Chris Froome en jaune devant, l'image est habituelle. Elle devrait à nouveau être l'illustration de ce Tour 2017 - Photo ASO
9 juillet 2017
Chambery

Un patron dans le chaos

Il y a des images qui font peur. L’effrayante chute de Richie Porte en est une. Il y a des images qui font mal au cœur. La détresse d’Alberto Contador, à la dérive dans le Mont du Chat, en est une. On promettait le pire aux coureurs, le pire est arrivé. Aujourd’hui, la course au jaune s’est clarifiée dans la torpeur. Avec Froome en patron.

Des épaules

Avant la terrible chute de Richie Porte, c’était l’image forte du jour. Fabio Aru attaquant à six kilomètres du sommet après avoir vu, incontestablement, Chris Froome appeler sa voiture pour un problème avec son dérailleur électrique. Seuls Nairo Quintana et Richie Porte pouvaient alors suivre l’Italien. Une fois devant, le champion d’Italie pestait contre un manque de soutien flagrant de la part de ses deux compères, mais eux refusaient d’éliminer le triple vainqueur du Tour de manière déloyale. Quelques minutes plus tard, Chris Froome revenait dans le groupe des leaders mettre un coup d’épaule à Fabio Aru. Un avertissement franc. Dans l’esprit, le Britannique rappelait qui était le patron de la course. Le vainqueur de la Planche des Belles Filles ne l’avait pas respecté.

En enfonçant son rival italien vers les spectateurs, Chris Froome montrait aussi qu’il est autre chose que le gentil homme en jaune qui cause français et sourit si souvent à la foule au départ des étapes. C’est un champion, un cannibale qui n’accepte pas la contestation. En conférence de presse, maniant une langue de Molière en chêne, le Britannique refusait d’imputer la faute à Aru. « Je n’avais pas vu qu’il avait attaqué, j’ai juste perdu le contrôle de mon guidon (pour le coup d’épaule). » En substance cependant, le boss distribuait les points à ceux qui avaient respecté sa tunique, son statut : « Je remercie les autres coureurs de ne pas attaquer quand j’ai dû changer de vélo, ça c’est du sport. » Quand la question sur Aru est revenue, Chris Froome a quitté la conférence de presse en claquant la porte.

Des jambes

Dans l’ascension du Mont de Chat, Fabio Aru a attaqué, Jakob Fuglsang s’est échappé, Richie Porte a essayé. Mais personne, pas même la tactique à deux têtes d’Astana, n’a réussi à faire douter un Chris Froome impérial bien qu’isolé. La descente et Romain Bardet s’en sont alors occupés. « J’ai cru, à un moment, que Romain Bardet allait gagner du temps dans la descente, mais on a bien travaillé derrière lui. » Là encore, Chris Froome a su organiser la poursuite. Les chutes de Porte et Martin auraient pu complètement perturber le Britannique, elles ne l’ont même pas fait ralentir. Ménageant les ego de chacun pour aller chercher son dauphin de 2016, il a encore une fois démontré que son aura est réelle. À sa main dans la montée, plutôt à l’aise dans la descente, troisième au sprint, Chris Froome a déjà frappé fort.

Aujourd’hui, le nombre de rivaux a chuté dramatiquement. Richie Porte et Geraint Thomas out, Contador défaillant, Quintana en dedans, il ne reste guère plus que Fabio Aru et Romain Bardet, en difficulté plusieurs fois pendant la montée du Chat, pour contester la victoire au boss Froome. Le surprenant vainqueur Rigoberto Uran, au niveau de ses meilleurs Giro, pourrait aussi se mêler à la lutte. À eux trois, ils ont une petite Vuelta et quatre deuxièmes places sur les grands tours dans les bagages. Gageons que le requin ne coule pas les trois dauphins trop aisément.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Un patron dans le chaos"

Me prévenir
avatar
pat
pat

Les rivaux de Froome sont tombés comme des mouches aujourd’hui ! Entre les défaillances de Quintana et surtout Contador et les chutes des autres on peut dire que pour le leader de la sky la route vers la victoire c’est clairement dégagée . Les principaux rivaux de Froome ne pourront pas le battre à la régulière et la sky pourrait bien tenir le maillot jaune de bout en bout du tdf . Dommage pour Porte qui semblait être le seul à pouvoir vraiment rivaliser avec Froome espérons pour lui qu’il ne soit pas trop durement touché . Pas de chance pour Dan Martin qui n’a pu éviter Porte il aurait sûrement fini avec les meilleurs aujourd’hui là il perd pas mal de temps en vue du général . Il va falloir de l’audace et de la prise de risque si les rivaux de Froome veulent le mettre en échec . Mais j’ai bien peur que ceux-ci préfèrent défendre un podium plutôt que de jouer la gagne . Il reste encore 2 semaines mais les carottes semblent déjà cuite !!!

