27 septembre 2015
Par  Robin Watt 
pub Grupetto Shop

Parce que Sagan est un grand champion

C’est sans doute la plus grande star du cyclisme actuel qui a décroché le titre de champion du monde. Peter Sagan, monstrueux sur un vélo autant que showman, a décroché le maillot arc-en-ciel au panache. Au terme d’une saison marquée par les places d’honneur, il tord donc le cou à ses détracteurs, et montre qu’il est bien un grand champion.

Simplement trop fort…

« On verra dimanche ce que je peux faire », avait lâché Peter Sagan cette semaine en conférence de presse. Face aux questions des journalistes, qui lui demandaient notamment ses prévisions en vue de la course, le Slovaque avait été fidèle à lui-même. « Ce que je pense n’a pas d’importance, c’est simplement une perte de temps », assurait-il. Uniquement entouré de Michal Kolar et de son frère Juraj, l’enfant de Zilina avait de quoi ne pas être très confiant face aux armadas allemande, belge ou australienne. Mais quand est venu le temps de se battre sur le vélo, Peter Sagan a fait la loi. Au moment le plus opportun, il a su décrocher de sa roue tous ceux qui rêvaient de lever les bras sur la ligne depuis des semaines. Dans la deuxième des trois bosses du parcours, l’attaque a été si sévère que personne, pas même Boasson Hagen et van Avermaet, n’ont pu prendre le sillage du leader slovaque. Au courage et malgré d’incessants retournements de tête, celui qui se fait surnommer Rambo est donc allé au bout, décrochant à 25 ans un maillot arc-en-ciel auquel il était de toute façon prédestiné.

La polyvalence du garçon fait qu’en effet, personne ou presque ne l’imaginait passer à côté du fameux paletot tout au long de sa carrière, et ce malgré des antécédents compliqués avec la course mondiale. « C’est la plus grande victoire de ma carrière », a concédé Sagan après l’arrivée. Pas une surprise, puisque le larron, même s’il tourne autour, n’a encore jamais remporté les monuments qu’on lui prédit ! Mais ce titre, auquel les plus cyniques se refusaient à croire, a permis au Slovaque de mettre les points sur les i. « J’ai entendu beaucoup de choses, les gens disaient que je n’étais pas bon sur de longues distances », a-t-il rappelé, fier de pouvoir faire taire tout ce beau monde. Cette victoire, en solitaire et après plus de six heures à attendre le bon moment pour sortir, pourrait donc être le déclic pour celui qui a subi quelques moqueries sur le Tour de France en décrochant cinq deuxièmes places mais aucun succès. Esseulé mais incontestablement le plus costaud sur le parcours américain, Sagan peut savourer, et a bien fait de croquer à pleine dent sa médaille d’or.

…et différent !

Mais si le titre de Sagan ne se résumait qu’à la course, ce serait trop insipide. Le Slovaque est en effet beaucoup plus qu’un champion. Il est un homme à part. Suivi par le chaperon de l’UCI dès la ligne d’arrivée franchie, il l’a fait courir, lâchant son vélo à ses mécaniciens pour aller taper les mains de Boonen et de quelques autres, vraisemblablement très heureux pour le vainqueur du jour. Puis, pour sa première réaction, Sagan a évoqué la situation des migrants en Europe, leur apportant son soutien et souhaitant être en mesure de leur donner une certaine motivation. Parce que même lorsqu’il décroche un titre mondial qui va faire évoluer son statut, il sait faire la part des choses et se rendre compte qu’il y a à travers le monde des questions bien plus importantes que le vélo. Après les applaudissements du public, quand le journaliste l’a alors relancé sur son exploit, Sagan  s’en est même presque étonné. Il y avait pourtant tellement à dire…

« Je n’ai placé qu’une seule attaque, et visiblement c’était la bonne », a-t-il lâché avec le sourire. Après un abandon sur la Vuelta, rien n’assurait pourtant que Sagan arrive en bonne forme à Richmond. Mais le parcours, semblable à celui d’un petit Tour des Flandres, avec des difficultés plus rapprochées de l’arrivée, lui convenait tellement bien qu’il ne pouvait venir pour y faire de la figuration. Pour un an, il va donc arborer un maillot arc-en-ciel qui ne peut que lui sied à merveille. Et si on a parfois tendance à parler d’une malédiction de champion du monde, ce titre marque peut-être pour Sagan le début d’une nouvelle ère, où il trouverait enfin le chemin du succès sur Milan-Sanremo, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. En attendant, il avait tout le loisir, sur le podium, de se frapper la poitrine avec le poing, comme Leonardo Di Caprio dans le Loup de Wall Street. « C’est pour montrer d’où vient mon énergie », arguait-il en juillet dernier. Ce dimanche soir, tout le monde a compris.

