle bagarre. Entre les favoris qui se battront pour le maillot rose et les grimpeurs en quête d’un succès de prestige, les candidats à la victoire sont nombreux. La Chronique du Vélo vous aide à y voir plus clair.

Le favori : Nairo Quintana, côté à 3,45/1 sur Betclic

Le Colombien a un peu déçu depuis le début de ce Giro. L’aigle des montagnes, dont la réputation effraye souvent les adversaires, n’a pas dominé comme attendu les deux premières semaines. Sa victoire sur le Blockhaus n’était pas vraiment écrasante et son impuissance face à Dumoulin à Oropa a profondément fait douter les suiveurs sur la forme du grimpeur de poche. Hier, son attitude sur le Stelvio n’a pas vraiment rassuré, incapable de distancer Nibali, Zakarin et Pozzovivo, il a perdu du temps sur le requin de Messine dans la descente. Mais ces débuts difficiles ne doivent pas occulter l’évidence. Sur une arrivée au sommet, sur une course avec plusieurs cols et après près de trois semaines de course, Quintana est presque invincible. Son Giro 2014 et ses Tours de France 2013 et 2015 en sont la preuve. Mis à part des échappés, personne ne pouvait empêcher le natif de Tunja de triompher cet après-midi. Sans compter qu’il a encore du temps à reprendre sur Tom Dumoulin pour s’adjuger son deuxième Tour d’Italie.

L’outsider : Mikel Landa, côté à 2,3/1 sur Betclic

Troisième à Oropa, deuxième à Bormio, le Basque se rapproche à chaque étape de montagne du succès qu’il convoite. Depuis la fin de la première semaine, il a perdu tous ses espoirs au général : il lui reste à lever les bras pour sauver son Giro. Quand la route s’élève, il fait partie des tout meilleurs, il l’a prouvé à Oropa en lâchant Pinot et même Quintana dans le final. Pour ce qui est des échappées, il n’est pas non plus le dernier, en témoigne son long raid vers Bormio. Finalement battu par Vincenzo Nibali sur la ligne, il avait exprimé sa grande frustration. Le plus important est désormais de repartir au combat pour faire – enfin – briller la Sky sur la course rose. Alors quel que soit le scénario, il pourra ambitionner de l’emporter. Les favoris se battront pour le général ; lui simplement pour la victoire d’étape.

Le coup de folie : Pierre Rolland, côté à 45/1 sur Betclic

Il était venu sur le Giro pour s’offrir un bouquet, au détriment du classement général. Il l’a fait, à la surprise générale hier après-midi, dans une étape vallonnée mais pas forcement faite pour lui. Le Français était déjà parti devant dans toutes les étapes accidentées, s’échappant cinq fois au total, au point de susciter l’interrogation : ne privilégiait-il pas la quantité à la qualité, ou plutôt, aux possibilités ? Il a répondu aux dubitatifs avec sa classe habituelle. Objectif atteint, le grimpeur est désormais libéré. Néanmoins, impossible de penser que Rolland va finir le Giro en roue libre, il aime trop la montagne et les étapes de légende pour ça. Alors oui, il peut le refaire dès aujourd’hui, dans une étape qui lui correspond tout à fait, lui qui a gagné à La Toussuire et au sommet de l’Alpe d’Huez.

Les autres : Tom Dumoulin, Thibaut Pinot, Ilnur Zakarin, Vincenzo Nibali. Attention, sur Betclic, les paris ne peuvent être pris que le matin avant le départ de l’étape. Inscrivez-vous maintenant sur Betclic et bénéficiez d’un bonus de 100€ sur votre premier pari.

Toutes les infos sur l’étape en cliquant ici.

pub Grupetto Shop

Poster un commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir