Deuxième de Paris-Roubaix l'an dernier, Tom Boonen a prolongé de quelques mois avec Quick-Step pour revenir sur l'épreuve - Photo Mathilde L'Azou
15 janvier 2017
Par  Robin Watt 

La retraite à l’esprit

L’intersaison a été un carnage pour le peloton : Cancellara, Rodriguez, Wiggins, Schleck, Péraud, Hesjedal, ils ont tous raccroché le vélo. Mais ce n’est pas fini. Fin 2017, il y en aura d’autres. Certains ont déjà annoncé la date de leur dernière course, d’autres décideront en cours de saison de quoi sera fait leur avenir. Mais il faut se préparer à leur dire au revoir.

Tom Boonen, 36 ans

Il aurait été beau que le Belge termine sa carrière en même temps que son grand rival Fabian Cancellara, mais le Suisse a préféré prendre quelques mois d’avance. C’est donc contre la jeune garde que Boonen va se battre, une dernière fois, au printemps. Deuxième de Paris-Roubaix en avril dernier, il n’a souhaité prolongé l’aventure que pour s’offrir une nouvelle chance sur l’Enfer du Nord. Il veut devenir, avec cinq succès, le seul recordman de victoires – pour le moment, il est à égalité avec Roger De Vlaeminck. Mais le 9 avril prochain, une fois le tour et demi accompli sur le vélodrome, « Tommeke » en aura terminé. Une page va se tourner. « Je sais ce que Tom ressent, a confié Johan Museeuw à la Dernière Heure. D’un côté tout est pareil car cela reste comparable aux hivers précédents. Il s’est soigné, il a fait attention à ce qu’il mangeait, il s’est entraîné normalement, il a effectué les stages, il y a la présentation de l’équipe, les interviews. Mais d’un autre côté, tout est fait pour la dernière fois. Et tout le monde le lui rappelle, et ça va durer jusqu’à Paris-Roubaix ! Les années précédentes, on n’en était jamais sûr, maintenant, on le sait, c’est la dernière fois. »

Thomas Voeckler et Sylvain Chavanel, 37 ans

L’Alsacien s’est offert un peu plus de rab que Boonen, annonçant qu’il arrêterait sa saison et sa carrière au terme du Tour de France. Treize ans après s’être révélé au grand public en portant le maillot jaune pendant dix jours, il s’offrira une tournée d’adieux. « Le Tour m’a tout donné, alors je m’arrêterai là où tout a commencé, avait-il expliqué à L’Equipe en septembre dernier. Ca me travaillais, j’en perdais le sommeil. Et puis, un jour, ça m’est apparu comme une évidence. Je me suis dit : ‘’Tu fais un dernier Tour et tu arrêtes.’’ » Reste à savoir s’il sera suivi par l’autre vedette du cyclisme français des dernières années, Sylvain Chavanel. Il y a quatre ans, lors de la présentation de l’équipe Quick-Step, le garçon avait parlé de la retraite. « Je ne compte pas rouler jusqu’à es 40 ans. C’est trop vieux, assurait-il alors. Mais je roulerai jusqu’à 38 ans. » Comme Voeckler, c’est l’âge qu’il aura au terme du prochain Tour de France.

Samuel Sanchez et Haimar Zubeldia, 38 et 39 ans

Les deux larrons ont connu leurs plus belles heures chez Euskaltel. Puis ils ont été voir ailleurs. Zubeldia, cinquième du Tour de France en 2003 et 2007, l’a fait par choix. Sanchez, deuxième de la Vuelta en 2009 et de la Grande Boucle en 2010, y a été contraint après le départ du sponsor basque. Mais tous les deux ont su rebondir, chez Astana puis Radioshack (devenue Trek) pour le premier, chez BMC pour le second. Et aujourd’hui, la fin de leur longue carrière approche. En avril prochain, le Basque Haimar Zubeldia, qui vit sa vingtième saison chez les pros, fêtera ses 40 ans. L’Asturien Samuel Sanchez, lui, soufflera ses 39 bougies dans moins de trois semaines. Avec parfois une pensée pour la retraite. Mais pas encore l’envie. « Pourquoi est-ce que je ne continuerai pas de courir ? J’ai la motivation pour poursuivre une année supplémentaire », confiait « Samu » il y a quelques mois. Reste à voir, pour les deux anciens, si prolongation il y aura. Parce qu’à leur âge, chaque saison qui passe amène une nouvelle réflexion.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La retraite à l’esprit"

Me prévenir
avatar
pat
pat

J’ai suivi toute la carrière de Tom Boonen et j’ai vibré à chaque victoire . Il y a eu quelques bas mais beaucoup de haut aussi . Sa science de la course , sa passion des pavés et son charisme vont nous manquer . C’est un garçon sympa et attachant . Je lui souhaite le meilleur pour ses 3 derniers mois dans le peloton . J’espère qu’il pourra remporter encore quelques belles courses avant de pendre son vélo au clou . Remporter un cinquième pavé serait vraiment fabuleux .

loutrejoyeuse
loutrejoyeuse

Sanchez 2eme du tour 2010, ca à beau être vrai après déclassement ca m’a quand même surpris en lisant l’article.

wpDiscuz