Le début de saison de Sergio Henao, passé par Paris-Nice, l'a fait monter en puissance jusqu'à cette semaine des ardennaises - Photo ASO / G. Demouveaux
19 avril 2016
pub Grupetto Shop

Henao, le regard tourné vers Huy

Il vit un gros début de saison, sa quatrième place au classement World Tour est là pour en témoigner. Sergio Henao, revenu au meilleur de sa forme après une lourde blessure en 2014 fait même partie des favoris pour succéder à Valverde au sommet du Mur de Huy. Trois ans après seul podium sur la Flèche wallonne, déjà.

En forme comme jamais

Le grimpeur de poche de l’équipe Sky, en 2016, a opté pour un programme particulier. Sa saison a débuté très tôt, sur le Tour Down Under. Et déjà, le Colombien y avait montré les signes de son excellente préparation hivernale. Lors de l’étape reine, qui s’achevait comme le veux la tradition au Willunga Hill, il avait mis le feu en compagnie de Richie Porte, avant de lâcher sous les coups de boutoir du leader de la BMC. Non sans avoir rassuré. Troisième du classement final, il a confirmé deux mois plus tard sur Paris-Nice, tenant à merveille son rôle de lieutenant pour Geraint Thomas. C’est Henao qui avait en effet ramené à bout de forces son leader lors des deux dernières étapes de la Course au Soleil. Sixième sur la Promenade des Anglais, il aurait pu briguer bien plus s’il avait eu le leadership. Mais ce n’était que partie remise, car ses objectifs étaient de toute façon plus lointains.

La suite de sa préparation pour les classiques espagnoles est donc passé par les routes espagnoles, où l’enfant de Rionegro vit depuis son arrivée en Europe. Lors du GP Indurain, il s’est distingué en prenant la fuite avec Izagirre, même s’il doit s’incliner ensuite au sprint. Puis, quelques jours plus tard, il a retrouvé une de ses courses de prédilection, le Tour du Pays-Basque. Homme le plus régulier de la semaine, il n’a perdu le maillot de leader que lors du chrono final et pour quelques secondes face à Alberto Contador. Malgré son manque de victoire, il réalise donc sans aucun doute le meilleur début de saison de sa carrière. En dehors de l’Amstel, il n’a jamais fait moins bien que sixième cette saison en course. Et surtout, il est monté en puissance semaine après semaine jusqu’à ces ardennaises où il va jouer sa saison.

Né pour y briller

Mais malgré ses galères des dernières saisons, Henao n’est pas un nouveau venu sur la semaine qui va de Valkenburg à Liège. La classique hutoise est sûrement la course qui correspond le mieux aux qualités du grimpeur de l’équipe britannique. Comme beaucoup de ses compatriotes, il affectionne les courtes côtes à forts pourcentages que proposent les Ardennes. Et plus c’est raide, plus il est costaud. Avec un petit gabarit qui rendrait jaloux José Rujano et une explosivité qui lui permet de répondre à presque n’importe qui, il a toutes les caractéristiques pour remporter la Flèche wallonne. D’ailleurs, depuis son arrivée chez Sky en 2012, il n’a jamais déçu sur le Mur de Huy.

Deuxième lors de sa deuxième participation, en 2013, il a aussi terminé septième l’an passé au sortir de plusieurs mois très compliqués. Suspendu 10 semaines par son équipe pour des résultats sanguins anormaux, il avait ensuite dû mettre fin à sa saison à cause d’une terrible fracture de la rotule lors de son retour à la compétition, sur le Tour de Suisse. Après une année 2015 de transition, Sergio Henao semble donc enfin avoir repris sa progression, scrutée depuis ses bonnes performances sur le Giro 2012. Âgé maintenant de 28 ans, il n’est plus non plus un jeunot irrégulier. Il s’est adapté au rythme des courses et de la vie européenne, et plus rien ne devrait l’empêcher d’enfin garnir comme il se doit son palmarès. Désormais, propulsé leader, Henao se doit de performer et d’aller chercher cette victoire de prestige qui lui manque encore. Les pentes de la Flèche wallonne sont sans doute le meilleur endroit pour répondre présent, car en haut, difficile de s’imposer quand on n’est pas plus fort.

Nos favoris

**** Alejandro Valverde, Sergio Henao
*** Julien Alaphillipe, Daniel Martin, Joaquim Rodriguez
** Tim Wellens, Enrico Gasparotto, Daniel Moreno, Michael Albasini
* Roman Kreuziger, Samuel Sanchez, Diego Ulissi, Warren Barguil, Wout Poels

Retrouvez le parcours et la liste des engagés.

Mise à jour : Dans un communiqué, l’équipe Sky a indiqué qu’elle suspendait provisoirement Sergio Henao à cause de données anormales dans son passeport biologique. Le Colombien n’a donc pas pris le départ de la Flèche wallonne.

pub Grupetto Shop

3
Poster un commentaire

avatar
3 Threads de commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire suscitant le + de réactions
Thread le + chaud
3 Auteurs de commentaire
AlexChristopheJack Auteurs de commentaire récent

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me prévenir
Jack
Jack

Etonné de l’absence de Bardet et Pinot.

Christophe
Christophe

Ca va être difficile pour Henao encore cette année.

Alex
Alex

Il pourra éventuellement la gagner en jouant à PCM avec lui-même cette après-midi…