Le nombre de motos sur les courses pose question après les incidents de plus en plus régulier à déplorer - Photo ASO / G. Demouveaux
28 mars 2016
Par  Robin Watt 

Trop c’est trop !

Quatre ans et dix mois. C’est le temps qui s’est écoulé entre le décès de Wouter Weylandt, sur le Giro 2011, et celui d’Antoine Demoitié, ce dimanche sur Gand-Wevelgem. Ce sont les deux derniers accidents mortels survenus en Europe lors de courses professionnelles. La différence ? Ce dimanche, une moto était impliquée. En tombant sur le coureur de l’équipe Wanty-Groupe Gobert, elle lui a été fatale. Un accident de trop, celui qui doit faire réagir.

Un appel à l’aide

Greg Van Avermaet sur la Clasica San Sebastian, Peter Sagan sur la Vuelta, Stig Broeckx sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Tout ça en moins d’un an. Les coureurs renversés en course par des motos suiveuses sont de plus en plus nombreux. Il y a quelques années, ça n’arrivait pas. Aujourd’hui, c’est devenu régulier. L’incident qui a touché Antoine Demoitié sur les routes de Gand-Wevelgem, peut-être plus que la colère, suscite lui l’émotion. Il était un jeune coureur de 25 ans plein d’ambition qui venait de découvrir le World Tour ; et l’élite du cyclisme mondial l’aura stoppé dans son élan. Le motard « responsable » du drame était expérimenté : il conduisait sur les routes belges depuis plus de 20 ans. Tout ça est finalement un accident bête. Qui pose pourtant de nombreuses questions. Pourquoi y’a-t-il tant de motards sur les courses ? Entre l’organisation et les médias, c’est une dizaine voire parfois une quinzaine de motos qui suivent et précèdent le peloton et les échappées. Dans des conditions parfois limites.

Van Avermaet a laissé filer une victoire en étant renversé. Sagan, lui, a simplement piqué un coup de sang, mais s’en est sorti avec des égratignures. En revanche, Broeckx a eu droit à une clavicule et une côte cassées. Et pour Demoitié, le bilan est le pire qui puisse exister. Alors, à quand la prise de conscience ? Les organisateurs ne sont-ils pas dans l’obligation de réagir ? Les cyclistes prennent chaque jour des risques en allant s’entraîner. Le décès – encore ! – de Romain Guyot, percuté par un camion il y a quelques semaines, en est un tragique exemple. Faire du vélo est au départ quelque chose de simple. Ca va devenir un exploit. Il est presque impossible de sensibiliser tout le monde. Sur les routes, l’irrespect est partout, et les campagnes de prévention ne l’éradiqueront jamais complètement. Mais alors faisons au moins en sorte qu’en course, les coureurs soient en sécurité ! Les chutes sont assez nombreuses comme ça : les motos – ou les voitures – n’ont pas besoin d’en rajouter.

« Réagissons, réagissez ! »

Evidemment, aujourd’hui, toutes nos pensées vont à la famille et aux proches d’Antoine Demoitié. Mais très vite, il va falloir penser à tirer les enseignements de cet accident. Pour qu’il ne soit pas vain. Beaucoup de coureurs, déjà, ont réagi. Limiter la vitesse des motos en course, mettre en place des zones précises pour dépasser le peloton, réduire simplement le nombre de véhicules suiveurs, ou faire en sorte que les motards soient tous d’anciens cyclistes ayant passés un examen : les propositions sont nombreuses. Certaines illusoires, certes, mais dans tout ce que propose le monde du vélo, il y a des idées à prendre. L’UCI ne doit pas et ne peut pas faire la sourde oreille. Les incidents sont aujourd’hui trop fréquents. Les paroles, pour avancer que tout est fait pour la sécurité des coureurs, sont entendues. Les actes, eux, sont attendus. Jérôme Pineau, sur Twitter, a tout résumé : « Mourir en pratiquant son sport, sa passion, n’est plus acceptable. Réagissons, réagissez ! Il y a trop d’anges cyclistes. »

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Trop c’est trop !"

