Tout le monde pensait que le Coq irait à l'étranger. Il a surpris - Photo DR
Débat
18 juillet 2017
Grenoble

Coquard chez Pineau, une bonne idée ?

Le Coq va changer de poulailler, mais ne devrait pas changer de basse-cour. Le sprinter quitterait Direct Energie, son équipe de toujours, pour rejoindre la nouvelle structure montée par Jérôme Pineau, Vital-Concept. Alors qu’on l’attendait dans une écurie étrangère, ce choix étonne. Est-ce une si mauvaise décision comme beaucoup le sous-entendent ? La rédaction de la Chronique du Vélo en débat.

Un très mauvais choix, par Baptiste Allaire

Dimanche matin, la surprise était de taille. Les informations de l’Equipe envoient Bryan Coquard dans la nouvelle équipe de Jérôme Pineau, qui évoluera la saison prochaine en Continental Pro. Vraiment ? Cette décision a de quoi décevoir. lorsque le Coq a annoncé en mai dernier quitter l’écurie de Jean-René Bernaudeau, il avançait plusieurs arguments. D’abord, « donner un nouvel élan » à sa carrière. Quitter une Continental Pro française pour une autre, le défi n’est pas énorme. Aller à l’étranger ou même rester en France, mais en World Tour, pour se frotter à l’élite du sprint mondial, voilà une véritable aventure; Coquard semble préférer son confort dans une nouvelle équipe entièrement construite autour de lui. Les noms de Matteo Trentin, Johan Le Bon ou Kevin Reza reviennent souvent, mais l’équipe sera-t-elle aussi solide que Direct Energie, qui connait parfaitement son sprinteur ? Ensuite, le Nantais expliquait « rechercher la performance » en changeant de formation. Mais cette quête passe par une vraie concurrence, celle du World Tour évidemment, mais pourquoi pas interne, avec un rival dans la même formation. Découvrir une équipe avec de grands coureurs aurait pu aider Bryan Coquard à franchir un cap. Enfin, plus officieusement, le sprinteur français n’aurait pas apprécié l’absence des Direct Energie sur Milan Sanremo, course World Tour… à laquelle Vital-Concept n’est pas sûr de participer l’an prochain. Certes, Jérôme Pineau a annoncé que son équipe visait le World Tour d’ici à trois ans, mais rien n’est sûr dans le cyclisme. Aux risques et périls de Bryan Coquard.

Un choix compréhensible, par Théo Sorroche

Jérôme Pineau est un homme qui réussit. Sa reconversion à la radio et à la télévision a été un succès. Quand il nous disait il y a un mois et demi qu’il rêvait de diriger sa propre structure, nous ne pensions pas que ce serait si rapide. Mais l’ancien coureur aime surprendre, il a déjà franchi le pas, avec ambition. Ses relations nombreuses et soignées dans le peloton vont lui offrir une belle marge de manoeuvre pour faire progresser sa nouvelle équipe dans les années à venir. Bryan Coquard n’est que la première pierre, angulaire, d’un projet d’envergure. L’objectif est évidemment de participer au Tour avec le sprinteur en tête d’affiche. Jérôme Pineau devrait pouvoir attirer des coureurs de la trempe de Matteo Trentin, de quoi entourer le Coq d’une équipe extrêmement compétitive. Certes Coquard n’a pas pris le pari de partir à l’étranger pour tenter de progresser à l’aide de nouvelles méthodes. Mais les précédents réussis ne sont pas si nombreux et l’expérience, encore fraîche, chez la référence Quick-Step de son nouveau manager devrait lui permettre d’évoluer. Ce choix est néanmoins risqué pour Coquard, qui malgré des apparences de confort, se met en danger en restant en Continental. L’échec ne sera pas accepté. Néanmoins, dans une structure plus moderne, marchant moins à l’affectif, il pourrait enfin devenir ce coureur capable de remporter des étapes sur le Tour.

Coquard fait-il le bon choix ?

Voir les résultats

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Coquard chez Pineau, une bonne idée ?"

Me prévenir
avatar
gougi
gougi

ça ne lui donnera pas plus de talent ! il va rester en 2 ème catégorie en plus. quelqu’un pourrait t’il lui dire qu’il existe des course s que l’on appelle des classiques, et qu’il serait temps de trouver une équipe qui lui donnerait la possibilité d’y participer
je le crois réaliste, il se vante d’avoir le niveau des plus grands sprinteurs, mais au fond de lui il doit savoir que c’est faux. sinon il signerait avec une équipe qui pourrait lui donner sa chance, cannondale par exemple

Baboutox
Baboutox

Oui il s’est beaucoup vanté en début de carrière de pouvoir battre Kittel et les autres à la régulière mais maintenant il a 25ans et toujours pas la moindre victoire en WT forcément il commence à réfléchir.

chris83
chris83

Je pense que c’est un très mauvais choix pour Coquard dont la saison va dépendre des sélections obtenues par sa nouvelle équipe. Par exemple le Tour de France ne dispose que de 4 invitations pour les continentale pro. Or l’an prochain il y aurait au moins 5 équipes françaises dans cette catégorie: Cofidis, DirectEnergie, Fortuneo toutes trois sélectionnées cette année plus Delko Marseille toujours à la recherche d’une invitation plus la nouvelle équipe Pineau! Sans compter que l’Armée de terre et Aubervilliers cherchent à passer aussi en continentale pro! Il restera du monde sur le carreau d’autant plus qu’ASO se sentira peut être moralement obligé de retenir une équipe non française comme Wanty cette année. Et mon avis est qu’une équipe française qui a besoin d’un budget conséquent pour figurer en continentale pro ne peut tenir longtemps sans faire le Tour. Et n’oublions pas la même bagarre pour toutes les autres sélections: Paris Roubaix, Paris Nice, etc….
Ce que tente Pineau est vraiment digne de considération mais à brève échéance ce choix de carrière de Coquard serait incompréhensible….à moins qu’il ait des assurances que l’on ne connait pas.

Castabouin
Castabouin

Il y a des choses que je ne comprends pas. Pourriez vous nous rafraîchir la mémoire, SVP ?

J’ai l’impression de revivre le triste feuilleton Séché-Environnement tiraillée entre l’équipe BRETAGNE et Stéphane Heulot d’il y a quelques années, qui s’est soldée par la disparition de son équipe.

Des problèmes d’égos de dirigeants de ces équipes ? Ou des patrons de ces entreprises ? Ah, si on savait tout des coulisses et de Radio Peloton…

dirtuk
dirtuk

J’aime bien vos articles d’habitude, mais la….Comment est il possible pour un médias spécialiste de ne pas faire la différence entre conti et conti pro ?????
Surtout sur un sujet comme ça, en conti on peut pas prétendre aux invitation world tour, et dans le cas de coquard ça change absolument tout.

chris83
chris83

je ne comprends pas la réaction de dirtuk. Il n’est pas question d »équipe continentale pour Coquard, style Roubaix ou auber, encore heureux pour ce coureur qui veut faire de grandes courses. Mais même en continentale pro pour la nouvelle équipe Pineau en 2018, il va être très difficile de prétendre aux courses World Tour, vu la concurrence féroce que se livrent la vingtaine d’équipes de deuxième division pour les invitations. la seule certitude que peut avoir Coquard dans cette nouvelle équipe est de faire la Coupe de France, les 4 Jours de Dunkerque et Paris Tours!Et j’exagère à peine.

wpDiscuz