L'équipe Bardiani d'Enrico Battaglin a été invité sur toutes les épreuves de RCS en 2014 - Photo AFP
16 janvier 2014

RCS livre ses sésames

Après les candidatures déposées jusqu’au 1er décembre dernier et la longue attente qui s’en est suivie, la société organisatrice des plus grandes courses du patrimoine cycliste italien – RCS Sport – a présenté la liste tant attendue des invitations décernées pour chacune de ses épreuves que sont le Giro, mais aussi Milan-Sanremo, le Tour de Lombardie et Milan-Sanremo.

Neri Sottoli sauvée sur le gong

Quatre équipes de division Continental Pro seront donc présentes au départ de Belfast, le 9 mai prochain. Androni Giocattoli, vainqueur de la Coupe d’Italie et déjà assurée du précieux passe sera fidèle au poste , tout comme l’habituelle Bardiani et la Colombia, invitée pour la deuxième année consécutive. Mais si jusque là il n’y a pas de surprise, l’ultime invitation était très indécise, tant sur les réseaux sociaux qu’au sein même de l’organigramme d’une société divisée. Et c’est  Neri Sottoli qui l’a emporté. Ex-Vini Fantini ou encore Farnese-Vini et autres LPR Brakes, la structure d’Angelo Citracca et Luca Scinto pourra participer à sa compétition fétiche, non sans mal, puisqu’on la voyait – plutôt logiquement – comme bannie par l’organisation de la course rose suite à ses deux contrôles positifs sur la dernière édition. Mais écartés du Yellow Fluo Project , les deux filous du mois de mai (Santambrogio et Di Luca) appartiennent au passé selon les mots de Scinto, qui devra composer avec une équipe sans leader désigné qui ne pourra compter que sur son âme et sa combativité remarquable, symbolisée par quelque jeunes éléments comme l’étincelant Matteo Rabottini.

Un effectif faiblard après la perte d’Oscar Gatto notamment, qui ranime d’ores et déjà les mauvaises langues, dénonçant un choix patriotique inexplicable face à la qualité des autres postulants. Mais après tout, qui misait un sou sur une bonne prestation de NetApp lors du Giro 2012 ? Neri vient récemment d’être admise au MPCC, élément sans aucun doute précieux dans la quête du sésame en question. La solution de continuer avec les acteurs principaux de ces dernières années aura donc été privilégiée, et c’est avec plaisir que les fans pourront retrouver les sympathiques baroudeurs locaux, évoluant sous la houlette de Gianni Savio, ou de la famille Reverberi. Possédant une place à part dans le cœur des tifosi, on pourra compter sur les jeunes Bongiorno, Pirazzi, Rosa, ou Zilioli pour animer ce qui est pour eux la plus belle course du monde. Le terrain toujours accidenté et montagneux leur sierra de nouveau à ravir, c’est une certitude. D’autant que la haute montagne, théâtre des plus beaux faits d’armes de la course rose, sera également honorée par la présence des escarabajos colombiens, très souvent placés l’an dernier, qui tenteront de rééditer leurs exploits, menés par Fabio Duarte.

Une juste répartition afin de satisfaire chacun

Mais il n’y a pas que le Tour d’Italie dans les têtes, et c’est pour cela que les organisateurs ont décidé une nouvelle fois de dévoilé l’intégralité des wild-cards dès le mois de janvier. La légère déception de l’équipe IAM – qui a fait du Tour de France son principal objectif – est donc compensée par des invitations sur toutes les autres épreuves estampillées RCS, dont Milan-Sanremo, habituel terrain de jeu de Chavanel et Haussler. Une Primavera 2014 remaniée avec l’apparition de la Pompeiana, et sept équipes invitées. En plus des formations transalpines, on retrouvera l’invitée surprise qu’est UnitedHealthcare, mais surtout l’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka du vainqueur sortant, l’Allemand Gerald Ciolek. MTN pourra aussi se targuer d’enchaîner deux courses de premier plan puisqu’elle sera conviée précédemment à Tirreno-Adriatico, en compagnie du Team Net-App Endura qui s’en ira aussi sur les routes du premier monument de l’année. Même si Leopold König avoue plutôt viser la deuxième partie de saison, avec dans le viseur le Tour ou la Vuelta, il ne pourra pas négliger de telles épreuves.

Pour le reste, un temps dans le coup pour disposer d’une invitation sur le Giro, l’équipe espagnole Caja Rural disputera son premier Tour de Lombardie, sûrement aidée par sa recrue phare, Luis Leon Sanchez, déjà vainqueur sur la Tropicale Amissa Bongo. Cependant, une équipe a de sacrées raisons de faire grise mine ce soir : Wanty. Postulante au Giro, elle aura finalement été totalement zappée par la société italienne, peu intéressée de voir une équipe belge axée au niveau des classiques du nord sur les grands événements italiens. A contrario, la Bardiani a déjà réussie sa saison puisque la Green Team a été invité partout où elle le désirait. Le bon élève transalpin est donc récompensé de ses résultats et de sa fidélité, et truste une bonne partie des invitations 2014, réparties plutôt équitablement, même si elles ne manqueront pas de faire quelques déçus…

En résumé

Tirreno-Adriatico : Bardiani, IAM, MTN, NetApp.
Milan-Sanremo : Androni, Bardiani, IAM, MTN, Neri Sottoli, Netpp, UnitedHealthcare.
Tour d’Italie : Androni, Bardiani, Colombia, Neri Sottoli.
Tour de Lombardie : Androni, Bardiani, Caja Rural, Colombia, IAM, Neri Sottoli, NetApp.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me prévenir
avatar