15
Poster un commentaire

avatar
15 Threads de commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
11 Auteurs de commentaire
batpatSporthinkerjackaspin Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
Lance Neilstrung
Lance Neilstrung

C’est moi ou tout le peloton l’a felicité! Surtout Bonnen, je ne savais pas qu’il etait aussi apprecié. Sinon depuis le temps qu’il la mérite bravo.

James
James

Effectivement, il a l’air apprécié, c’est tant mieux.

Je l’ai cherché partout dans les derniers tours, il était bien planqué. Course parfaite. Dommage que van Avermaet et EBH s’enterrent ils auraient pu faire 2 et 3.

On voit dans le top10 et même jusqu’à Dumoulin 11è que c’est les coureurs les plus résistants qui sont devant. Matthews, Navardauskas, Kristoff, Valverde, Gerrans, Gallopin, Kwiatko impressionnant 8è après avoir passé des relais dans un coup, Costa et Gilbert. Les plus purs sprinters ont eu mal dans la dernière bosse, Nizzolo 18, Bouhanni 21, Swift 22, Démare 38.

M7O
M7O

Super pour Sagan, il le mérite ce maillot. A 25 ans il a un palmarès déjà bien rempli quand même avec 4 maillots verts, 4 étapes du Tour, 4 sur la Vuelta, Gand-Wevelgem, GP E3, Tour de Pologne, Californie….

Il a vraiment l’air d’être apprécié dans le peloton, c’est un bon gars qui plaisante toujours donc c’est normal.

jack
jack

Sa course a été parfaite. Invisible jusqu’aux 3 dernières bornes, puis une mine, vraiment rien à dire. Déçu par les français même si 3 d’entre eux figurent placés : aucune influence sur la course, jamais dans une échappée, mal placés le plus souvent. J’ai rarement vu une EDF aussi « invisible ».

M7O
M7O

L’équipe de France je pense que c’était trop un regroupement de coureurs qui auraient pu être leader. Déja Bouhanni/Demare je pense qu’il fallait faire un choix mais pas aligner les deux, ça n’a jamais marcher entre eux, aucun ne serait prêt a se sacrifier pour rouler pour l’autre comme le font d’autres grands coureurs… Juste mettre un sprinteur (Demare/Bouhanni ou même Coquard) ou éventuellement un des deux + Coquard et après mettre des coureurs comme Alaphilippe/Gallopin puis des équipiers, un qui a de l’expérience comme peut-être Chavanel (bon la il a fait les 3 GT donc peut-être pas…)

ASPIN
ASPIN

Au nez et à la barbe des grosses écuries nationales . Hier il était autant fantasque que costaud avec en plus une grosse dose d’intelligence . Ce qu’on ne soupçonnait pas chez ce coureur qui semble faire l’unanimité dans le peloton .

Christophe
Christophe

@Jack : un peu contradictoire de vanter le fait que Sagan a été « invisible » jusqu’au 3km et d’en faire un point noir pour l’équipe de France.

Baboutox
Baboutox

La différence c’est que Sagan c’est 1 coureur et l’équipe de France c’en est 9 tu peux pas attendre la même chose d’une équipe et d’un seul coureur c’est comme dire que la giant a roulé pour les sprint et pour le général sur le tour d’espagne alors que aru n’a roulé que pour le général. Que Bouhanni ait attendu le sprint c’est pas étonnant surtout avec sa chute mais gallopin qui était bien aurait eu tout intérêt à vraiment tenté sa chance. Si il espère gagner en costaud c’est qu’il se surcote un peu, oui il peut avoir de belles victoires mais en surprenant et en comptant sur les autres pour s’enterrer. En face à face avec les meilleurs il sera jamais gagnant. Il aurait du tenter à fond et p’tet finir 50ème plutot que placer 1 mini attaque de 10 m et finir 7ème. Personne ne se souvient du 7ème et il a déjà fait 6ème donc le top 10 c’est du déjà fait. Et Démare bon… faut vraiment arrêté d’en attendre quelque chose. Qu’il se focalise sur la coupe de france comme Samuel Dumoulin, il aura des victoires à la pelle et ça sera très bien et… Lire la suite »

