VIDÉO

Debrief du Giro : Egan Bernal, roi d’Italie

Nouvel épisode de votre émission Roue Libre. ! Retrouvez sur le plateau Joseph Ruiz, Paul Harrer et Robin Wattraint.

L’équipe vous propose une émission 100% Giro avec le debrief de l’édition 2021 : Egan Bernal fait son retour au plus haut niveau. On parle aussi des tops et des flops comme la surprenante deuxième place de Damiano Caruso.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube pour ne rien manquer des vidéos.


1 juin 2021
Par Renaud Breban  
S'abonner
Me prévenir
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
R7814
R7814
14 jours plus tôt

C’est quand même bien déçevant de ne pas avoir eu d’attaques de favoris dans le col de Montrebut, ça ne sent pas très bon pour les prochains jours et le Tour de France

Chris83
Chris83
10 jours plus tôt

Pas besoin de Bernal pour gagner sans forcer pour Ineos. Un Dauphiné bien terne avec des français décevants face à une opposition pourtant pas extraordinaire. Quintana et Arkea ont du boulot pour être au niveau pour le Tour.
Par contre AG2R peut espérer du solide avec Paret Peintre et O’connors, la meilleure recrue des équipes francaises cette saison.
Padun grande révélation ou grande arnaque? Pour l’instant j’ose croire à la première hypothèse.

rolfsorensen
rolfsorensen
Reply to  Chris83
10 jours plus tôt

On a vu Padun précédemment à l’aise sur les pentes du Tour d’Autriche, proche d’un Ben Hermans ou d’un Pernsteiner, ou sur des échappées montagneuses de la Vuelta, devant Ben O’Connor ou Lawson Craddock. Personnellement, j’envisageais une certaine marge de progression chez l’Ukrainien. Sur le Dauphiné, l’état de préparation physique des uns n’est pas forcément le même que chez d’autres, alors pourquoi pas ? Mais tout de même, quelle facilité à creuser des écarts !

Pierre
Pierre
Reply to  rolfsorensen
8 jours plus tôt

C’est vrai que Padun est surprenant, d’habitude quand un cycliste fait des perfs pareilles, il porte le maillot Ineos… Sinon, les français, bof bof, quoi. On déplorait que ni Pinot ni Bardet n’ont accorché un grand tour, mais vu ce qui se profile, on risque fort de les regretter longtemps. Gaudu qui était plus fort que Bernal et Tao G chez les amateurs est aujourd’hui très loin d’avoir leur palmarès, Champoussin est jeune, mais ne me semble pas être le crack annoncé, Madouas semble plafonner… et nous savons qu’il faudra être très fort pour rivaliser avec les Pogacar, Evenepoel et autres…

highlander
highlander
9 jours plus tôt

Padun hum ..Et changement de vélo pour Porte à 42 km de l´arrivée hum hum; les roulements céramiques quoi ..

Chris83
Chris83
7 jours plus tôt

Oui, français gris muraille, un ukrainien déroutant, un peloton peu fourni en cadors, une course atone dévolue aux ineos sans grosse contestation, cette année le Dauphiné n’a pas été une réussite quand on compare aux débuts pétillants du Tour de Suisse . Mais là il y a des acteurs de films d action de 1ere classe avec les Alaph et VDP à la maneuvre.

Bavaroiche
Bavaroiche
7 jours plus tôt

Concernant Padun, il a toujours bien grimpé même chez les jeunes notamment aux championnats du monde en Autriche où il termine 5ème derrière Hirschi, Lambrecht, Hanninen et Mader ou même devant Pogacar, Champoussin, Paret-Peintre, Vlasov… Cependant, chez les pros, il n’a jamais vraiment scoré. Il fallait bien que ça arrive un jour. Il a du talent, c’est indéniable.
Hirschi Pogacar Paret-Peintre (pour ne citer qu’eux) ont déjà eu le moment où on a senti qu’ils avaient passé un palier. Sur ce Dauphiné, c’était le tour de Padun et je pense qu’il s’est surpris lui-même. Il ne faut pas oublier non plus que son pic de forme devrait être différent que celui des leaders du général, ce qui facilite ce genre de performances.
D’un côté il me rappelle Barguil sur le Tour 2017 pour qui on ne voulait qu’une chose: le voir sur chaque étape de montagne nous faire vibrer.
Pour conclure, je pense que Padun, c’est une grande révélation.

Chris83
Chris83
Reply to  Bavaroiche
4 jours plus tôt

C’est peut-être effectivement la révélation de l’année.
Ce qui me turlupine un peu est de voir les bahrain nettement un cran au-dessus des années précédentes.
Je regrette que Padun ne se soit pas aligné ensuite sur le Ventoux comme l’a fait avec succès Lopez.
Même remarque pour les Porte, Gaudu Martin, Quintana qui ont évité cette belle classique pour grimpeurs.
Le Ventoux 2021 restera quand même dans l’histoire cycliste pour avoir été sans doute la première course à voir deux professionnels monégasques à l’arrivée…

Pierre
Pierre
Reply to  Chris83
3 jours plus tôt

Oui, en même temps, ça fait un moment qu’on voit des sautes de niveau d’une année sur l’autre.

Christophe
Christophe
Reply to  Pierre
1 heure plus tôt

Par contre, ça fait un moment qu’on n’a pas vu un nouvel article sur la Chronique Du Vélo !