Me prévenir
avatar
gougi
gougi

Il faut peut être tempérer notre légitime indignation, en l’occurrence le coureur était tombé avant ,et le motard pourtant a priori expérimenté, n’a pu l’éviter. Donc on ne se trouve pas dans la même configuration que celles que vous évoquiez. Ce qui n’enlève rien a la réalité de la présence pour le moins dangereuse de motards qui pour certains ne maitrisent pas leur engins, ou surtout n’ont aucune connaissance de la pratique cycliste ( on devrait peut être embaucher d’anciens coureurs, pour qui la reconversion n’est pas facile, pour piloter )

Nicolas
Nicolas

On est bien d’accord, le motard ne l’a pas fait tombé (cette fois). Personne ne l’accable, mais c’est bien lui qui l’a tué !
Les chutes font parties de la course, pas les photographes et autres médias, vips,…

gougi
gougi

je ne suis pas un spécialiste de la moto, mais est ‘ton obligé d’avoir des motos aussi  » énormes » 125 cm 3 ne serait pas suffisant ?

gougi
gougi

il ne l’a pas tué !!!! il est responsable en dernier ressort de son décès, ce n’est pas la même chose ! le coureur avait chuté avant…pourquoi a t’il chuté ? quelqu’un est t ‘il responsable de sa chute ? ect … Malheureusement toute une série d’évènements ont amenée a ce tragique accident . A vous lire, le chauffeur s’est levé ce matin là en se disant tiens j’vais m’faire un cycliste !!! on n’a pas tous les éléments en mains, donc inutile de lui jeter l’opprobre avant de savoir ; de toute façon , la sécurité des coureurs est a revoir complètement, des protocoles doivent être signé pour obliger les organisateurs a s’y tenir. .

Nicolas
Nicolas

Je pense que vous n’avez rien compris à mon commentaire ni au ton de l’article, je ne vais pas insister plus…

Pierogélatour
Pierogélatour
Une enquête est en cours, donc avec un peu de chance, et si une caméra à pu filmer l’incident, on saura peut être si cet accident était évitable ou pas. Bien sûr que l’on ne doit pas charger le pilote outre mesure -il est évident qu’il n’a pas fait exprès de tuer un cycliste. En revanche quand je lis qu’il faudrait « tempérer » notre indignation j’ai envie de chialer. Ou d’hurler c’est selon… Quand bien même cet accident ait pu être inévitable et que les règles de sécurité ne soient pas mises en cause… Quand bien même le cyclisme est un sport inévitablement dangereux, pratiqué par des passionnés qui risquent leurs vies…. Il y a quand même des dizaines d’incidents depuis plus de 3-4 ans qui témoignent d’une inconscience folle. D’un grand je-m’en-foutisme vis à vis de la vie des coureurs. L’article en cite quelques-uns, mais rien que l’année dernière, il y a aussi Jesse Sergent et Chavanel percutés par une voiture suiveuse dans le tour des Flandres. Brammeier puis deux autres coureurs qui percutent des suiveurs à 70 km/h au tour d’Utah. Le passage à niveaux du tour de France. Sans oublier des p… de PIQUETS EN BÉTON EN PLEIN… Lire la suite »
gougi
gougi

je me repète on ne peut pas accuser ce motard, sans connaitre les tenants et les aboutissants. notre indignation est légitime, mais qu’elle soit légitimé par la raison.
a priori ce motard avait , à .. de l’expérience. et encore une fois ce n’est pas lui qui a provoqué la chute du coureur. Prenons un exemple;vous êtes sur la route, à bord de votre voiture avec un passager ( ce n’est qu’un exemple ), un daim surgit sur la route , votre premier reflexe est de l’éviter, vous faites un écart, une embardée, un tonneau avec votre voiture,… votre passager est tué. question vous l’avez tué ?

Pierogélatour
Pierogélatour

Bonjour gougi.
Quand on répond à un commentaire, le minimum c’est de le lire.

