Regard dans le vide après l'arrivée à Bormio, Tom Dumoulin a sauvé son maillot rose mais a perdu beaucoup - Photo RCS Sport
23 mai 2017
Par  Robin Watt 

Pas comme ça

On parlait d’étape reine, on attendait que les grimpeurs s’emploient pour faire vaciller Tom Dumoulin. Et le maillot rose a bel et bien perdu gros, mais pas comme on le souhaitait. Le Néerlandais n’a rien concédé à la pédale, mais a été victime de problèmes gastriques. On espère que le Giro ne se jouera pas là-dessus.

Déception et colère

Il reste 32 kilomètres, l’ultime ascension est toute proche, et Tom Dumoulin met pied à terre. Il couche son vélo, retire son casque et son maillot, saute dans le fossé. Malade, il baisse son cuissard et se soulage. Par respect, le réalisateur italien repasse immédiatement sur la tête de course, mais tout le monde a compris : le leader du Tour d’Italie va vivre un calvaire jusqu’à Bormio. Devant, Franco Pellizotti roule pour Vincenzo Nibali, et tout le groupe des favoris continue de faire sa course. Rien de plus logique. Un problème gastrique est un fait de course. Mais un fait de course tellement injuste, d’autant plus pour un Tom Dumoulin bluffant depuis deux semaines et qui comptait pas loin de trois minutes d’avance sur ses poursuivants ce matin. A l’arrivée, le maillot rose s’en sort et conserve une trentaine de secondes sur Nairo Quintana. Déjà un exploit.

Depuis qu’il a pris la tête de la course, on ne cesse de pointer du doigt la faiblesse de son équipe Sunweb. Elle a été criante vers Bormio. Après son incident, Tom Dumoulin a dû se débrouiller bien seul après que Laurens Ten Dam ait pris quelques courts relais. Et il a réussi à limiter la casse, concédant à peine plus de deux minutes à Vincenzo Nibali et Nairo Quintana. Pas de quoi atténuer la frustration à l’arrivée. Au micro de L’Equipe, il lui est demandé s’il est déçu ou en colère. La réponse est pleine de sincérité : « Les deux, assure le Néerlandais. Avec les jambes que j’avais, je n’aurais certainement pas perdu deux minutes à la pédale aujourd’hui. Si vous regardez, je suis monté seul depuis le pied de la dernière montée et je ne perds que deux minutes. »

Toujours leader, donc favori

Alors oui, c’est la course, et elle ne sacre pas toujours le plus méritant. Mais depuis la montée du Blockhaus, Tom Dumoulin s’était attiré tellement de sympathie – et d’admiration, aussi – qu’on était tous un peu attristés de le voir dans cette situation, ce mardi. Il y a un an et demi, sur la Vuelta, il avait tout perdu la veille de l’arrivée : parce que Fabio Aru avait été capable de l’isoler et de le lâcher. Cette fois, ses adversaires n’ont rien fait pour lui reprendre du temps : ils sont revenus dans la course au maillot rose avec pas mal de réussite. Pas le plus rassurant pour eux malgré tout : à partir de jeudi, quand va se poursuivre la bagarre, ils se rappelleront qu’ils n’ont encore jamais mis Dumoulin en grande difficulté sur ce Giro. Le Néerlandais, encore leader, sait lui qu’il est encore loin d’avoir perdu. C’est pour ça qu’il s’est accroché jusqu’au bout aujourd’hui.

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Pas comme ça"

Me prévenir
avatar
rolfsorensen
rolfsorensen

Quant à Pinot, la montagne accouche encore d’une souris : tellement décevant…

David Brabyn
David Brabyn

Les jours de repos sont toujours un problème pour lui.

kilmarnok
kilmarnok

Quand même Pinot….le mec il est leader d’une équipe worldtour, une équipe qui investit énormément sur lui et le gars ça fait plusieurs années qu’il arrive sur tout ses gros objectifs « pas à 100% », ça craint quand même, y’a un gros soucis.

Flo
Flo

Je pense plutôt qu’il est intrinsèquement un ton en dessous de Nibali ou de Quintana. Il ne donne pas l’impression d’être hors de forme puisqu’ hier, il termine avec Yates, Mollema… qui sont tout de même de très bon coureurs. Il lui en manque juste un petit peu pour être tous les jours à la lutte avec les tous meilleurs. A mon sens, il ne faut pas l’accabler parce qu’il ne réussit pas toujours à suivre ces coureurs, il fait de son mieux avec ses moyens et s’il ne sera sans doute jamais un grand ( j’aimerais me tromper), il fait d’ores et déjà partie des très bons coureurs de Classement général.
Et puis rien n’est encore fini pour le podium, ceux qui le précèdent peuvent aussi connaître une journée difficile.