Baboutox
Baboutox

Sinon je pense que y’a eu beaucoup de frustration des suiveurs par rapport aux places de Sagan et que ca a biaisé leur jugement. Sur les classiques il était clairement pas au top de sa forme quand on compare avec le tour et de plus il a plusieurs fois raté bêtement sa chance et ca a été vu en Avril comme une infériorité en force brute. Quand on compare ses victoires et ses places au sprint il semble quand même plus régulier que degenkolb et quand ils se croisent en course celui ci le devance rarement sur la ligne au terme d’un sprint (sauf MSR où sagan a fait son effort dans le poggio et sur l’étape des pavés mais la sagan avait fait un premier sprint pour ramener contador sur le groupe de devant). La deuxième différence c’est que degenkolb profite quand même du train de la giant qui peut l’amener à 200m sans qu’il ait besoin de dépenser d’énergie pour frotter lui même. Intrinsèquement Sagan est pour moi meilleur sprinteur et passe aussi mieux les bosses

gougi
gougi

Je suis tout a fait d’accord avec baboutox, Sagan est de très loin supérieur a degenkolb, c’était même énervant sur france O quand Adam et jalabert n’arretait pas de parler de degenkolb le grand favori ! Sans rien enlever a l’allemand, il a bénéficié en début d’année d’ une bonne conjoncture pour gagner, je parie que l’année prochaine, si sagan se prépare bien il en claquera plusieurs ! il lui faut une équipe dévouée !

aspin
aspin

Les français , sur ce championnat comme les autre années sont à leur niveau . Une place dans les dix c’est une ambition louable et atteinte . Au regard de la semaine passée dans les autres catégories on espérait l’Amérique . C’est juste une erreur de jugement des supporters et du coureur français qui espérait monter sur la plus haute marche .

jack
jack

@hristophe
Je me suis mal exprimé effectivement. Sagan a été invisible pendant la course parce qu’esseulé, mais il a été très intelligent. J’aurais pu dire la même chose de Demarre ou Bouhanni qui pouvaient attendre le sprint s’ils se montraient suffisamment forts. Mais globalement l’équipe de France n’a rien montré et n’a pris aucune initiative et c’est de cela dont je suis déçu. En Espagne l’an dernier et à Florence il y a deux ans il y avait eu des initiatives même si le résultat au final n’était pas meilleur.

Sporthinker
Sporthinker

Messieurs, je vous trouve bien élogieux vis a vis de Sagan et péjoratif envers Degenkolb.. ce dernier a réussi un doublé Milan – San Remo / Paris-Roubaix absolument mythique. Sagan lui,est champion du monde comme Brochard ou Vainstens avant lui (je grossis le trait)et ne compte aucun Monument à son palmarès. Il me semble donc bon de modérer la contemplation envers ce magnifique champion qu’est Peter Sagan, à qui il reste bien des défis à relever

pat
pat

Sagan est un très beau champion et mettra à coup sûre son maillot à l’honneur . mais que d’éloge de partout peut-être trop . On nous ferait presque croire que en dehors du slovaque les coureurs sont nuls , ternes et sans talents . La plus grande star du cyclisme actuel ??? Il me semble qu’il y en a bien d’autres Cavendish , Cancellara , Boonen etc… en sont aussi . Il n’y a qu’à voir l’engouement qu’il y a autour du bus Etixx quand Boonen et le Cav son là . Même si ces coureurs sont un peu moins fringants d’un point de vue sportif ils n’en restent pas moins des personnalités marquantes dans leur sport . Ce sont de grandes stars . Ce qui est sûre c’est que Sagan a une personnalité particulière qui plaît ou non . Moi j’aime bien ce genre de coureur qui bouscule un peu les conventions .

bat
bat

Moi aussi je suis assez dubitatif concernant les commentaires sur Sagan, et sur la saganmania qui tourne dans les médiats. Comme si on voulait nous bourrer le crane avec ce garçon. Moi je fais partie de ceux qui n’aiment franchement pas Sagan. Il a un talent exceptionnel, certes, mais on a l’impression qu’il ne réfléchi pas sur son vélo. D’habitude, il trouve toujours une stratégie à la c** pour pas gagner. Heureusement pour lui ça n’a pas été le cas cette fois-ci. Vous faites un peu de Degenkolb-bashing; mais l’Allemand lui il sait conclure, Sagan ne sais pas et c’est pas une victoire, aussi prestigieuse soit-elle qui me fera changer d’avis. Je lis un commentateur énervé d’avoir entendu en permanence Degenkolb présenté comme favori. Mais en même temps, entre un type qui fait le mythique doublé MSR/PR et un autre qui se contente de ramener le maillot vert du Tour de France sans même avoir décroché une victoire, bah ouais c’est quand même un peu logique de Degenkolb soit plus favori. Le palmarès de l’allemand parle aussi plus que celui de Sagan. Bref, potentiellement Sagan est clairement au-dessus du lot, mais tant qu’il ne saura pas conclure, il ne sera… Lire la suite »