Je ne parle pas du motard, ou à peine.
Mon commentaire pointe du doigt les dizaines d’autres incidents ou la sécurité des coureurs n’a pas été respectée…
Je le répète, le cyclisme comporte des risques inévitables. mais mourir à cause de la stupidité d’un organisateur ou d’une institution, et bah c’est con voilà tout. Que ce soit le cas de Demoitié ou pas n’y changera rien.
Bonne soirée à tous

gougi
gougi

je suis d’accord avec vous , et j’ai conscience de l’urgence de signer des accords avec les différents partenaires pour protéger les coureurs , le contraire serait extremement dommageable pour ce sport. la réalité économique n’autorisant pas tout , et certainement pas de prendre les coureurs pour des quilles . désolé de vous avoir contrarié ce n’était pas mon souhait, d’autant que je partage totalement votre avis

Lepere_Spicace
Lepere_Spicace

@gougi …

Vous le faites exprès je suppose ? (Re)-Lisez bien l’article, puis essayez de comprendre ce que l’auteur veut dire et arrêtez de hurler à tout bout de champ des choses … Personne n’a accusé le motard d’avoir tué qui que ce soit ! Si vous n’aviez pas compris cela en lisant l’article alors re-relisez le encore et encore une fois … Et au final, si vous ne l’aviez toujours pas compris, alors passez aux autres articles. Il y en a suffisamment assez sur ce site …

gougi
gougi

autant pour moi , ce n’était pas a vous que s’adressait le message, erreur d’envoi , et lmes excuses, mais a Nicolas ( qui lui affirmait que le motard l’avait tué) et sur internet quand on hurle on écrit en MAJUSCULE.je ne hurle jamais ça use le clavier !

chris83
chris83

Dimanche noir avec deux décès de jeunes coureurs sur Gand Wewelgem et sur le Critérium International, après celui du jeune Guyot à l’entrainement. Et bien d’autres liés au cyclisme tout au long des années. Rappelons nous la tragédie frôlée par les coureurs de Giant à l’entrainement.Des causes différentes qui interdisent une solution miracle. Mais s’il est vrai que s’il faut limiter au maximum le nombre de véhicules suiveurs, autos et motos, n’oublions pas que ces mêmes véhicules servent: 1. à la sécurité des coureurs 2. à leur dépannage 3. au contrôle de la régularité de la course. A un moment donné, lutter dans un sens amènera des problèmes dans l’autre sens.

Baboutox
Baboutox
Déjà on pourrait se débarasser des motos photographes, le métier de photographe est très utile en général mais dans le cyclisme pas tant que ça. En plus ils se comportent plus comme des paparazzis du morbide qu’autre chose les voir doubler des groupes de coureurs à toute vitesse pour être sur d’immortaliser la douleur d’un coureur, leur attroupement à 7-8 autour du cycliste au sol en plus ils laissent leur motos sur le bord de la route donc le directeur sportif du coureur ne peut pas toujours y accéder facilement… Ils prennent les images de la moto caméra, ils font des captures d’image et pouf ils ont leur photos alors ca sera p’tet moins beau mais en vrai aujourd’hui y’a des moyens d’améliorer la qualité d’une photo et comme ca on supprime 10-12 motos d’un coup. On vire toutes les voitures VIP parceque que c’est contre l’idéal de ce sport qui est que tous bourgeois ou prolo se tienne pareil sur le bord de la route et c’est ça qu’est beau dans le cyclisme justement y’a pas les carrés VIP des stades (enfin y’en a de plus en plus au départ et à l’arrivée de courses et c’est déjà dégueulasse… Lire la suite »
chris83
chris83

Il est sûr qu’il faut réduire au maximum tout ce qui n’est pas sécurité: une seule moto photo, un seul véhicule VIP… Quant aux journalistes, la qualité des images est telle ( Enfin en France et en Belgique, pour l’Italie et l’Espagne c’est autre chose) que leur présence sur la course n’est plus vraiment indispensable et surtout pas en moto. Un seul véhicule assistance par équipe là où il y en a deux avec peut être plus de voitures d’assistance neutre; Et aussi interdire le ravitaillement du coureur à la voiture en supprimant au passage cette stupidité choquante du « bidon collé ».