loutrejoyeuse
loutrejoyeuse

Ou je ne suis pas d’accord c’est que justement les deux derniers adversaires, bardet et aru, sont justement les plus offensifs. Et pour le moment froome n’est pas inquiété mais n’a as encore montré qu’il était beuacoup plus fort.
Porte tout aussi fort soit il je ne le voyais pas capable de renverser le tour.

calbuth
calbuth

Je suis assez d’accord, je dois même avouer que voir Aru attaquait Froome lorsqu’il a eu son incident technique m’a fait plaisir et envoie un message très clair « pas de quartier ». Le fair play doit se limiter à ne pas mettre en danger les autres pour gagner, j’en ai un peu ma claque des gentlemen moralisateurs à l’image si lisse qu’ils en sont incroyablement chiants. Bref, ca ne suffira ptet pas à récupérer le maillot jaune mais c’est selon moi une bonne nouvelle ! Je vous invite à lire le dernier édito de « Pédale » qui parlait de ça justement.

HalfRom
HalfRom
Journée très mouvementée, peut être trop avec les différentes chutes, abandon ou coureur en perdition. Concernant les leaders, c’était quand même assez prévisible chez certains notamment Contador (qui a chuté dans la montée et qui n’a de toute évidence plus les jambes qu’il avait il y a 2/3 ans) et Quintana (qui subit le contrecoup du Giro). D’ailleurs, je trouve que le colombien ne s’en tire pas trop mal, il a clairement eu une grosse défaillance lors de la dernière ascension mais a su parfaitement gérer ce moment difficile et perd « seulement » une minute. Il peut vraiment revenir en force en 3ème semaine et jouer le podium je pense. Quant à Froome, il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est que depuis 5 années il est le meilleur coureur de grand tour, lorsque sa préparation est optimale. Actuellement aucun coureur n’est capable de préparer aussi bien le TDF que lui. Il est à la fois le meilleur sur les ascensions longues, un des meilleurs descendeurs, un excellent coureur de CLM mais aussi un coureur de plus en plus solide psychologiquement de beaucoup moins de mal à gérer les situations « surprises ». C’est simple, selon moi, si Froome continue… Lire la suite »
HalfRom
HalfRom

Oups, j’ai par mégarde oublié de mentionner Dumoulin qui se concentrera peut être sur le TDF l’an prochain et qui est peut être le meilleur adversaire de Froome actuellement.

Jibchavalverde
Jibchavalverde

Ne pas non plus oublier que si Quintana coince dans le final, c’est peut-être aussi parce qu’il était seul depuis plus de 70km. La Movistar est inexistante sur ce Tour… Je pense que ça soit la raison mais suivre l’allure des Sky dans la vallée, avec vent de côté, ça à du être dur en solo

Jack
Jack

J’espère que le tour n’est pas joué, pour l’intérêt de la course. C’est vrai que dans la montée, Froome était le plus fort et Aru puis Bardet étaient à la limite de la rupture mais ils ont su s’accrocher. On tient là je crois le trio majeur de la course et j’espère que l’ordre pourra changer. Il n’y a pas polémique sur la « bousculade » entre Froome et Aru, c’est ridicule ! Sur une image fugitive on voit Froome s’appuyer sur Aru pour se rééquilibrer, c’est tout. Sinon Porte et Thomas sont vraiment très malchanceux. Respect pour eux et pour tous les autres victimes de chutes ou en grande difficulté.

gougi
gougi

L’aura de froome ? pour moi il a autant d’aura et de charisme qu’un chariot de cantine. Quand a l’appeler le boss… il est le boss de son équipe basta, et aru a bien raison de ne pas se laisser intimider. Ce sont des pros, des adversaires, ils ne sont pas venu pour faire de la figuration dans un film dont la star serait froome. Quand a savoir s’il a gagné le tour, perso je l’ai déja vu plus tranchant le Froome, mais il risque de monter en puissance en troisième semaine, au vu de sa préparation et contrairement aux autres années

Christophe
Christophe

Bah, c’est le boss : dans les 10 derniers km, il demande de rouler et tout le monde roule.
On a à peine fait une semaine que Aru défend d’éjà sa 2ème place.

