Nairo Quintana a tenté le doublé Giro-Tour, sans succès : en juillet, il n'a même pas intégré le top 10 du général - Photo ASO
Bilan 2017
En cette fin de saison, l’heure des bilans est venue. La Chronique du Vélo a passé au crible l’exercice 2017 de chaque équipe, chaque rédacteur a livré sa note sur vingt permettant de faire une moyenne puis d’établir un classement. Des notes subjectives, basées sur les résultats mais aussi les effectifs et les objectifs annoncés en début d’année, qui prêtent forcément au débat. On attend donc de connaître vos avis.
26 octobre 2017

Movistar n’aura pas passé l’été

12,5/20

Un duo de leaders de ce calibre devait mener l’équipe vers les sommets. Mais Alejandro Valverde a baissé le rideau dès le début de l’été, et Nairo Quintana s’est lancé dans un doublé irréalisable. La formation espagnole termine donc la saison sur un goût d’inachevé, en attendant l’arrivée de Mikel Landa pour 2018.

Le top : Alejandro Valverde

Comme une évidence. Sa première partie de saison a été parfaite. Onze victoires en trois mois, avec – entre autres – le Tour de Catalogne, le Tour du Pays Basque, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège. Plus que jamais roi des ardennaises, l’Espagnol s’est offert sa cinquième Flèche (un record) et sa quatrième Doyenne, une de moins qu’Eddy Merckx. L’emprise de l’âge ne semblait alors pas toucher Alejandro Valverde, et on le voyait déjà lever les bras à Ans en 2018. Mais une grave chute sur le Tour à Düsseldorf a tout remis en jeu. On a craint pour la suite de sa carrière, mais l’Espagnol est un battant, et sera de retour en 2018, avec de l’ambition. Le but ? Faire aussi bien que cette année. Avec une demi-saison de course, Alejandro Valverde est le quatrième coureur en nombre de victoires cette année, derrière les sprinteurs Fernando Gaviria, Marcel Kittel et Peter Sagan… Malgré son âge, il est et reste donc un homme fort pour Movistar.

Le flop : Nairo Quintana

On attend tellement de Nairo Quintana qu’on ne peut qu’être déçus par sa saison 2017. Certes, le Colombien a terminé sur le podium du Tour d’Italie, avant de doubler sur le Tour de France, conclu à la douzième place. La performance est honorable quand on connaît la difficulté de doubler et gagner Giro et Tour. Il y a quelques années, Contador avait tenté, en vain. Mais l’Espagnol avait au moins remporté le Giro. Nairo Quintana a lui terminé deuxième, sans briller. Certes, Tom Dumoulin était solide, mais le Colombien n’a jamais réussi, ni vraiment tenté de le mettre en difficulté. Sur le Tour, il a également déçu, toujours à la peine lorsque le rythme augmentait. Son attitude en course agace, et même décroché au général, il n’a presque pas attaqué. À 27 ans, l’enfant de Combita est censé être dans la force de l’âge. Pourtant, il a certainement fait sa plus mauvaise saison chez les pros.

La stat : 11

Le nombre de top dix cette saison de José Joaquin Rojas… qui n’a pas gagné en 2017. Sur la Vuelta notamment, il est tombé sur un Matteo Trentin impérial. En trois ans, l’Espagnol a levé 2 fois les bras… pour 42 top dix !

Les notes 2017

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Movistar n’aura pas passé l’été"

Me prévenir
avatar
pat
pat

Je me demande vraiment si Valverde pourra retrouver son top niveau la saison prochaine . Ce serait quand même surprenant qu’il puisse être toujours aussi dominant à 38 ans . J’avais déjà beaucoup de doute sur ce coureur mais là ce serait vraiment suspect . Movistar devrait quand même trouver de nouveaux grand leaders , Quintana est décevant et Valverde n’est pas éternel . Peut-être que Landa pourra en devenir un .

vincent3869
vincent3869

Parler de flop concernant Quintana me paraît un peu excessif. Certes il a déçu les attentes cette année, mais il a quand même 6 victoires au compteur dont la Tirreno et une étape du Giro. Et il a perdu le maillot rose le dernier jour pour seulement 31 secondes, ça s’est joué à trois fois rien. Alors certes, il a été transparent sur le Tour après 3 podiums en 3 participations, mais il a aura au moins tenté de doubler Giro et Tour.

vincent3870
vincent3870

31 sec, auxquelles il faut rajouter les 2 min où dumoulin est allé chier…
Sinon Quintana decoit parce qu’au final il s’est fait laminer sur le giro par Dumoulin alors qu’il est censé etre plus fort, contrairement a ses precedents TDF où il etait en dessous de Froome sur le papier et finissait pas loin.

