A la quête d'un nouveau titre mondial, Nys devra faire avec une jeune concurrence très entreprenante - Photo Bart Hazen
18 octobre 2014
Par  Robin Watt 

Le cyclo-cross reprend ses droits

La saison sur route arrivant à son terme, le cyclo-cross va de nouveau se retrouver au centre des attentions. Les spécialistes de la discipline ont déjà disputé les premières manches du Superprestige et du Trophée Bpost Bank, et la Coupe du Monde fait son retour ce week-end. Les labourés, la pluie et les courses intenses vont nous faire vibrer tout l’hiver, et on s’en réjouit déjà.

Choc générationnel

Mathieu van der Poel a 19 ans, a tout remporté chez les espoirs la saison dernière, et a donc choisi de se confronter aux cadors de la discipline. Du moins en Superprestige et pour le Trophée Bpost Bank. Ambitieux mais aussi courageux, car à vouloir trop vite côtoyer les sommets, le prodige néerlandais pourrait se brûler les ailes. Sauf qu’il se montre pour le moment parfaitement raisonnable : il continuera de courir en U23 pour la Coupe du Monde. Une évolution progressive pour ce gamin à qui il n’a manqué l’hiver dernier qu’un maillot arc-en-ciel pour définitivement asseoir son statut. Ce paletot tant convoité, il est revenu à Wout van Aert, 20 ans seulement. Lui avait déjà franchi le pas pour courir avec les professionnels l’an dernier, s’immisçant déjà de façon intéressante dans quelques bagarres des labourés. De quoi nous faire saliver en attendant la suite, et cet affrontement entre ces deux gamins et les habitués du haut de l’affiche.

Sven Nys, notamment, a presque l’âge cumulé des deux prodiges. A 38 ans, l’homme aux 49 victoires en Coupe du Monde et aux deux maillots arc-en-ciel continue d’impressionner. Mais sacre « seulement » deux fois lors des Championnats du Monde, le Belge espère décrocher un troisième titre après 2005 et 2013. Sauf qu’il ne sera pas seul à devoir prouver que les vieux loups ont de quoi résister à l’avènement de jeunes pousses : Klaas Vantornout, Sven Vanthourenout, Kevin Pauwels ou Bart Wellens sont autant de trentenaires qui ont du souci à se faire. Et au milieu, on retrouvera les Lars van der Haar, Philipp Walsleben ou encore Niels Albert. En bref, plus que jamais, le plateau est diversifié, accroissant la difficulté des pronostics. Qui du gamin de 19 ans ou du doyen de 38 décrochera le plus de victoires durant l’hiver ? Bien malin est celui qui peut répondre aujourd’hui.

Des débuts en trombe

Les choses sérieuses ont donc repris, au début du mois, et les patrons de la discipline se montrent déjà. Nys a remporté la première manche du Trophée Bpost Bank alors que van der Poel s’est adjugé celle du Superprestige. Le retour de la Coupe du Monde arrive donc à point nommer pour continuer à jauger les forces en présence, et voir un peu à l’œuvre nos coureurs français trop rarement présents sur les autres épreuves prestigieuses du calendrier. Sans doute encore plus que d’habitude de part l’intérêt prononcé de la saison qui s’annonce, les labourés vont rythmer notre hiver, à coup de courses des plus intenses, comme chaque fois, tantôt sous la pluie et dans la boue, d’autre fois sur le sable et sous un beau soleil. Aux quatre coins de l’Europe, le cyclo-cross sera donc plus qu’un intermède avant la reprise tant attendue de la saison sur route.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me prévenir
avatar
wpDiscuz