gougi
gougi

en regardant ce début de tour, je ne peux m’empêcher de penser que l’adversaire l e plus redoutable de froome est tombé le premier jour ! Ce tour était conçu pour Valverde. seul le mont du chat aurait pu lui poser problème et encore il serait revenu dans la descente, et pour les étapes a suivre seul l’izoard l’aurait peut être handicapé.
il aurait même pu gagner a Longwy et bien finir a la planche des belles filles
et a mon sens , et au vu de la forme de Quintana, il aurait pris le leadership dans l »équipe. bien sûr avec des si…

Dirtuk
Dirtuk
Oui Froome est le patron, mais un patron dont l’autorité est contesté, plus que d’habitude. La perte de Porte change pas grand chose pour moi, je ne l’ai jamais considéré comme un potentiel vainqueur. Même en étant le plus fort, je pense qu’il aurait toujours trouvé un moyen de perdre, c’est un formidable athlète mais c’est pas un vrai coursier. Aujourd’hui, quand on voit les différences de niveaux infimes entre les coureurs de grands tour, sentir les coups mettre en place des tactiques, ça va devenir de plus en plus primordiale (et je m’en réjouis évidement). D’ailleurs Froome l’a compris, on a bien vu que l’an dernier il gagne sur une attaque en descente et un coup de bordure, c’était un athlète hors norme, c’est devenu un coureur cycliste a ce moment la, en tout cas dans mon esprit. En revanche cette année, même si Froome à pris de l’avance dans le premier chrono, il n’a montré aucune supériorité sur les autres etapes. Aujourd’hui il n’a laché personne dans la montée, et dans la descente il c’est fait décroché. Je comprend totalement l’attitude d’astana de rouler derriere Bardet avec froome, y’a un adversaire devant, on va le chercher, pour moi… Lire la suite »
gougi
gougi

je partage votre totalement votre opinion, y compris bien sûr sur Valverde, mon seul bémol c’est que j’ai le sentiment que Froome a programmé son pic de forme pour la troisième semaine, qui a toujours été ( c’est relatif ) son point faible. de plus je crois qu’il vise la vuelta . Pour ce qui concerne Uran c’es vrai q’hier ol a été impressionant, tiendra t’il jusqu’au bout ? … Le double fulgsang, Aru me semble plus armé, et Vinokourov est un sacré roublard. Pour Quintana, je ne suis pas sur qu’il puisse remonter, surtout avec une équipe qui a été explosé ( même avec Bétancourt a son meilleur ! )
Quand a Contador, ce qui m’attriste le plus c’est qu’il donne raison a Tinkov ! dont la haine pour Contador est vraiment bizarre

Lepere_spicace
Lepere_spicace

« (…) Aujourd’hui il n’a laché personne dans la montée (…) »
Lorsque Froome a accéléré, il me semble que Aru et Bardet commençaient à être lâché …
Comme je l’ai déjà mentionné ici il y a quelques semaines sur un autre article concernant le concernant, Froome a délibérément retardé son pic de forme en vue du doublé Tour – Vuelta cette année. Il l’avait d’ailleurs dit dès le début d’année. Et je pense qu’il va assommer le tour dès l’étape vers Peyragudes …

Dirtuk
Dirtuk
Moi aussi il me semble que froome a décalé son pic de forme. Mais pour le coup j’évite de me baser sur ce qui me semble mais plutot sur ce que j’ai appris des précédentes éditions. Sa (trés) relative faiblesse en 3eme semaine est un constat, pas une supposition. il y’a encore pas si longtemps on présentait Quintana et Froome comme les meilleurs coureurs de 3 semaines. les deux ont tentent un doublé cette année, on a vu pour le premier cités que c’été difficile a gérer. Peut etre que la preparation differente de Froome sur ce TDF va changer les chose. Moi je pense qu’on ne peux pas simplement décaler un pic de forme. En général quand on dit ça, c’est qu’on allège la charge de travail avant l’objectif, en se servant de la premiere partie du tour pour faire de l’intensité. La pluspart du temps les coureurs s’y cassent les dents parce que faire une séance de travail intensif de 5h, et mettre les jambes en l’air pendant le reste de la journée, c’est pas pareil que de faire de l’intensité en course, et de passer la fin de journée entre protocoles, interviews, et transferts…On maitrise beaucoup moins… Lire la suite »
gougi
gougi

pointu votre analyse, si vous avez raison on peut avoir du suspens ! pour moi c’est toujours Aru !

R60
R60

Quel edito! Incroyable cette rivalité naissante entre Aru et Froome

chris83
chris83

Quelle étape! La légende du cyclisme n’est pas près de s »éteindre. La renaissance du cyclisme français se confirme avec tous ces tricolores à l’attaque depuis deux jours;

wpDiscuz