Robin Watt

Je conçois que le flop pour Quintana est sévère, et c’est pour ça qu’on l’a en partie nuancé, en soulignant qu’il n’est pas le premier à rater ce doublé. Mais il n’empêche qu’au mois de janvier, il ambitionnait de gagner Giro et Tour, et qu’il n’en a remporté aucun, donc on reste très loin de l’objectif initial.

calbuth
calbuth

Étant donné que Quintana n’a jamais gagné le Tour même sans Giro, j’ai du mal à croire qu’il envisageait sérieusement le doublé Giro/Tour. Vu le parcours, sans sa chute initiale, Valverde était à mon sens le leader désigné sur le Tour chez Movistar, Quintana là en ambianceur dynamiteur… Sans viser le général, il devait quand même arriver sur le Tour avec une forme physique convenable, ce petit plus qu’il lui a manqué sur le Giro qu’il pensait sans doute pouvoir remporter sans être à fond. Échec et Dumoulin. J’espère que l’an prochain, il se focalisera sur un unique objectif, dans l’idéal le Tour car il reste un concurrent redoutable.

Gestas
Gestas

Cetrtes Quintana n’a pas répondu aux attentes sur le Giro,mais il fait 2e rien de honteux en ayant été diminué 1-2etapes clés…. Valverde continue de me gonfler,j’espère qu’il ne retrouvera pas son top niveau en 2018.. 2018 sera important pour Movistar au Giro ils auront du monde Landa aura la pression du résultat après 2ans sans relief chez sky, Valverde et d’autres l’epauleront. J’espère que Quintana changera son programme de juin avant tour,il serait temps. À voir la répartition des rôles sur certaines courses de mars, sur la Vuelta aussi notamment. Movistar a fait une erreur pour 2018, il fallait faire le maximum pour garder dowsett castroviejo. Un gars comme Sepulveda était pas indispensable notamment

Alexandre B.
Alexandre B.

Quand je vois la FDJ devant la Movistar dans ce bilan 2017, je peine à comprendre. L’équipe espagnole a certes spectaculairement souffert depuis juillet, il n’en reste pas moins qu’elle a quasiment gagné toutes les courses qu’elle pouvait réellement espérer remporter entre février et mai.

Reg
Reg

Je pense qu’ils notent relativement aux attentes sur le papier. Valverde + Quintana, c’est plus costaud que Pinot + Démare.

Robin Watt

Comme l’a justement souligné Reg, nous n’avons pas les mêmes attentes pour chaque équipe, et cela influe forcément sur la note. On doit tenir compte des effectifs, des objectifs annoncés. Que Movistar obtienne un podium de GT avec Quintana, c’était le strict minimum. Que Cannondale en fasse autant avec Uran, c’était complètement inespéré, donc ça n’a pas la même valeur au moment d’attribuer une note.

PinKou
PinKou

Quand même une saison correcte pour Movistar qui n’aura pas connu de gros flop. Quintana aurait pu gagner le Giro certes mais qui croyait vraiment au doublé ? Sinon Valverde a été stratosphérique jusqu’à sa blessure, des gars comme Castroviejo, Gorka Izagirre ou Jesus Herrada ont été très solides et pas que comme équipier, on a vu quelques jeunes prometteurs (Soler, Carapaz ou Sütterlin dans un autre registre) et Betancur est même redevenu coureur cycliste !
Le collectif est toujours aussi costaud et homogène, par contre en 2018 le plus dur sera peut-être de faire en sorte que les 3 têtes d’affiches s’entendent et se trouvent des objectifs qui conviendront à chacun.

wpDiscuz