Christof
Christof

D’accord avec Flo. Pinot montre ses « limites ». Ce n’est pas de la méchanceté envers lui mais un avis objectif. C’est un très bon coureur, il sera toujours placé mais remporté un GT sera l’exploit de sa carrière. C’est tout ce que je lui souhaite évidemment ! Allez Pinot

kilmarnok
kilmarnok

« Non, non je pense pas pas parce qu’après 6h30, le jour de repos on y repense plus de trop, c’est juste que depuis quelques jours, je ne suis pas à 100%. »

Pinot aprés la course.

Flo
Flo

Il est possible qu’il se sente moins bien que les jours précédents mais je pense malgré tout qu’il a un peu moins de talent que Nibali ou Quintana. Ce dernier se déclare affaibli par sa chute mais ça ne l’empêche pas d’être supérieur à Pinot. Je dis ça alors que j’admire beaucoup Thibaut et que j’espère qu’il marchera un peu mieux ces prochains jours. Après tout, il y a parfois des surprises et ce n’est pas toujours le plus fort sur le papier qui gagne.

David Brabyn
David Brabyn

« …dommage qu’il y ait une journée de repos parce que c’est toujours compliqué… »
Pinot avant la première journée de repos.

;)

gougi
gougi

absolument, on est tellement à la recherche d’un grand champion Français, qu’on encense le premier coureur montrant des qualités , comme pinot ou Bardet, mais ils n’ont pas le petit plus qui leur permettrait de figurer au sommet du classement . le pire exemple c’est Pierre Rolland, que l’on a monté au pinacle, et dont on voit les énormes faiblesses . On ne leur rend pas service . Seul surement ,Alaphilippe, pourrait dans son registre être le porte drapeau du cyclisme Français. Du moins je le souhaite car j’adore ce coureur et je suis donc totalement partial

gougi
gougi

Pierre Rolland vient de me faire mentir ! belle victoire de sa part sur cette étape du Giro

Vir
Vir
@kilmarnok il est 4ème au général, à portée du podium, qui était son objectif (ambitieux vu le plateau), assorti d’une victoire d’étape qui peut être encore jouable… Il a déçu certes (à la mesure des attentes élevées, parfois trop aussi), mais c’était une étape particulière hier, il limite la casse dans ses jours moyens, il n’est pas vraiment hors du coup, pas de quoi s’alarmer même si sa déclaration à l’arrivée n’est pas très encourageante (mais à mettre sur le coup de l’amertume aussi). On fera les comptes dimanche. Si vraiment il a planté son Giro, il faudra vraiment s’interroger sur ses limites en grand tour (pics de forme mal préparés ? capacité à tenir 3 semaines ? mental ? perte de qualités naturelles à force de devenir complet ? tout bêtement manque de « caisse » sur de telles étapes après une longue coupure et pas de général joué à fond sur 3 semaines depuis 2014 ?) Mais on n’en est pas là, et sur tous ces points (sauf le dernier) il a déjà donné des garanties excluant une explication simpliste. Pour ses objectifs par rapport à l’investissement de son équipe, c’est assez injuste : oui le Tour demeure son gros… Lire la suite »
pat
pat

Quoi qu’il arrive on pourra dire que Dumoulin aura laissé une trace de son passage sur les routes de ce Giro !!!
Ce serait quand même décevant de voir Quintana gagner sans avoir rien tenté mais juste grâce à une défaillance du leader . Ceci dit les rivaux de Tom Dumoulin n’y sont pour rien si ce dernier a des problèmes gastrique . L’étape était longue et difficile fallait encore avoir les jambes pour attaquer dans la dernière montée . On n’aurait préférer plus de spectacle mais les favoris ont simplement été humain , on ne peut pas leur reprocher . Nibali a fait une belle fin d’étape et a pris tous les risques dans la descente . Il était complètement cuit après l’arrivée , cela démontre à quel point cette étape était usante .

gougi
gougi

Ce qui est rassurant c’est que l’on a vu des coureurs logiquement fatigués ! pour ce qui est de Dumoulin, les problèmes gastriques font partie de la gestion de l’alimentation, donc s’il perd a cause de ça , ce n’est pas une injustice, d’autant qu’il a déjà eu ce problème a partir de 2000 m , donc il y a peut être une faute dans la gestion alimentaire du coureur. le staf médical devait le savoir. maintenant c’est peut être ingérable ? j’ai déja eu un soucis similaire, et je suis surpris qu’il soit remonté en selle..;si j’ose dire aussi vite .. et je me suis arrété plus d’une fois . je parie que demain, il va exploser le peloton

chris83
chris83

D’accord avec Gougi. Pinot ( comme Bardet) est un très bon coureur mais pas visiblement un « fuoriclasse » du niveau Nibali-Quintana-Froome . Ce qui ne veut pas dire qu’il ne gagnera jamais un grand Tour, si toutes les planètes sont alignées. Quant à Dumoulin, il faut que son équipe lui recrute deux ou trois solides équipiers. Il a déjà perdu une Vuelta à cause de ça.