Cela fait maintenant 20 ans qu'un Français n'est pas arrivé avec le maillot jaune à Nice, sur la promenade des Anglais - Photo ASO / B. Bade
5 mars 2017

Paris-Nice : 20 ans de disette pour les Bleus

C’est un anniversaire dont on se serait bien passé. Cela fait désormais deux décennies qu’un Français n’a plus gagné sur Paris-Nice. Autant d’années où les Bleus, chiffres à l’appui, n’ont pas démérité.


En dix-neuf éditions de la course au soleil, les Français ont été plus ou moins proches de succéder à Laurent Jalabert, vainqueur en 1995, 1996 et 1997. Lui-même n’était pas loin du quadruplé lors de l’édition 1998 avant d’échouer à 40 secondes de Franck Vandenbroucke. Mieux encore, en 2000, Laurent Brochard a cédé la tunique deux jours avant l’arrivée à Andreas Klöden, victorieux pour sept secondes. Plus récemment, Arthur Vichot ou Tony Gallopin ont loupé le jaune pour une poignée de secondes. Entre deux, ça a parfois été le vide, notamment au milieu des années 2000 où seule une échappée pouvait permettre de ne pas repartir bredouille.


Avec 23 étapes et 12 classements annexes remportés sur la période, le bilan est plus qu’honnête, surtout depuis 2009. Ces dernières années, les Bleus ont réussi à rivaliser dans les sprints et à chiper des bouquets dans les étapes pour puncheurs.


Difficile d’envisager cette 75e édition comme celle qui mettra un terme à la disette tricolore. Sylvain Chavanel sera le seul français engagé à avoir connu le podium, mais le vétéran de Direct Energie n’a plus les jambes pour jouer le général. Arthur Vichot a préféré faire l’impasse après un mois de février chargé. Les difficultés proposées seront peut-être trop ardues pour que Tony Gallopin ou Julian Alaphilippe viennent se mêler à la lutte alors que celui qui aurait pu en bénéficier, Romain Bardet, a confié ne « pas être encore au niveau optimal ». Sauf surprise d’envergure, « Jaja » va encore devoir attendre pour se trouver un successeur.

Nos favoris

**** Alberto Contador, Richie Porte
*** Ilnur Zakarin, Ion Izagirre, Romain Bardet
** Daniel Martin, Steven Kruijswijk, Jakob Fuglsang
* Julian Alaphilippe, Sergio Henao, Simon Yates

Retrouvez le parcours et la liste des engagés sur le site officiel.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Paris-Nice : 20 ans de disette pour les Bleus"

Me prévenir
avatar
Jonas
Jonas

Très bon article, les graphiques sont très instructifs

Bon avec Romain hors course on sait désormais que ce sera encore une année de disette pour nous niveau CG même si Alaf peut taper un top 5. Les difficultés sont trop longues pour espérer la victoire

wpDiscuz