De juin jusqu'à septembre, nous avons tenté de vous proposer le meilleur contenu : avec ses coups de maître et ses ratés - Photo ASO
10 octobre 2017

On débriefe notre été

Depuis la fin du Giro, nous avons publié pas moins de 225 articles pour vous relayer nos opinions et nos émotions sur l’actualité du peloton. En cette fin de saison, c’est l’heure de revenir avec du recul sur ce fil quotidien et en démêler quelques nœuds.

On vous l’avait dit : Le réveil d’Astana

Dès le début du Dauphiné, nous avions pris la peine d’écrire un article sur le nécessaire rebond de l’équipe kazakhe, quelques semaines après le tragique accident qui a entraîné le décès Michele Scarponi et un Giro passé dans l’anonymat. Nous nous étions pas trompés. Avec dix-sept victoires en quatre mois, Astana a été prolifique, en particulier sur les courses à étapes. Jakob Fuglsang a emballé le Dauphiné avant que les deux stars, Fabio Aru et Miguel Angel Lopez, blessés au printemps, brillent sur le Tour de France et la Vuelta. Le jeune colombien, qui était presque reparti de zéro après huit mois d’absence, a même suscité les espoirs les plus fous dans notre rédaction, mais Superman était un peu court pour exaucer tous nos souhaits dans la dernière semaine du Tour d’Espagne.

On a été franchement mauvais : Les pronostics du Tour

Nous avons déjà réalisé un retour sur ce sujet précis, mais quand même, il aurait été bête de ne pas le mentionner une nouvelle fois. On essaie d’apporter de l’expertise et quand vient le moment de se prononcer, on est plutôt à côté de la plaque. Sans parler de ceux victimes d’une chute, nous nous sommes emballés sur Majka, Chaves ou Contador (ne manquez pas notre débriefing sur le Pistolero). On verra l’an prochain si on a appris de nos erreurs.

On aurait pu se faire des sous : Groenewegen à Paris

« Un conseil d’ami ? Pariez sur une victoire de Dylan Groenewegen dimanche prochain sur les Champs-Elysées. La cote sera probablement forte, et vous pourriez bien toucher le jackpot. Marcel Kittel, Arnaud Démare, Mark Cavendish et Peter Sagan étant partis, le jeune néerlandais de la Lotto-Jumbo pourrait bien être l’ultime surprise de ce Tour 2017. » Mon camarade Baptiste Allaire, 48 heures avant, connaissait déjà le dernier vainqueur d’étape de la Grande Boucle. D’autant que le sache, il n’avait pas parié pour autant, c’est vraiment dommage. Il a au moins eu la satisfaction d’avoir raison. Surtout que son compagnon de route sur le Tour n’avait pas eu le nez aussi creux au moment de se rendre autour du bus des Lotto-Jumbo. Théo Sorroche avait misé sur une hype George Bennett, celle-ci s’est achevée le lendemain de la publication de l’article avec un abandon, suivi d’un autre sur la Vuelta.

On n’était pas si loin du compte : La victoire de Denifl

Au départ du Tour d’Espagne, nous nous étions demandés si, à la manière d’un Lilian Calmejane, un coureur d’une équipe invitée serait capable d’aller chercher une étape. Nous avions isolé quatre profils prometteurs. Jetse Bol, le Néerlandais de Manzana Postobon, a brillé en première semaine en se glissant à trois reprises dans les dix premiers de la journée, mais c’est bien le seul de notre quatuor à avoir vaguement donné crédit à notre article. Néanmoins, nous avions bien fait de se poser la question car Stefan Denifl a réalisé un magnifique numéro sur la terrible ascension du Los Machucos. L’Autrichien d’Aqua Blue Sport avait même douché Alberto Contador, comme quoi, on avait mis le doigt sur quelque chose.

On ne s’est pas trop mouillé et on a eu raison : Le triplé de Sagan

En septembre, nous avons été minimalistes au sujet des Championnats du monde. Hormis les rubriques récurrentes (rétro et stats), nous n’avons publié que trois articles en amont de la course en ligne. Un pour évoquer la position de l’équipe norvégienne qui s’est hissée en deuxième place grâce à Alexander Kristoff, un autre pour débattre de la capacité de Julian Alaphilippe à dynamiter la course, chose qu’il a su faire malgré un résultat frustrant (10e) et un dernier pour dire que c’est à Bergen que Peter Sagan pouvait s’inscrire dans la légende du sport, ce qu’il a fait pour une petite roue. C’était peu, mais au moins, nous avions l’essentiel. Nous regrettons de ne pas avoir pu en faire autant sur Benoît Cosnefroy, nouveau champion du monde chez les espoirs, mais nous devrions nous rattraper prochainement.

Nous testons encore ce format, nous sommes donc à l’affût de vos remarques afin de le développer et éventuellement d’en faire une rubrique régulière de la Chronique du Vélo.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "On débriefe notre été"

Me prévenir
avatar
beaude
beaude

merci pour tous ces articles toujours pertinents! Peut-être pourriez-vous:
_ insérer des « sondages » dans certains de vos articles
_ des « reportages » (épreuves cyclo sportives, raids touristiques ou autres auxquels vous participeriez)
_ des biographies de coureurs actuels afin de mieux les connaître (famille, hobbies…)
_ des articles Et si…? pour revisiter et réécrire l’histoire d’une course, la carrière d’un coureur à partir d’un événement qui aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre.

Robin Watt

Soyez sûrs qu’on prend note des suggestions.

Par contre, les sondages sont déjà présents régulièrement, dans nos articles Débats.

beaude
beaude

C’est exact, je m’en suis rendu compte ensuite…

wpDiscuz